Des feuilles de chanvre à cinq doigts – compte rendu Tinus Grow, épisode 4

Des feuilles de chanvre à cinq doigts – compte rendu Tinus Grow, épisode 4

Martin Jud
Zurich, le 20.11.2020
Traduction: Anne Chapuis
Mes cinq plantes grandissent gentiment. Elles s'étirent doucement vers une imitation de soleil. Dans la troisième semaine de sa vie, le chanvre développe enfin les feuilles à cinq doigts typiques.

On pourrait dire que la fleur est le sourire d'une plante. Les feuilles de cannabis typiques ne suscitent cependant pas moins d'enthousiasme chez moi. Ils me fascinent par leur beauté. Et oui, depuis cette semaine, il y en a dans ma tente de culture.

Cela ressemble effectivement à du cannabis.
Cela ressemble effectivement à du cannabis.

Ce qui me fait encore plus plaisir que de belles feuilles est ce qui se passe quand je frotte la tige d'une des plantes, qui mesurent maintenant 15 à 20 centimètres. Je fais attention à ne pas écraser ce que j'enserre je touche. Je frotte avec douceur.

Et maintenant, je sens mon doigt.

Il a une odeur sucrée et fruitée, séduisante comme le cannabis. Infiniment délicieux !

J'aimerais me baigner dans ce parfum ou grignoter la tige. Au lieu de cela, je l'examine de plus près et je découvre que les plantes poussent déjà à plusieurs endroits.

Elles grandissent gentiment.
Elles grandissent gentiment.

Mais je n'ai toujours pas découvert de signes montrant un plant mâle ou femelle. Comme il s'agit d'une variété auto, ces derniers ne devraient plus tarder. Mais au lieu de découvrir les premiers calices sortants des fleurs, je découvre des particularités génétiques. Des feuilles qui ont l'air un peu tordues.

Malheureusement, quelque chose ne va pas. Espérons que la petite n°1 s'en remettra.
Malheureusement, quelque chose ne va pas. Espérons que la petite n°1 s'en remettra.
Chez la n° 2, le haut de la feuille est courbé.
Chez la n° 2, le haut de la feuille est courbé.

La numéro 1 est la plus touchée. La plante est née avec une malformation initiale. Toutefois, de telles feuilles se trouvent également sur les numéros 2, 3 et 4. Seule la plus grande, la n°5 semble parfaite.

Vu de côté plutôt frêle...
Vu de côté plutôt frêle...
... mais costaude vue du dessus.
... mais costaude vue du dessus.

La numéro 5 est vivante !

Reste à voir si les feuilles ondulées et frisées indiquent une génétique défectueuse ou si cela est juste normal à ce stade pour les phénotypes de la variété Mota CBD Rich Auto. Avec ma main verte, je donne le meilleur de moi-même pour que tout se passe bien.

En gros cela signifie s'asseoir tous les jours devant les plantes, les regarder et tous les deux ou trois jours – tous les deux pour la plus grande – les arroser. Si des moucherons venaient à s'inviter, j'installerais également des pièges. Jusqu'à présent, j'ai de la chance, pas un seul insecte n'a rampé ou volé hors des pots de fleurs.

Eh bien, il n'y a rien de plus à signaler aujourd'hui, si ce n'est que je pense sérieusement à lancer ma propre collection de parfums. Mon doigt, que je ne laverai pas de sitôt, m'a convaincu.

Cet article plaît à 30 personne(s)


Martin Jud
Martin Jud

Editor, Zurich

Le baiser quotidien de la muse stimule ma créativité. Si elle m’oublie, j’essaie de retrouver ma créativité en rêvant pour faire en sorte que mes rêves dévorent ma vie afin que la vie ne dévore mes rêves.

Bricolage + jardin

Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser