SpotCam HD Pro: vidéosurveillance vs protection et sécurité des données
Savoir-faireSmart home

SpotCam HD Pro: vidéosurveillance vs protection et sécurité des données

Luca Fontana
Zurich, le 04.03.2019
Photos: Thomas Kunz
Responsabilité de traduction: Anne Chapuis
La caméra réseau de SpotCam vous permet de surveiller votre appartement ou votre propriété. Si c'est une belle idée dans l'absolu, la surveillance soulève des questionnements quant à la protection et à la sécurité des données.

La SpotCam HD Pro est une caméra réseau. Elle capte des images qui sont enregistrées sur le cloud du fabricant SpotCam et peuvent être vues en continu sur un ordinateur, une tablette ou un smartphone pendant 24 heures avant d'être supprimées. La caméra n'a besoin que d'une prise électrique et d'un réseau WiFi auquel se connecter.

Elle est utile si vous voulez savoir ce qui se passe chez vous lorsque vous êtes absent ou que vous dormez, ce que l'utilisateur Ventoesole souhaitait sans doute faire. Il s'est procuré une SpotCam et a rédigé l'évaluation suivante:

J'ai testé ce petit bijou et j'ai vite compris que les aspects les plus importants de la vidéosurveillance ne concernent pas l'appareil en lui-même, mais plutôt la protection et la sécurité des données.

L'installation et le paramétrage

SpotCam promet un paramétrage ultra rapide. C'est tout à fait utopique, puisque la caméra doit communiquer fréquemment avec le serveur du fabricant et votre réseau avant d'être prête à être utilisée. Je l'ai installée chez moi, car notre département d'informatique n'aurait pas du tout apprécié que je connecte un appareil extérieur diffusant des images en streaming sur un cloud externe au réseau de l'entreprise.

Vous pouvez utiliser l'appli pour smartphone correspondante disponible sur le Play Store ou l'iTunes Store. Vous y accédez bien entendu aussi à partir de votre ordinateur, via le site. Tout ce processus, y compris la création d'un compte SpotCam, prend environ 10 minutes. Puis la caméra démarre. Vous pouvez d'ailleurs la débrancher, la repositionner et la rebrancher en tout temps sans devoir la configurer à chaque fois.

L'appli

Les images produites par la caméra réseau ont une résolution FHD de 1920 × 1080 pixels, à raison de 30 images par secondes. Douze LED infrarouges placés autour de la lentille captent des images en mode nocturne, qui s'enclenche automatiquement lorsque votre espace est peu éclairé. L'image est prise à un grand angle de 155 degrés. La caméra pèse environ 275 g et est certifiée IP65. Elle est donc suffisamment étanche pour être placée à l'extérieur.

Les images n'ont aucune «teinte magenta, ce qui n'existe plus depuis les débuts des caméras réseau», pour citer Ventoesole. Je pense vraiment que son modèle était défectueux. Je me suis d'ailleurs renseigné, et j'ai appris que notre service client a échangé son appareil. Je suppose que son nouveau modèle fonctionne à présent. Mais il faut dire que la résolution n'est pas phénoménale, surtout en mode plein écran. Mes attentes ont été déçues sur ce point.

J'ai publié un enregistrement accéléré sur YouTube pour que vous puissiez vous faire une meilleure idée de la qualité d'enregistrement:

Il ne se passe rien chez moi aujourd'hui, si ce n'est le mouvement du petit réveil sur la table.

Ce que vous voyez, c'est la partie de mon appartement déjà illustrée dans mes nombreux tests de téléviseurs. Rien de nouveau, donc. D'ailleurs, je n'aimerais pas vous inciter à télécharger vous aussi une vidéo. Franchement, ne le faites pas.

L'appli propose aussi d'autres options. Par exemple, vous pouvez décider si la caméra enregistre en continu, ou seulement durant une période précise. Vous pouvez aussi la mettre en veille. Elle s'activera seulement si elle détecte un bruit ou un mouvement.

Mais ce n'est pas tout. Vous pouvez aussi choisir de recevoir des notifications push qui vous informent d'éventuels bruits et mouvements. La sensibilité du micro est d'ailleurs réglable. Au niveau «moyen», j'ai reçu une notification toutes les 5 secondes, même si je n'entendais plus rien, outre le bourdonnement de la caméra. Elle avait peut-être capté ses propres bruits.

Au niveau «moyen», l'alarme est si sensible qu'elle m'envoie une alerte toutes les deux minutes, même si la caméra est pointée sur le mur de mon salon. Et il n'y a aucun tremblement de terre.
Ventoesole

Je ne sais pas si Ventoesole a aussi reçu des alertes lorsque la caméra percevait des bruits. Mais le niveau «faible» fonctionne bien mieux chez moi.

L'accès au programme complet nécessite des abonnements supplémentaires coûteux

J'ai été agacé d'apprendre que la caméra peut faire bien plus, pour autant qu'on souscrive à de coûteux abonnements supplémentaires.

Voici deux exemples de ces fonctionnalités: une AI est censée être suffisamment intelligente pour enclencher l'alarme lorsque des objets manquent à l'appel. C'est sans doute utile, si votre local à vélos se fait constamment cambrioler. En outre, une détection automatique des chutes avertit l'utilisateur si quelqu'un tombe et ne se relève pas. Une personne âgée, par exemple. Le prix mensuel de tous ses services: 35 francs.

Vous pouvez aussi obtenir les services individuels pour 5 à 10 francs par mois. Je trouve que c'est correct. Comme ça, vous n'avez pas à payer pour des services dont vous ne voulez pas. En parlant de paiement, si vous voulez enregistrer plus de 24 heures de matériel vidéo, il vous faudra aussi passer à la caisse. Selon l'offre, cela peut vous coûter jusqu'à 200 francs par année.

Je trouve cela vraiment énervant, mais un locataire ne souscrit sans doute pas à tous les abonnements et services en même temps, puisque cela lui reviendrait à environ 655 francs par année. Je pense que cette somme est plutôt déboursée par les propriétaires de maisons familiales ou d'immeubles.

La protection et la sécurité des données

Deux thématiques importantes liées aux caméras réseau me sont souvent venues à l'esprit durant mon test: la protection et la sécurité des données.

  • Ai-je le droit de filmer mon appartement ou ma propriété si d'autres personnes apparaissent sur ces images?
  • Mes enregistrements ou les données de réseau sont-ils suffisamment protégés des hackers ou des cambrioleurs?

Je me suis renseigné auprès de deux experts.

La protection des données et de la personnalité

Vous filmer vous-même ne pose aucun problème, mais les choses se compliquent lorsque vous n'êtes plus le seul à être enregistré. Pourtant, l'idée est justement de filmer d'autres personnes, non? Selon Martin Steiger, avocat chez Steiger Legal AG(en allemand):

«Lors d'une vidéosurveillance, les intérêts de l'utilisateur de la caméra (prévenir les cambriolages) vont à l'encontre de ceux des personnes filmées (protéger leur sphère privée).»

L'emploi d'un système de vidéosurveillance doit donc être justifié, c'est-à-dire qu'il doit être proportionnel et approprié à la situation.

«La protection de la personne ou de ses effets personnels est souvent évoqué comme arguments. Mais il faut privilégier des mesures moins invasives lorsqu'il en existe.»

Par «mesures moins invasives», M. Steiner entend par exemple l'utilisation d'une meilleure serrure de sécurité au lieu d'une caméra, ou d'une lumière extérieure munie d'un détecteur de mouvement. Par ailleurs, vous devez informer chacun de la présence d'un système de surveillance vidéo, par exemple à l'aide d'un panneau qui indique qui filme, ce qui est filmé, et la raison de ces enregistrements.

C'est ce dernier point qui est essentiel. En effet, les personnes qui ne peuvent s'y soustraire facilement - les facteurs ou les déménageurs, pour ne citer qu'eux - ont le droit d'être informées en tout temps du contenu filmé et de son utilisation. Et toute publication est de toute manière interdite sans le consentement des personnes filmées.

Mais qu'en est-il de la protection des données des cambrioleurs? Selon Martin Steiger:

«Ils disposent eux aussi du droit à la protection des données. Mais en tant que victime d'un cambriolage, je ne m'inquiéterais pas outre mesure.»

Selon lui, le risque qu'un tribunal n'admette pas les enregistrements comme preuves lors d'une procédure pénale est bien plus grand que celui qu'un cambrioleur vous poursuive pour avoir enfreint son droit à la protection des données. En effet, il devrait pour cela avouer son crime...

À quel point les données sont-elles protégées?

Les vidéos en diffusion continue, les enregistrements et les sauvegardes sons protégés par un cryptage SSL des données. Est-ce suffisant? J'ai posé la question à Stefan Friedli, conseiller à la sécurité en chef chez SCIP AG(en allemand), une entreprise spécialisée en cybersécurité et en sécurité informatique.

«Ma réponse vous frustrera sans doute, mais ça dépend.»

Ce qu'il veut dire, c'est qu'en règle générale, l'installation d'un système de surveillance comme celui de SpotCam est suffisamment sûre. Mais on ne peut jamais garantir une sécurité absolue. C'est comme la porte de mon appartement; si je la verrouille, il est peu probable que quelqu'un s'introduise chez moi, mais ce n'est pas impossible. Stefan Friedli donne l'exemple de la filiale de Google Nest, qui produit elle aussi des caméras réseau.

«L'armée de brillants ingénieurs qui travaillent chez Nest n'est pas automatiquement garante de sécurité maximale.»

L'expert en sécurité évoque le rapport que Jason Doyle a divulgué publiquement. Dans celui-ci, M. Doyle montre qu'il pouvait pirater les caméras réseau de Nest. Voici comment ça fonctionne:

un cambrioleur potentiel pourrait intercepter le signal WiFi du réseau auquel est connectée la caméra. Il n'a besoin que d'un réseau ayant le même SSID – c'est le nom d'un réseau, comme «chez Lucas» – mais dont le signal WiFi est encore plus puissant. En créer un n'est pas particulièrement difficile, puisque je l'ai déjà fait durant l'un de mes tests de téléviseurs.

*How to WLAN** – wie ich mein erstes Netzwerk gebaut habe
KnowhowDIY

How to WLAN – wie ich mein erstes Netzwerk gebaut habe

La plupart des caméras réseau ne sont pas suffisamment intelligentes pour remarquer qu'un autre réseau intercepte leurs données. Elles se disent que c'est simplement une autre version plus puissante du même signal à privilégier pour transférer encore mieux les données sur le cloud.

Aucune connexion Internet n'est nécessaire pour créer un réseau, et c'est précisément ce que cherche le cambrioleur potentiel. En effet, selon le rapport de Jason Doyles, toutes les images qui seraient censées être envoyées sur le cloud via Internet se retrouvent sur ce réseau hors ligne, et disparaissent dans le néant. Le cambrioleur ne peut peut-être pas voir les images enregistrées, mais moi non plus. Il pourrait donc s'introduire dans ma maison en toute impunité.

En haut: voici comment les données sont transmises à la SpotCam. En bas: voici comment le flux de données est intercepté par un réseau «malveillant».
En haut: voici comment les données sont transmises à la SpotCam. En bas: voici comment le flux de données est intercepté par un réseau «malveillant».
Illustration: Luca Fontana

Bien sûr, le cambrioleur devrait savoir au préalable que je possède une caméra réseau. Et il devrait connaître le SSID du réseau, ce qui n'est pas difficile à obtenir si j'utilise mon propre nom. Ne baptisez donc jamais votre réseau privé de manière à pouvoir être identifié facilement.

Je n'ai pas testé si cette méthode fonctionne aussi sur les Spotcams, mais cet exemple est édifiant: aucun système n'est sûr à 100%, même si une attaque est peu probable dans la plupart des cas.

Conclusion: vous avez le droit de surveiller votre propriété, mais seulement si c'est absolument nécessaire.

Dans l'ensemble, j'ai été satisfait de la SpotCam HD Pro. Elle a une bonne qualité d'enregistrement, même si sa résolution ne correspond pas tout à fait à celle promise par le fabricant, et l'appli vous alerte lorsque des mouvements et des bruits sont détectés. Vous devrez sortir votre portemonnaie si vous souhaitez obtenir davantage de services.

Deux autres points sont décisifs: la protection et la sécurité des données. Vous ne pouvez pas simplement vous acheter une caméra réseau parce que vous aimeriez avoir votre propre système de vidéosurveillance. Soyez conscient des conséquences que cela peut entraîner. Faites preuve de jugement. La protection de la sphère privée est un droit précieux. Avez-vous vraiment besoin de ce type de surveillance, ou d'autres options sont-elles tout aussi valables? Et vos enregistrements justifient-ils le risque que votre caméra soit hackée?

C'est certes peu probable, mais pas impossible. Je n'utiliserais la caméra que dans des lieux où des infractions ont été commises de manière répétée et où les autres mesures de sécurité ont échoué. Si vous êtes convaincu de la nécessité d'une caméra réseau, respectez impérativement les [dispositions sur la protection des données] (https://www.edoeb.admin.ch/edoeb/fr/home/datenschutz/dokumentation/merkblaetter/videoueberwachung-durch-private-personen.html) qui s'appliquent.


Luca Fontana
Luca Fontana
Editor, Zurich
Vivre des aventures et faire du sport dans la nature et me pousser jusqu’à ce que les battements du cœur deviennent mon rythme – voilà ma zone de confort. Je profite aussi des moments de calme avec un bon livre sur des intrigues dangereuses et des assassins de roi. Parfois, je m’exalte de musiques de film durant plusieurs minutes. Cela est certainement dû à ma passion pour le cinéma. Ce que j’ai toujours voulu dire: «Je s’appelle Groot.»

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Nouveaux packs de données digitec iot : 365 jours de validité grâce à vous !
Nouveau dans l’assortimentSmart home

Nouveaux packs de données digitec iot : 365 jours de validité grâce à vous !

Du nouveau chez nous: avec Arlo Ultra, les cambrioleurs n'ont qu'à bien se tenir!
Nouveau dans l’assortimentInformatique

Du nouveau chez nous: avec Arlo Ultra, les cambrioleurs n'ont qu'à bien se tenir!

Smart Home: quel niveau d’automatisation peut-on atteindre à la maison et quand vaut- il mieux passer l’aspirateur soi-même?
Critique

Smart Home: quel niveau d’automatisation peut-on atteindre à la maison et quand vaut- il mieux passer l’aspirateur soi-même?