Apple TV+ prolonge son abonnement d'essai jusqu'en février 2021

Apple TV+ prolonge son abonnement d'essai jusqu'en février 2021

Luca Fontana
Zurich, le 09.10.2020
Révision : Sophie Boissonneau
Apple prolonge de trois mois l'année d'essai pour Apple TV+ qui devait se terminer en novembre. La raison serait le spectre d'une baisse des abonnements. Explications.

Bonne nouvelle : Apple prolonge de trois mois l'année d'essai gratuite pour Apple TV+ qui a débuté l'année dernière. C'est du moins ce que rapporte TechCrunch. Si Apple n'a pas encore fait d'annonce officielle, des voix se sont fait entendre ces dernières heures sur des portails technologiques fiables tels que The Verge et Android Authority.

Pour rappel, l'année d'essai a été offerte gratuitement à tous ceux qui ont acheté un appareil lors du lancement des nouveaux iPhone 11 et iPad à l'automne 2019 et qui ont commencé l'année d'essai au plus tard le 31 janvier 2020.

*Apple TV Plus:** Was es kostet und was es zu sehen gibt
placeholder

placeholder

Si ce geste peut paraître généreux, il traduit surtout la crainte d'Apple de voir son nombre d'abonnés diminuer.

Extension de la période gratuite d'Apple TV+. Qui en profite ?

Revenons à l'offre d'Apple. Que signifie concrètement cette prolongation de l'année d'essai de trois mois ?

  • Vous avez commencé votre année gratuite en achetant un produit Apple lors du lancement d'Apple TV+ le 1er novembre 2019 ? Votre année gratuite est prolongée jusqu'au 1er février 2021.
  • Vous avez commencé votre année gratuite en achetant un produit Apple après le 1er novembre 2019, mais avant le 31 janvier 2020 ? Votre année gratuite est prolongée de trois mois.

Apple aurait expliqué à TechCrunch vouloir prolonger l'année d'essai pour adoucir un peu les prochains mois d'hiver s'annonçant rudes (pandémie oblige). L'entreprise américaine serait déterminée à ne pas laisser tomber ses abonnés et à leur fournir un contenu de qualité.

Je suis peut-être cynique, mais... à d'autres.

Les abonnés qui payent leur abonnement pourraient se sentir floués, mais nulle crainte : Apple a bien l'intention de les récompenser pour leur fidélité. Concrètement, ils bénéficieront eux aussi de la prolongation de trois mois de l'année probatoire.

  • Les abonnés qui payent n'auront pas à payer leur abonnement entre novembre 2020 et janvier 2021.

Comme auparavant, toute personne qui achète un nouveau produit Apple reçoit également une année gratuite d'Apple TV+. Cela reste garanti, même s'il n'y aura pas de prolongation de trois mois.

La crainte d'une chute des abonnements

La firme californienne n'a jamais été connue pour communiquer les chiffres officiels d'Apple TV+. Un seul chiffre est connu aujourd'hui :

33,6 millions.

C'est le nombre d'abonnés actuels. Communiqué en janvier 2020, il n'a pas vraiment changé depuis. Officiellement, du moins. Car Apple garde totalement le silence sur ce sujet depuis des mois.

On ignore également combien de ces 33,6 millions d'abonnés payent véritablement leur abonnement. La plupart d'entre eux font, comme moi, probablement partie du groupe des profiteurs de l'année gratuite. C'est du moins ce que le silence d'Apple suggère. Mais la question suivante est plus importante encore que celle du nombre d'abonnés payants :

combien d'abonnés bénéficiant de l'année gratuite choisiront de garder leur abonnement ?

J'ai essayé d'y répondre en mai dernier. Mon estimation : pas beaucoup. En tout cas, trop peu pour pouvoir considérer Apple TV+ comme un outil marketing efficace. Les analystes d'Apple sont parvenus à des conclusions similaires, comme l'a confirmé un changement de cap annoncé en mai. Contrairement à ce qui était prévu, Apple ne veut plus proposer exclusivement ses propres productions sur Apple TV+, mais compte également obtenir des licences de fournisseurs tiers.

Comme Sony, et son long métrage « Greyhound ».

*Critique du film « Greyhound »** : 80 minutes de stress
placeholder

placeholder

Apple se rapproche donc du fonctionnement de Netflix et Prime Video. Ces deux services proposent depuis longtemps des contenus sous licence exclusive de tiers. Ces derniers sont ensuite présentés comme des « productions originales », au même titre que les véritables productions internes. Les deux sociétés peuvent ainsi élargir leur offre de films et de séries. Et plus l'offre est importante, plus le service de streaming est compétitif.

À titre de comparaison : selon le moteur de recherche de streaming Justwatch, Apple TV+ propose actuellement 32 séries, trois films et cinq documentaires. Lancé à peu près au même moment, Disney+ propose 350 séries et 500 films. Netflix affiche environ 1500 séries et 2870 films au compteur.

*Just Watch** : cette appli vous dit où trouver quel film ou série et à quel prix
placeholder

placeholder

Apple est au pied du mur.

La qualité plutôt que la quantité

Le problème d'Apple n'est pas la qualité de son contenu, c'est même sa force. Et ce malgré des critiques initialement très sévères. Détestée par les critiques mais adorée par les fans, la série postapocalyptique « See » avec Jason Momoa en est un bon exemple.

*« See »** est le premier grand show – très prometteur – d'Apple
placeholder

placeholder

« The Morning Show », avec Jennifer Aniston, a connu un sort similaire : lors de la cérémonie des Emmy Awards qui récompense les meilleures séries, ce drame a été nommé sept fois et a remporté la catégorie « Meilleur acteur dans un second rôle », malgré les critiques féroces dont elle a fait l'objet au départ.

Les séries plus récentes comme [« Defending Jacob »] (https://www.rottentomatoes.com/tv/defending_jacob) avec Chris Evans et la série de comédie sportive [« Ted Lasso »] (https://www.rottentomatoes.com/tv/ted_lasso) ont conquis à la fois les critiques et le public. Et tout le monde attend avec impatience « Foundation », ambitieuse série de science-fiction prévue pour 2021.

Depuis, les critiques de séries et de cinéma semblent moins virulentes envers Apple.

Mais le problème principal demeure, et est même encouragé

Si Disney+ aimerait pouvoir concurrencer Apple TV+ en termes de qualité, Apple n'est pas vraiment au point niveau quantité. Son offre n'est pas assez riche, trop insignifiante face au grand nombre de services de streaming qui produisent toujours plus.

« Plus, c'est vraiment plus », comme le disait Roger Federer en 2014.

Pour maintenir son nombre d'abonnés actifs à 33,6 millions au moins jusqu'en février prochain, Apple ne semble pas avoir trouvé de meilleure idée que de renouveler automatiquement chaque abonnement pour trois mois supplémentaires, gratuitement.

Mais il y a un mais : qu'en est-il du super abonnement Apple One qui sera lancé cet automne ? Il permettra aux abonnés de bénéficier d'Apple Music, Apple Arcade, de 50 Go de stockage iCloud et d'Apple TV+ pour 18,50 francs par mois.

*Apple One**: Für wen sich das Service-Bündel lohnen könnte
placeholder

placeholder

Ça fait envie. L'année d'essai de la plupart des abonnés actuels à Apple TV+ se terminera également cet automne. Quel timing.

Sans vouloir jouer au petit génie du marketing, quelque chose me dit que le meilleur moment pour transférer les abonnés actuels à Apple TV+ vers le système Apple One, ce serait maintenant. On pourrait par exemple payer les 6 francs d'Apple TV+ pendant les trois premiers mois d'Apple One, c'est de toute façon ce que fait Apple en ce moment. Pourquoi ne pas commencer par un abonnement réduit à Apple One ? Une fois les trois mois gratuits écoulés, de nombreuses personnes choisiraient probablement de continuer à payer leur abonnement, et donc Apple TV+.

Problème résolu.

Mais en l'état actuel des choses, les responsables d'Apple TV+ ne semblent même pas être au courant de l'existence d'Apple One. Au lieu de résoudre leur problème de fuite imminente des abonnés, cela l'encourage activement. Depuis août 2020, les annonces de programmation d'Apple TV+ ne sont pas vraiment mirobolantes, pour ne pas dire franchement minables. Aucune nouvelle série n'est prévue avant la fin de l'année, aucun film, aucun documentaire. Triste.

Et pour les nombreuses personnes qui ne payent pas leur abonnement, ce serait une bonne raison de le résilier s'il n'y avait pas la prolongation gratuite automatique.

Quelle suite pour Apple TV+ ?

Les saisons 2 de « See » et « For All Mankind » sont supposées être en production depuis un certain temps, mais leurs dates de sortie n'ont pas encore été révélées. La deuxième saison de « Dickinson » sortira le 8 janvier 2021. Une troisième saison serait déjà en cours de production, ainsi qu'une deuxième saison de « Ted Lasso ».

Et ensuite ?

Pour l'instant, rien. À part « Foundation » qui sortira « prochainement » en 2021. Apple prévoit peut-être quelque chose qui ne pourra être annoncé qu'à partir de février 2021. D'ici là, les abonnés ne seront pas forcés de quitter le navire. Qui sait... C'est peut-être là l'objectif de la tactique d'Apple. Ou peut-être qu'Apple ne veut pas être le seul service de streaming qui aura perdu des abonnés au bout d'une année marquée par le confinement.

Quoi qu'il en soit, Apple TV+ doit s'agrandir de toute urgence. Sans quoi, la perte d'abonnés ne pourra qu'être retardée.

Cet article plaît à 40 personne(s)


Luca Fontana
Luca Fontana
Editor, Zurich
Vivre des aventures et faire du sport dans la nature et me pousser jusqu’à ce que les battements du cœur deviennent mon rythme – voilà ma zone de confort. Je profite aussi des moments de calme avec un bon livre sur des intrigues dangereuses et des assassins de roi. Parfois, je m’exalte de musiques de film durant plusieurs minutes. Cela est certainement dû à ma passion pour le cinéma. Ce que j’ai toujours voulu dire: «Je s’appelle Groot.»

Ces articles pourraient aussi vous intéresser