En coulisse

CFF sans SwissID : l'identifiant national perd un « client important »

Traduction: Anne Chapuis

À partir d'avril, les CFF renoncent à l'identification avec SwissID. La carte d'identité électronique suisse perd donc encore de sa pertinence.

Les Chemins de fer fédéraux suisses (CFF) se retirent. Selon Inside IT, la plus grande entreprise ferroviaire de Suisse renonce à l'utilisation du login SwissID. Le service central de connexion suisse, une filiale de la Poste suisse, perd ainsi un client important. Pour des raisons économiques et par manque d'intérêt de la part des clients, comme l'indiquent les CFF à Inside IT.

Dans un e-mail adressé aux clients, les CFF écrivent : « Nous nous focaliserons à l'avenir sur le SwissPass-Log-in éprouvé de la branche des transports publics et rendrons ainsi la page d'inscription plus claire et plus facile à utiliser. »

Le changement aura lieu le 31 mars 2022. Selon Inside IT, SwissID va tenter de séduire à nouveau les CFF.

SwissID : bonne idée, manque de diffusion

À la base, SwissID est une bonne idée, même si ce n'est que peut-être dans le concept. Le service offre à tous les Suisses un identifiant central. Dans l'appli, vous pouvez faire vérifier votre identité. Cette identité vérifiée peut ensuite être utilisée pour d'autres services en ligne. L'idée commerciale de SwissID est que les boutiques en ligne, les services, les organes de l'État et tous ceux qui ont besoin de logins sur leurs portails acceptent SwissID comme méthode de login sécurisée.

Pour les utilisateurs, cela signifie qu'ils n'ont besoin que d'un seul identifiant. Au lieu de « se connecter avec Facebook », on peut lire « se connecter avec SwissID » et l'identité est vérifiée. Cela signifie que vous pouvez aussi commander des extraits de registre des poursuites ou signer des contrats officiellement valables.

L'objectif de SwissID est que l'entreprise devienne la carte d'identité électronique de la Suisse.

Clients SwissID au 2 février 2022
Clients SwissID au 2 février 2022
swissid.ch

Le problème ? SwissID n'est guère répandu dans le quotidien en ligne suisse et n'offre pas d'amélioration significative par rapport aux autres logins. Parmi les clients de SwissID, on trouve 9 des 26 cantons suisses. Niveau business, cela semble impressionnant, mais niveau utilisateur, c'est une autre histoire. Pourquoi une Argovienne voudrait-elle se connecter dans le canton de Berne ? Elle n'utilise que l'identifiant du canton d'origine et le reste lui est égal. Il en va de même pour les banques. SwissID compte peut-être une douzaine de clients bancaires, mais l'utilisatrice a des comptes dans une ou peut-être deux banques. Les conséquences : les utilisateurs ne rencontrent que très rarement l'identifiant dans leur quotidien Internet.

Les chiffres le confirment : selon Inside IT, SwissID avait pour objectif d'avoir deux millions d'utilisateurs d'ici 2020. Le magazine se base sur des données de la Poste selon lesquelles 1,6 million d'utilisateurs utilisent actuellement SwissID.

Il manque à SwissID des sites utilisés au quotidien comme : Zalando, digitec.ch ou le log in sur les portails d'information comme 20min.ch. Des choses que les Suisses utilisent tous les jours. Mais même si SwissID était disponible, est-ce que les Suissesses et les Suisses l'utiliseraient vraiment ?

Les données sont précieuses et le log in est un moyen d'y accéder

Les entreprises ne sont pas intéressées par SwissID, même si pour les clients, le log in centralisé, géré par une instance de confiance, présente de grands avantages en termes de protection de la vie privée. À l'instar de la connexion avec Apple ID, SwissID pourrait permettre d'effectuer un achat ou de se connecter sans transmettre de données personnelles, car SwissID serait considérée comme une instance de confiance. Cette instance serait alors, espérons-le, encore plus sûre que les autres identifiants.

Le problème ? Il n'y a pas que vos achats qui rapportent de l'argent à site d'achats en ligne. Vos données sont précieuses. Si les exploitants de sites Internet le souhaitent, ils pourraient revendre vos données d'utilisateur à des tiers. Cela doit certes être stipulé dans les CGV, mais personne ou presque ne les lit. Ou on vous demandera si vous souhaitez partager vos données avec des « partenaires sélectionnés ».

Si SwissID gère vos données d'utilisateur en tant qu'instance centrale fiable, le portail d'achat ne reçoit pas toutes les données qui intéressent les courtiers en données. Des revenus sont ainsi perdus. Au lieu de cela, le portail d'achat devrait payer SwissID pour l'utilisation du service et ne peut pas revendre de données. Autrement dit, SwissID n'offre aucun avantage à une entreprise commerciale et coûte même de l'argent à cette dernière.

Pour les entreprises, les identifiants sont donc quelque chose qu'elles aiment avoir chez elles. Car toutes les données sont alors entre leurs mains et constituent un beau moyen de gagner encore plus d'argent.

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui. Avant que quelqu'un ne pose la question : non, digitec.ch ne vend pas vos données.

Cet article plaît à 136 personne(s)


User Avatar
User Avatar

Journaliste. Auteur. Hackers. Je suis un conteur d'histoires à la recherche de limites, de secrets et de tabous. Je documente le monde noir sur blanc. Non pas parce que je peux, mais parce que je ne peux pas m'en empêcher.


Sécurité
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader