Bauhaus ou Memphis : qu'en est-il aujourd'hui ?

Bauhaus ou Memphis : qu'en est-il aujourd'hui ?

Pia Seidel
Zurich, le 28.01.2022

Au XXe siècle, le design de produits martelait clairement certains leitmotivs. De nos jours, ces derniers manquent à l'appel ou sont tout juste évoqués. Mais vers quoi s'orientent les esprits créatifs du XXIe siècle ?

Art nouveau, style international ou Art déco ; le XXe siècle était autrefois dominé par des collectifs mus par des opinions claires et des principes de conception uniformes. Depuis, plus personne ne semble dicter ce qu'est le « bon design ». Ou pas comme à l'époque tout du moins.

J'aimerais savoir ce qui stimule et inspire les designers, les architectes d'intérieur et les têtes créatives d'aujourd'hui. Pour ce faire, je propose une incursion dans l'histoire du design. La compréhension des créations actuelles des talents émergents, il faut savoir à quel mouvement ils se réfèrent.

Minimalisme ou maximalisme

« Bauhaus » et « Memphis » sont deux principaux styles diamétralement opposés. Alors que le mouvement Bauhaus prônait le fonctionnalisme et le design sans fioritures, le collectif italien Memphis, quant à lui, défendait l'idée d'une conception de décor pur répondant également à une fonction et une justification.

Dès les années 1920, les protagonistes du Bauhaus invoquent le principe « La forme suit la fonction » de l'architecte Louis Sullivan. Qu'il s'agisse de Walter Gropius ou de Ludwig Mies van der Rohe, ils appliquent le précepte selon lequel l'esthétique doit se conformer à la finalité. L'exemple parfait ? La chaise Wassily – du designer et architecte Marcel Breuer – se composant d'une structure tubulaire en acier soudée et de bandes de cuir, dénuée de couleur, fioriture et coutures. Elle se résume à l'essentiel.

Lampe de table « Tahiti » du designer et architecte italien Ettore Sottsass.
Lampe de table « Tahiti » du designer et architecte italien Ettore Sottsass.

Quarante ans plus tard, le groupe milanais « Memphis » réagit en lançant des canons de confettis multicolores. Il s'oppose radicalement au « bon goût » du fonctionnalisme qui prévalait dans les années 70. Le cofondateur du groupe Memphis, Ettore Sottsass, dote par exemple sa lampe de table Tahiti – semblable à un jouet – de tous les éléments possibles et imaginables : un nom trompeur, des couleurs vives, des matériaux divers, une position inclinée, une silhouette de canard et un pied en stratifié à motifs noirs et blancs. Le motif, un « champ de volutes noires », s'inspire, selon Sottsass, d'un temple bouddhiste de Madurai, en Inde du Sud. Le rapport avec Tahiti n'est cependant pas clair.

Martine Bedin, designer et membre du groupe de Memphis, propose, quant à elle, la lampe Super, un hérisson à roulettes composé d'un demi-cercle et d'une rangée d'ampoules. Audacieux et presque inutile. Voilà le design à la sauce Memphis.

Lampe sur deux roues : « Super » par la designer Martine Bedin.
Lampe sur deux roues : « Super » par la designer Martine Bedin.

Le groupe Memphis devient une entreprise qui détermine, aujourd'hui encore, la manière dont les originaux sont présentés. La dernière fois que j'ai vu une sélection de leurs objets, c'était lors des Design Days Genève. Je ne les ai pas trouvés à mon goût, mais je savais exactement quelle idée du design se cachait derrière, alors que je n'avais aucune idée des autres travaux de designers contemporains exposés. Sans renseignement préalable, impossible de se rendre dans ce genre d'endroit.

Miroir Sottsass « Diva » : Les cercles ont un but purement décoratif
Miroir Sottsass « Diva » : Les cercles ont un but purement décoratif
La revêtement plastique s'usera avec le temps.
La revêtement plastique s'usera avec le temps.

De nos jours, je constate l'apparente absence de nouvelle doctrine en matière de design, à en juger par des marques dédiées qui se plaisent à citer le mouvement Memphis. L'esthétique du miroir de Sottsass Ultrafragola a par exemple été reprise par le jeune designer Gustav Westmann. Éclairé, l'original est ondulé et rose, éteint, blanc. La version de Gustav, appelée Curvy Mirror, également ondulée, arbore aussi un cadre rose. Grâce à la styliste suédoise Hanna MW, qui a habilement mis en scène le miroir à vagues rose sur les réseaux sociaux, le miroir à vagues de Gustav est devenu viral en 2020. C'est ce que le créateur a révélé au magazine en ligne Beige. Mais ce qu'il omet de mentionner, c'est l'origine de son inspiration.

Le tabouret Kartell « Pilastro » de 2015 s'inspire d'Ettore Sottsass.
Le tabouret Kartell « Pilastro » de 2015 s'inspire d'Ettore Sottsass.
Exposition : Design Days Genève.

En revanche, les marques établies avouent copier quelque chose du mouvement Memphis. Alessi et Kartell ont même donné le nom de Sottsass à leurs audacieuses collections. Les mauvaises langues affirmeront qu'il s'agit là d'imitateurs qui, depuis quelque temps, « errent en masse sur Internet comme des lucioles dans une nuit de mai ». Ce qu'on omet souvent de préciser en revanche, c'est qu'il est difficile de se réinventer. La nouvelle doctrine du design est-elle donc la règle ?

Pilastro Stool Ettore Sottsass Edition
349.32
Kartell Pilastro Stool Ettore Sottsass Edition
2
Trix chaise longue Ettore Sottsass Edition
1150.–
Kartell Trix chaise longue Ettore Sottsass Edition

La forme suit quoi ?

L'architecte et designer Matteo Thun, qui a lui-même fait partie du collectif milanais, a déclaré un jour au magazine Wallpaper que le mouvement Memphis était peut-être « le dernier mouvement fort du design ». Il pense que le monde d'aujourd'hui bouscule le dogme. Je suis d'accord avec lui. En design, les reprises ne sont qu'une suite logique. Il n'empêche que je me demande ce qui motive les esprits créatifs aujourd'hui. Pourquoi les uns invoquent-ils le modernisme et les autres le postmodernisme ? Pourquoi sont-ils toujours à la recherche de meilleures solutions de design alors que tout semble déjà exister ?

Voilà des questions sur lesquelles je me pencherai dans ma nouvelle série. Je commencerai par m'entretenir avec Astrid Haury, chasseuse de tendances et fondatrice de la plateforme d'upcycling Trash2Treasure, qui me dira ce qu'elle veut justement faire pour enrichir notre monde. Suivez-moi pour ne rien manquer !

Cet article plaît à 18 personne(s)


User Avatar
User Avatar

« ll n'y a que deux façons de vivre sa vie : l'une en faisant comme si rien n'était un miracle, l'autre en faisant comme si tout était un miracle. Je crois en la dernière.»
– Albert Einstein


Décoration
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Meubles
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader