Comment tu fais pour casser ces serpents ?
Nouveautés + tendances

Comment tu fais pour casser ces serpents ?

Traduction: traduction automatique

J'ai commandé un caquelon, un réchaud et de la pâte à brûler. J'ai reçu un énorme paquet de banderoles. Quelle est la meilleure façon de faire sortir l'air ?

Ils sont destinés à protéger les marchandises fragiles contre les dommages de transport. Les boudins d'air Airplus de StoroPack, qui sont joints à presque chaque paquet en tant que matériau d'amortissement. Tant qu'il n'y a que quelques coussins d'air, ils peuvent être facilement déchirés à la main avec un "plop" satisfaisant. Dans mon cas, le set à fondue a été placé dans plusieurs mètres de StoroPack. Le détruire à la main est donc une véritable torture. Alors, quelle est la meilleure façon de maîtriser cette peste de serpents ? "Je les donne à mes enfants, ils adorent ça !", répond Manuel Haberknecht, Sales Manager chez StoroPack. Je lui ai demandé s'il existait une solution miracle. Pour moi, la solution des enfants n'est pas envisageable. J'ai bien un neveu et un filleul, mais leur offrir des banderoles me semble disproportionné. "Dans ce cas, je travaillerais avec un cutter...", conseille Haberknecht. "Pour les gros clients, il existe effectivement une déchiqueteuse que nous proposons. Mais celle-ci serait surdimensionnée". Il ne sait apparemment pas à quelle fréquence je passe commande chez Galaxus.

Le point de rupture n'est pas possible

Il a été envisagé une fois d'intégrer une perforation qui permettrait de déchirer plus facilement les boudins. Mais cela n'a pas fonctionné. C'est pourquoi, après le déballage, le travail manuel reste de mise. Et quelle est la meilleure façon de se débarrasser des coussinets détruits ? "Dans la mesure où il n'y a pas de collecte de plastique dans ta commune, dans les ordures ménagères", dit Haberknecht. "Collecter le plastique est à la mode. Finalement, c'est un produit très durable qui pourrait être recyclé à 100 pour cent". De plus en plus de communes proposent aujourd'hui des sacs de collecte pour le plastique, qui coûtent le même prix que les ordures ménagères. Il existe en outre divers points de collecte que tu peux consulter sur le site www.sammelsack.ch. Et pour ceux qui pensent que je suis enrôlée par le lobby du plastique parce que j'ai déjà écrit à plusieurs reprises sur les avantages de ce matériau : pas du tout ! Mon caquelon (en fonte) aurait pu se passer de serpentins, ce que j'aurais apprécié. En effet, l'absence de serpentins serait encore plus durable que les serpentins en plastique. Nous y travaillons...

Banderoles

Comment détruis-tu les serpentins ?

  • Je les déchire
    3%
  • Avec un cutter ou un couteau
    79%
  • Je les donne aux enfants
    7%
  • Je l'utilise encore une fois
    6%
  • Je les jette à la poubelle sans les détruire.
    1%
  • Je trépigne
    5%

Le concours est terminé.

Cet article plaît à 131 personne(s)


User Avatar
User Avatar

Lorsque j’ai quitté le cocon familial il y a plus de 15 ans, je n’ai pas eu d’autre choix que de me mettre à cuisiner pour moi. Cela dit, il ne m’aura pas fallu longtemps avant que cette nécessité devienne une vertu. Depuis, dégainer la cuillère en bois fait partie intégrante de mon quotidien. Je suis un vrai gastronome et dévore tout, du sandwich sur le pouce au plat digne d’un restaurant étoilé. Seul bémol: je mange beaucoup trop vite. 


Tout pour la maison
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Commentaire(s)

Avatar