Ferraille ou bonne affaire ? Guitare bon marché Dimavery ST-312 à l'essai
Test de produit

Ferraille ou bonne affaire ? Guitare bon marché Dimavery ST-312 à l'essai

David Lee
24.3.2024
Traduction: traduction automatique

Le Dimavery ST-312 coûte moins de 150 francs ou euros. Mais elle présente des défauts qui ne sont pas cool, même pour les débutants.

Quand j'ai acheté ma première guitare en 1992, elle coûtait 400 francs et était la moins chère du magasin. Aujourd'hui, corrigé de l'inflation, ce serait 525 francs. La Dimavery ST-312 n'en coûte même pas le quart. Il n'est pas rare de voir des guitares électriques autour de 100 francs ou euros aujourd'hui.

En principe, la dispersion de la qualité est plus importante pour les guitares les moins chères que pour les plus chères, où un contrôle final strict et minutieux est effectué. Il se peut donc que certains points que je loue ou que je critique ici soient moins prononcés sur un autre exemplaire de la même guitare. Je commande la guitare exactement de la même manière que n'importe quel client. Ce n'est donc pas un exemplaire trié sur le volet et particulièrement bon qui est testé.

Première impression : belle mais désagréable

J'ai commandé la version blanche de la ST-312, elle existe aussi en noir. Le pickguard - le couvercle autour des micros - est légèrement coloré en violet, ce que vous ne voyez pas sur les photos du produit. Cela fait chic. J'aime aussi le manche clair. La touche sombre, en palissandre selon les spécifications, semble toutefois étrangement usée. Elle est nettement plus épaisse que d'habitude.

La légère coloration violette me plaît.
La légère coloration violette me plaît.
Source : David Lee
La touche est nettement plus épaisse que celle de ma Fender Stratocaster.
La touche est nettement plus épaisse que celle de ma Fender Stratocaster.
Source : David Lee

Lors du premier accordage, la corde de mi supérieure se casse immédiatement. Pas cool, mais vite réparé. Ce que je trouve bien plus grave, c'est que je sens les frettes métalliques avec la main lorsque je passe sur la touche. Elles ne sont pas au même niveau que le manche. C'est très désagréable.

Le switch pour changer de micros est inhabituellement strict. Le retrait du câble nécessite également plus de force que d'habitude. Et la guitare se désaccorde constamment.

La configuration et le toucher : Je ne me sens pas très à l'aise

L'unité d'octave est à peu près correcte, mais pas exactement. Je le modifie moi-même au chevalet. De plus, je règle le manche de façon à ce qu'il soit moins courbé et que les cordes soient plus proches des frettes. Les outils pour régler la guitare sont fournis, ainsi qu'un câble de guitare.

Les cordes peuvent être placées assez bas sans qu'elles ne ronflent, et le manche est également agréable à jouer - hormis le problème des frettes. Malgré cela, je ne parviens pas à jouer quelque chose de parfait sur la guitare. Les cordes se désaccordent constamment. Elles sont montées un peu bizarrement à la sortie de l'usine, mais je ne pense pas que ce soit la seule raison

C'est ainsi que les cordes sont montées.
C'est ainsi que les cordes sont montées.
Source : David Lee

Son : pas tout à fait équilibré, mais correct

Le son n'est pas génial, mais il est correct. Les micros en céramique sont de type HSS : un humbucker en bas et deux single-coils en haut. La guitare sonne ainsi un peu plus puissante, mais aussi un peu plus sourde qu'une Stratocaster typique. Les positions 2 et 4 du switch, avec deux micros activés, apportent le son "quack" typique de la Strat et apprécié par beaucoup - même s'il n'est pas très prononcé.

La plupart des micros de guitare (en anglais "Pickup") sont de type single coil ou humbucker. La guitare testée ici possède un humbucker et deux single coils, abrégés en HSS. Les single coils n'ont qu'une seule bobine de fil de cuivre. Ils ont un son plus clair et sont plus sensibles au ronflement. Les humbuckers sont composés de deux bobines de fil de cuivre et sont donc généralement deux fois plus larges. Ils bourdonnent beaucoup moins, sont plus forts et ont un son plus épais, mais aussi légèrement plus sourd. Le commutateur permet de passer d'un micro à l'autre. Sur les guitares à trois micros, comme la Dimavery ST-312, il y a généralement cinq positions. Lorsque le sélecteur est en position 1, il est dirigé vers le chevalet (l'extrémité inférieure des cordes) et active le micro le plus bas. En position 2, il active le chevalet et le micro central, en position 3, il active uniquement le micro central, et ainsi de suite.

Voici un exemple de son avec la position 2. Tous les exemples de sons sont joués via l'amplificateur d'entraînement Roland Cube Lite, sans effets, basses et aigus en position centrale.

La position du chevalet est beaucoup plus bruyante que les autres. Comme il s'agit d'un micro humbucker, ce n'est pas surprenant. Mais cela me dérange quand même. Le passage au micro chevalet bruyant est généralement désagréable, surtout dans les aigus. Ici, il n'y a aucun moyen d'atténuer le son. En effet, les deux boutons de tonalité règlent les micros manche et médium. C'est également le cas sur la Stratocaster originale, mais je pense qu'il s'agit d'une faiblesse de conception qui a été corrigée sur de nombreux modèles.

Bruit : le blindage pourrait être meilleur

Les guitares de type Stratocaster bourdonnent - cela fait partie du jeu et n'est pas un point négatif en soi. De plus, il ne s'entend bien que sur les sons distordus et seulement dans certaines positions de switch. Même sur la Dimavery ST-312, l'instrument bourdonne lorsque seuls le micro manche ou le micro central sont activés. Une Strat normale ronfle également lorsque seul le micro chevalet est activé, le Dimavery ST-312 reste calme dans ce cas. En revanche, elle ronfle lorsque le micro chevalet et le micro central sont activés. Cela s'explique par le fait que le chevalet est équipé d'un micro humbucker au lieu d'un simple bobinage

Pour l'instant, tout va bien. Ce que vous voyez aussi dans la vidéo, c'est que la guitare est nettement plus bruyante lorsque je ne touche pas les cordes - c'est-à-dire lorsque l'électricité n'est pas mise à la terre par un contact manuel. Cela signifie qu'elle n'est pas très bien protégée par rapport à une guitare de qualité. La guitare de comparaison dans la vidéo est une Fender American Professional II.

L'affaire du trémolo

Après environ une semaine, la guitare reste enfin stable au niveau de l'accordage. Plus ou moins. C'est beaucoup plus amusant et je peux maintenant jouer quelque chose sans erreur.

Mais il y a aussi le problème du vibrato, ou trémolo, comme Fender l'appelle. Cette vidéo vous explique ce que c'est exactement :

Le levier du vibrato est incroyablement strict, que ce soit en tournant ou en abaissant le chevalet. Et quand je l'utilise, la guitare se désaccorde toujours instantanément.

Le bloc de trémolo est fixé au corps de la guitare par trois ressorts, comme c'est généralement le cas pour ce type de guitare. Ce qui est inhabituel, c'est la force avec laquelle ils sont tendus. Je retire celui du milieu à titre d'essai - peut-être le problème peut-il être résolu aussi facilement. Bien sûr, le levier est maintenant moins sensible, mais la guitare est encore plus désaccordée.

Maintenant, je n'arrive plus à remettre le ressort que j'ai retiré. En essayant de l'enfoncer à nouveau avec un outil, je bousille le petit trou. Je m'arrache également un morceau de peau. Cela suffit maintenant. La plume reste dehors

Les ressorts sont beaucoup trop tendus. Le trou est maintenant bouché.
Les ressorts sont beaucoup trop tendus. Le trou est maintenant bouché.
Source : David Lee

Bilan

Plus d'ennuis que de plaisir

Vu le prix bas, je dois d'abord constater : La Dimavery ST-312 est une vraie guitare électrique qui fonctionne. Je peux jouer dessus et elle sonne correctement. Mais au moins l'exemplaire que j'ai essayé ne me convainc pas. Les frettes saillantes sont clairement perceptibles et gênantes. De plus, le trémolo est tout simplement inutilisable. Le mieux est de le fixer directement avec un bloc de bois, ce qui réduira probablement le désaccord de la guitare. Sur mon exemplaire, les cordes n'ont pas cessé de se désaccorder pendant une semaine.

Même à moins de 200 francs ou euros, il existe de meilleures guitares. La [Yamaha Pacifica 012] (https://ch.yamaha.com/de/products/musical_instruments/guitars_basses/el_guitars/pacifica/pac_100.html), qui possède la même configuration de micros, jouit d'une très bonne réputation depuis de nombreuses années. Malheureusement, nous ne l'avons pas dans notre boutique. Je vais également tester la Jet 300, qui est également très abordable.

Pro

  • très bon marché
  • couleur réussie (version blanche)
  • son passable

Contre

  • les frettes en saillie gênent
  • système de trémolos misérable
  • pas très stable au niveau de la voix
  • pas de réglage de tonalité pour le micro chevalet
Dimavery ST-312 (Guitare électrique, Forme ST)
119.– CHF

Dimavery ST-312

Guitare électrique, Forme ST

Dimavery ST-312 (Guitare électrique, Forme ST)
Guitare
119.– CHF

Dimavery ST-312

Guitare électrique, Forme ST

Cet article plaît à 29 personne(s)


User Avatar
User Avatar

Mon intéret pour l'informatique et l'écriture m'a mené relativement tôt (2000) au journalisme technique. Comment utiliser la technologie sans se faire soi-même utiliser m'intéresse. Dans mon temps libre, j'aime faire de la musique où je compense mon talentmoyen avec une passion immense. 


Audio
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Commentaire(s)

Avatar