Airboard Bounce : l'essayer c'est l'adopter
Présentation de produitSport

Airboard Bounce : l'essayer c'est l'adopter

Michael Restin
Zurich, le 21.07.2021
L'Airboard Bounce est tout et rien à la fois. Ce n'est (p)as un SUP, (p)as un trempoline, (p)as un matelas gonflable. Inutile de chercher à le définir.

Les matelas gonflables ont disparu de ma vie à un moment donné. Les tapis de gymnastique aussi. Pendant longtemps, aucun des deux ne m'a manqué, car il y avait de meilleures solutions de rechange : des matelas pneumatiques de camping iso autogonflants pour dormir, des planches de stand-up paddle et la possibilité d'arrêter la gym tout simplement. Avec les enfants, et c'est là toute la beauté de la chose, tout finit par revenir. Des matelas gonflables bon marché avec un insert transparent et une impression dauphin qui ne survivent qu'à une seule vacance. La possibilité de s'entraîner à l'appui renversé. Et la contrainte de dormir sur un matelas de fortune parce qu'une fois de plus tous les lits confortables sont occupés. J'apprends à être et à rester flexible. Par conséquent, j'aime les achats de produits pouvant être utilisés de diverses manières. C'est pourquoi j'ai craqué pour l'Airboard Bounce, alors que je cherchais en fait autre chose.

J'ai la version courte de l'Airboard Bounce, celle de 2x1 mètres.
J'ai la version courte de l'Airboard Bounce, celle de 2x1 mètres.

Bounce ! Le nom en dit long.

Au départ, je voulais que les enfants aient leur propre SUP cet été. J'aurais probablement opté pour l'Indiana Kids si je n'étais pas tombé sur l'Airboard Bounce lors de mes recherches sur Internet. Les deux produits sont comparables dans une moindre mesure uniquement. Sur la boutique, le tapis n'entre pas dans la catégorie équipement de gymnastique. Les longues sorties en SUP n'étant pas prêtes de se produire, je les ai mises de côté après un bref retour à la réalité, j'ai donc opté, à la place, pour le Bounce. J'en ai même deux.

Deux matelas valent vraiment mieux qu'un. Ils peuvent être reliés l'un à l'autre à l'aide de la bande velcro fournie, créant ainsi une belle piste de gymnastique avec effet trampoline. Avec le « Bounce », le nom en dit long, les enfants s'adonnent d'emblée à une chose : ils sautent dessus. Le « Bounce » est idéal comme tapis de gymnastique. Mais je ne l'aurais pas acheté pour cette seule raison.

Plusieurs tapis peuvent être reliés entre eux pour former une longue piste.
Plusieurs tapis peuvent être reliés entre eux pour former une longue piste.

Se baigner au lieu de pagayer

Le plus proche parent de ce rectangle est sans aucun doute le SUP. Du matériau à la valve en passant par la pompe, tout y fait penser, donc il va aussi sur l'eau. Pagayer, vu l'absence de profilage de la forme et la différence de rigidité par rapport à un SUP, n'est pas possible. L'Airboard Bounce fait office d'îlot flottant. Il supporte 160 kilos, offre deux mètres carrés d'espace même dans la version « petite » et se passe des accessoires gênants sur lesquels les enfants pourraient se blesser. Outre la valve sur la tranche étroite, il est doté de crochets sur le côté long pour la sangle de transport, c'est tout.

Il ne remplace donc pas un véritable SUP, mais permet de se baigner à proximité du rivage et se range de manière raisonnablement compacte dans le sac fourni. Comme il n'y a pas d'ailettes, il peut être enroulé de façon serrée. Bien sûr, avec ses 6,5 kilos, le tapis est d'un tout autre calibre que la licorne gonflable du magasin de plage. Comparé aux tapis en caoutchouc habituels, c'est le roi des matelas pneumatiques. La qualité est au rendez-vous.

La pompe Nano est peu encombrante et vous oblige à vous agenouiller, mais fait le travail rapidement.
La pompe Nano est peu encombrante et vous oblige à vous agenouiller, mais fait le travail rapidement.

Comme lit d'appoint uniquement

La nuit, l'île de baignade devient une oasis de calme. Du moins, en théorie. J'espérais que l'Airboard Bounce pourrait remplacer mon grand matelas iso de camping, mais le premier test pratique a été difficile. Trop dur. Je suis toujours à la recherche de la bonne pression. De plus, il faut penser à la housse ou à quelque chose de similaire sous lequel placer le sac de couchage. Comme lit d'appoint pour une nuit, le tapis reste une bonne base. La surface en plastique gris doit être antidérapante, car elle est avant tout destinée à la gymnastique. Ces exigences ne sont pas compatibles avec celles d'un sommeil réparateur. Néanmoins, je ne regrette rien, j'aime les possibilités que ce tapis offre : l'Airboard Bounce procure du plaisir sur l'eau et sur terre. Avec quelques garnitures moelleuses, il convient aussi bien en soirée. Si je n'arrive toujours pas à dormir correctement sur le tapis, je recommencerai alors à faire de la gymnastique.

Cet article plaît à 22 personne(s)


Michael Restin
Michael Restin

Editor, Zurich

Scientifique dans le domaine du sport, père haute performance et télétravailleur au service de Sa Majesté la tortue.

Sport

Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser