Essential : le fondateur de One Plus rachète le fabricant de smartphones en faillite
Nouveautés + tendancesSmartphone

Essential : le fondateur de One Plus rachète le fabricant de smartphones en faillite

Dominik Bärlocher
Zurich, le 16.02.2021
Traduction: Sophie Boissonneau
L'entreprise tech Nothing a acheté la marque Essential. Créée par le fondateur de One Plus, Carl Pei, Nothing compte Google dans ses investisseurs et veut créer un nouvel écosystème numérique. Son premier produit serait des écouteurs.

La marque de smartphones Essential est de retour. Elle appartient entièrement à Nothing Technologies Limited. Cela pourrait nous donner de bons indices de la direction générale de Nothing, car la toute dernière entreprise du fondateur de One Plus, a jusqu'à présent fait profil bas. Aujourd'hui, l'entrepreneur sino-suédois brosse le tableau d'une entreprise qui, sans produits sur le marché, est capable de concurrencer les plus grands du secteur.

Ces personnes (physiques et morales) sont actuellement associées à Nothing :

  • Carl Pei : fondateur de One Plus,
  • Andy Rubin : co-développeur d'Android depuis le tout début, fondateur d'Essential,
  • Alphabet : société mère de Google.

Nothing, c'est quoi ?

Nothing Technologies Ltd, ou simplement Nothing, Rien en français, est la dernière entreprise créée par le fondateur de One Plus, Carl Pei. Il a fondé la société après avoir quitté One Plus en octobre dernier. Au départ, la rumeur disait que Nothing allait célébrer son entrée sur le marché avec des écouteurs sans fil et « mettre l'accent sur les technologies domotiques et leur intégration ».

Cela semblait aller de pair avec les appareils jamais lancés de la marque Essential. À l'époque, le fabricant avait en effet annoncé la sortie d'une enceinte connectée similaire au Google Home Hub. Les mauvaises ventes de l'Essential PH-1 et de l'Essential Gem, qui n'a jamais été commercialisé bien qu'il ait été produit en petites quantités, ont mis un coup de frein à cette évolution. Ajoutez à cela les allégations de harcèlement sexuel confirmées par Google impliquant le fondateur d'Essential, Andy Rubin.

*Essential Gem ?** Andy Rubin dévoile le nouveau design du smartphone
Nouveautés + tendancesSmartphone

Essential Gem ? Andy Rubin dévoile le nouveau design du smartphone

Selon une entrée dans le registre anglais des marques, Carl Pei reprend la marque. L'entrepreneur a des origines chinoises, mais a grandi en Suède et aux États-Unis. Il a travaillé pour Meizu, Oppo et One Plus et, après sept ans chez One Plus, il s'est séparé de la société pour créer quelque chose de complètement nouveau basé sur Rien.

“ But like all good things, this one starts from scratch. No notes. No blueprints. No map to find our way back. We’re rethinking everything. From what we make and how we make it. To what goes in and what goes out. A giant reset button for all things innovation. ”
nothing.tech, 16 février 2021

GV, autrefois connu sous le nom de Google Ventures, s'est laissé tenter par l'aventure. C'est la division de Google et de sa société mère Alphabet Inc. qui gère et investit le capital-risque. Bloomberg rapporte que GV a investi 15 millions. Autres investisseurs :

  • Kevin Lin, co-fondateur de la plateforme de streaming Twitch,
  • Steve Huffman, co-fondateur et PDG de l'agrégateur de contenu des réseaux sociaux Reddit,
  • Tony Fadell, inventeur de l'iPod et fondateur du fabricant de matériel connecté Nest, qui appartient désormais à Google.

Selon le message de l'entreprise, Nothing ne pense pas seulement à des appareils individuels s'intégrant dans un écosystème, mais l'inverse : l'entreprise pense d'abord à un écosystème, puis aux appareils qui vont avec.

Les noms sont de la poudre aux yeux, la technologie nous importe

On ne sait pas exactement ce que l'achat de produits Essential signifie. Le fait est que la société de Carl Pei possède les droits liés à la marque Essential, y compris le logo. On ne sait pas si Nothing a également les droits sur les technologies d'Essential. Car c'est justement sur la technologie qu'Essential misait avec le PH-1 et avec le reste de sa gamme de produits qui n'est jamais arrivé sur le marché. Le PH-1 est équipé de deux connecteurs à l'arrière du téléphone qui peuvent être utilisés pour connecter des accessoires et des modules au téléphone. On a au moins vu un module appareil photo dans les salons professionnels.

MISE À JOUR : le lecteur Jeridian, qui a la meilleure photo de profil de tous les temps (cette semaine), a confirmé dans les commentaires qu'il possède lui-même un module appareil photo pour son PH-1 essentiel. Il a donc effectivement été sur le marché à un moment donné. Jeridian dit qu'il peut prendre des « super photos à 360 degrés » avec.

Apple hésite actuellement à s'engager dans la voie de la modularité. Le système MagSafe du nouvel iPhone est similaire au système modulaire d'Essential, du moins en théorie. L'écosystème d'Apple est sans doute aussi le plus étroit et le plus connecté du marché actuel. Huawei essaie aussi de créer un écosystème homogène et s'en sort plutôt bien. Google en revanche est un peu à la traîne, Android semble en effet trop fragmenté.

En bref, le marché est en pleine effervescence et en pleine mutation. Non seulement en raison des énormes sommes d'argent qui circulent dans les deux sens, mais aussi en raison des évolutions technologiques. La 5G et les progrès technologiques de tous les appareils ouvrent des possibilités totalement nouvelles. Et les technologies d'entreprises qui étaient en avance sur le temps redeviennent ainsi intéressantes.

Cet article plaît à 18 personne(s)


Dominik Bärlocher
Dominik Bärlocher
Senior Editor, Zurich
Journaliste. Auteur. Hackers. Je suis un conteur d'histoires à la recherche de limites, de secrets et de tabous. Je documente le monde noir sur blanc. Non pas parce que je peux, mais parce que je ne peux pas m'en empêcher.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser