Gaz à effet de serre : nos émissions doivent diminuer de moitié
Nouveautés

Gaz à effet de serre : nos émissions doivent diminuer de moitié

Tobias Billeter
4.4.2022
Photos: Thomas Kunz
Traduction: Anne Chapuis

Réduire de moitié l'empreinte écologique d'ici 2030 malgré la croissance est ambitieux, mais réalisable. Réduire à néant l’émission des gaz à effet de serre dans les matériaux d'emballage, l'énergie et la mobilité des employés est clarifié. En revanche, en ce qui concerne la publicité, nous devons revoir notre stratégie.

En adhérant à l'initiative SBT, nous nous sommes engagés à suivre un régime dur en matière de gaz à effet de serre. D'ici 2030, il nous faut réduire d'au moins 50 % les tonnes de CO₂ que nous, commerçants en ligne et prestataires de services, rejetons chaque année dans l'atmosphère. La valeur de référence est notre empreinte climatique, que nous avons relevée pour la première fois pour l'exercice 2019. Près de 70 % des émissions de gaz à effet de serre que nous générons proviennent des secteurs de la publicité, de l'emballage, de l'énergie et des déplacements pendulaires.

L'empreinte carbone de la publicité sur la sellette

Nous nous demandons actuellement comment faire de la bonne publicité avec peu d'émissions. En effet, des études récentes montrent que nous devons revoir l'empreinte publicitaire que nous avons calculée la première fois. Le calcul effectué jusqu'à présent se base sur un modèle de référence préhistorique datant de 2006, lorsque les formats publicitaires numériques étaient en grande partie classés dans la catégorie science-fiction. Au cours des prochaines semaines, nous élaborerons une estimation solide. D'ici là, nous nous concentrons sur les gros producteurs de CO₂ que sont l'emballage, l'énergie et les déplacements pendulaires.

Moins il y en a, mieux c'est

Commençons par le bouc émissaire souvent discuté du commerce en ligne : le colis. L'emballage est responsable de 20 % des émissions de gaz à effet de serre de notre entreprise. Pour réduire rapidement cette valeur, nous misons sur deux initiatives : premièrement, nous économisons de nombreuses tonnes de carton et de matériel de remplissage en utilisant des machines d'emballages pour le plus grand nombre de colis possible. Au cours de l'année écoulée, plusieurs dizaines de milliers de paquets ont quitté chaque jour nos entrepôts, dont environ 70 % sur mesure et totalement exempts de matériel de remplissage. Les 30 % restants sont des commandes multiples emballées à la main ou des produits fragiles. Là aussi, nous avons encore du potentiel. Nous changerons cela dès les prochains mois. En effet, à l'avenir, tous les produits seront envoyés dans la boîte la plus petite possible. Pour ce faire, nous évaluons actuellement de nouvelles machines d'emballage high-tech contrôlées par ordinateur qui livreront des boîtes de taille optimale.

Et deuxièmement, nous évitons autant que possible le suremballage. Il est souvent inutile de remettre le mixeur ou la brosse à dents électrique, déjà emballés par le fabricant, dans une boîte en carton. C'est aussi ce que montrent les expériences avec notre partenaire logistique « notime ». Ce dernier apporte la commande par livraison Éclair à votre porte, dans son emballage d'origine et avec un bilan CO₂ neutre. Dans la région de Zurich, nous avons testé ce service de long en large. En 2023, nous étendrons la livraison éclair à l'ensemble des dix sites des succursales suisses.

Seule l'énergie verte est une bonne énergie

La deuxième catégorie où il nous faut réduire les émissions est l'énergie : dans notre cas, l'électricité et le chauffage. L'objectif déclaré est de passer à des sources d'énergie durables et neutres en carbone dans un délai raisonnable. L'année dernière, nous avons résilié tous les contrats d'achat d'électricité existants et sommes passés à une électricité 100 % renouvelable au plus tard en 2022. La seule exception est notre site en Serbie. Comme la compagnie d'électricité de Belgrade ne propose pas encore d'électricité verte à l'heure actuelle, nous compensons l'électricité par des certificats de CO₂. Nous souhaitons également libérer au plus vite nos centres logistiques de Wohlen et de Dintikon de la dépendance à l'égard de Vladimir Poutine et les chauffer de manière climatiquement neutre. En d'autres termes : l'efficacité énergétique est dès à présent une priorité stratégique sur tous les sites, anciens et nouveaux. Lors de la construction du nouveau centre logistique d'Utzenstorf, l'une des plus grandes installations solaires du canton de Berne sera installée sur le toit. Outre la production d'électricité solaire, des optimisations énergétiques de l'enveloppe des bâtiments, de l'éclairage, du chauffage et des techniques de transport figurent également au cahier des charges.

Le télétravail réduit de moitié les émissions liées au transport

La cure de jeûne de CO₂ se poursuit pour les trajets domicile-travail et les déplacements professionnels. Il y a deux ans, nous avons recensé les habitudes de mobilité de nos employés au moyen d'un sondage et calculé, sur cette base, les émissions de CO₂ liées aux déplacements et aux trajets pendulaires domicile-travail. Bilan : le potentiel d'économie se situe en premier lieu au niveau des kilomètres parcourus en bus et en voiture. Et ils ont fondu au cours des deux dernières années de pandémie. Le coronavirus a brusquement changé le comportement des pendulaires. Du point de vue climatique, les modèles de travail à domicile qui ont fait leurs preuves sont une aubaine. Le sondage de ce printemps montrera si les kilomètres parcourus par les pendulaires pourront déjà en grande partie être exclus du bilan de l'empreinte écologique de 2021. Il en va de même pour les voyages d'affaires. Les visioconférences et autres moyens techniques rendent de nombreux vols d'affaires et bien des kilomètres d'autoroute superflus.

Voici un aperçu de nos objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour l'entreprise :

  • emballage : nous réduisons de 3 % par an les émissions de CO₂ provenant du matériel d'emballage par envoi de nos propres entrepôts.
  • énergie (électricité) : d'ici 2040, nous utilisons exclusivement 100 % d'énergies renouvelables.
  • chaleur : par rapport à 2019, nous réduisons les émissions de CO₂ dues à la production de chaleur de 25,2 % d'ici fin 2025.
  • voyages d'affaires : par rapport à 2019, nous réduisons les émissions de CO2 dues aux voyages d'affaires à hauteur de 30 % par ETP d'ici fin 2025.
  • déplacements pendulaires : par rapport à 2019, nous réduisons les émissions de CO₂ des déplacements pendulaires de 30 % par ETP d'ici fin 2025.

Vous pensez que nos objectifs écologiques ne vont pas assez loin ? Ou vous avez des idées pour rendre notre boutique en ligne plus durable ? Donnez-nous votre avis dans les commentaires.

Cela pourrait aussi vous intéresser :

  • Nouveautés

    Initiative SBT : régime zéro CO2 sous contrôle scientifique

    par Tobias Billeter

  • Dans les coulisses

    Neutralité climatique pour Digitec Galaxus dès 2022

    par Tobias Billeter

Cet article plaît à 13 personne(s)


User Avatar
User Avatar
Tobias Billeter
Head of Corporate Communications
tobias.billeter@digitecgalaxus.ch

Mon travail, c’est de m'assurer que les employés et les journalistes sont au courant de ce qui se passe chez Digitec Galaxus. Cela dit, rien ne fonctionne sans un grand bol d'air frais et une bonne dose d’activité physique. Je recharge mes batteries dans la nature pour rester à jour et je trouve la sérénité nécessaire pour apprivoiser mes enfants en écoutant du jazz. 


Durabilité
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Commentaire(s)

Avatar