Test de produit

Anorak Burton pour se sentir comme un sac-poubelle noir sur les pistes

Traduction: Stéphanie Casada

Les vêtements de sport d’hiver doivent être fonctionnels et stylés. Cette veste et ce pantalon signés Burton ne sont malheureusement ni l’un ni l’autre.

Je teste la veste de snowboard noire Gore Pillowline et le pantalon Reserve Bib de la marque. Le noir contraste parfaitement avec la neige. On devrait donc bien me voir sur la piste. Il est intéressant de noter que cet ensemble de snowboard a été fabriqué au Bangladesh, où il fait très chaud.

Gore-Tex ?

Burton a utilisé du Gore-Tex pour la veste et le pantalon. Le Gore-Tex est une membrane imperméable composée de très nombreux petits pores. Il y en a plus de 1,4 million par centimètre carré. Ceux-ci sont trop petits pour laisser passer les gouttes d’eau, mais suffisamment grands pour la vapeur d’eau. C’est pourquoi le matériau est respirant, laissant la vapeur en question s’échapper vers l’extérieur, mais empêchant l’humidité d’entrer. Les vêtements en Gore-Tex sont souvent fabriqués en deux couches. À l’extérieur, on trouve une couche de nylon ou de polyester, sous laquelle se trouve la membrane Gore-Tex. Il en va de même pour le modèle Pillowline de Burton.

L’anorak Pillowline de Burton avec Gore-Tex.
L’anorak Pillowline de Burton avec Gore-Tex.
Photo : Patrick Bardelli

Le sac (à ordures) noir

La veste est dotée d’une capuche et d’une fermeture éclair, cette dernière s’étendant à peu près jusqu’au nombril. Le toucher et la coupe rappellent un sac (à ordures) que l’on enfile par la tête. Je préférerais vraiment une fermeture éclair sur toute la longueur. La marque reste également fidèle à elle-même pour l’intérieur du produit : tout est dans le minimalisme. Il y a des poches des deux côtés à hauteur de la poitrine. Elles ne sont cependant pas zippées. Y mettre de l’argent liquide, une carte d’identité ou un smartphone coûteux n’est donc pas une très bonne idée. Le risque de perdre ces objets de valeur est trop élevé. La poche poitrine extérieure, qui peut certes être fermée, n’est pas une option non plus, car je souhaite porter mon smartphone le plus près possible du corps afin de préserver sa batterie. Une poche refermable se trouve également sur la manche gauche, juste au-dessus de la main. Elle est assez grande pour y mettre l’abonnement aux remontées mécaniques, la carte d’identité et de l’argent liquide, mais pas pour un smartphone.

Anorak Burton Pillowline et pantalon Reserve Bib.
Anorak Burton Pillowline et pantalon Reserve Bib.
Photo : Patrick Bardelli

Ce que Burton a économisé sur le devant et les poches au niveau de la fermeture éclair a visiblement été généreusement utilisé sur les côtés. Des fermetures à glissière s’étendent ici à gauche et à droite, de l’ourlet inférieur jusqu’aux aisselles. Vous pouvez donc ouvrir la veste des deux côtés et en faire une cape. S’il y avait maintenant un dos rouge et un emblème de Superman sur la poitrine, l’idée serait en effet créative. Sinon, je ne vois pas l’utilité de cette fonction.

Burton Pillwln
Veste de ski
plus que 3 pièces sur 3
243.–avant 347.–

Burton Pillwln

Sert à tenir la bavette

De manière surprenante, le pantalon possède deux poches refermables au niveau de la bavette. Elles sont donc censées compenser le manque d’espace de rangement sécurisé de la veste. Les poches avant sont également dotées d’une fermeture à glissière, tandis que les poches arrière ne sont toutes deux équipées que d’une fermeture velcro. Il n’y a pas d’autres caractéristiques et il semble que le pantalon ait pour seule fonction de maintenir la bavette.

Première impression : Burton peut faire mieux

Lors de mon essai, le minimalisme de cet ensemble ne m’a pas fait tomber à la renverse. Avec la membrane Gore-Tex, il remplit son rôle, mais rien de plus. Il ne possède pas de doublure intérieure ou de caractéristiques telles qu’une fente pour faire passer le fil des écouteurs de l’intérieur vers l’extérieur. La description de la taille « Regular Fit est parfaitement adapté : ni trop serré, ni trop large » est un peu trop vague à mon goût. Je ne comprends pas ce que Burton veut exactement dire par là. Descendre les pistes en ressemblant à un sac poubelle noir et sans fonctionnalité aucune ne m’a pas particulièrement plu. Je suis convaincu que Burton est capable de bien mieux.

Cet article plaît à 11 personne(s)


User AvatarUser Avatar

Biologiste moléculaire et musculaire. Chercheur à l'ETH Zurich. Athlète de force.


Sports d'hiver
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

19 commentaires

Avatar