Sony WH-1000XM5 : un bon casque, même s’il ne se plie pas
CritiqueAudio

Sony WH-1000XM5 : un bon casque, même s’il ne se plie pas

David Lee
Zurich, le 23.05.2022
Traduction: Sophie Boissonneau

Réduction du bruit ambiant, qualité audio, temps de charge, utilisation : le nouveau casque XM5 de Sony allie excellence et sophistication et fait encore mieux que son prédécesseur. Pourquoi Sony a-t-elle donc retiré le mécanisme de pliage ?

Commençons par le négatif : contrairement au modèle précédent, le XM4, le WH-1000XM5 n’est pas pliable. Pour moi, c’est un gros désavantage. Je trouve les étuis à casques trop encombrants, d’autant plus que les casques pliables se rangent sans problème dans un sac à dos. Avec le XM5, ce sera difficile. Il prend non seulement plus de place, mais j’ai aussi peu de l’abîmer pendant le transport.

Transport sans étui : pas de problème pour le XM4 (à gauche), plus délicat pour le XM5.
Transport sans étui : pas de problème pour le XM4 (à gauche), plus délicat pour le XM5.

Mais certain·es transportent de toute façon leur casque dans l’étui prévu à cet effet ou le gardent sur la tête. Celles et ceux-là ne verront donc pas d’inconvénient à la nouvelle conception du casque de Sony.

D’autant plus que le XM5 est très bien conçu pour être porté longtemps, sa légèreté et ses rembourrages souples, notamment, le rendent très confortable. Il possède également des caractéristiques qui permettent de le porter en permanence. Il suffit notamment de garder la main sur la surface tactile de l’oreille droite pour baisser le volume et amplifier les bruits environnants, vous permettant ainsi de discuter sans problème. La fonction « Speak to Chat » arrête automatiquement la lecture du contenu lorsque vous commencez à parler. Le temps de désactivation le plus court après avoir parlé est désormais de 5 secondes au lieu de 15 et le XM5 distingue mieux votre voix des discussions alentour que le XM4.

Je suis cependant vieux jeu et trouve impoli de ne pas retirer son casque ou ses écouteurs pour parler à quelqu’un. Il existe également une fonction pour cela : la lecture s’arrête lorsque l’on retire le casque et reprend quand on le remet. Toutes ces fonctions fonctionnent parfaitement

La surface lisse est plus élégante que celle du modèle précédent, mais les traces de doigts y sont très visibles, du moins sur la version noire que j’ai testée.

Selon l'éclairage, les traces de doigt sont très visibles.
Selon l'éclairage, les traces de doigt sont très visibles.

Audio : légère amélioration

D'après mon impression, le XM5 ne sonne pas très différent du XM4, mais légèrement mieux. Le son est plus clair, tant dans les hautes que les basses fréquences. Certes, les basses du XM4 semblent un peu plus puissantes, mais elles peuvent dans certains cas se transformer en une bouillie bourdonnante. Cela ne se produit pratiquement jamais avec le XM5, même lorsque l’on pousse les basses au maximum, niveau qui satisfera même les fondus de basses.

Personnellement, je trouve que le réglage des fréquences n'est pas assez accentué dans les médiums. Cependant, avec l'égaliseur (EQ), j'obtiens un son qui me convient. Je trouve cela remarquable, car en général, l'EQ ne me sert pas à grand-chose si la caractéristique sonore ne correspond déjà pas à mon goût à la base.

Réduction du bruit : plus efficace, mais il faut s'y habituer

Lorsque la réduction du bruit ambiant est activée, on remarque aussitôt que le bruit de fond que l’on entend dans le silence est beaucoup plus faible. Pour moi, c’est la plus grosse amélioration. Certes, la réduction du bruit semble également plus performante, mais uniquement lorsqu’elle est réellement efficace. En effet, le même bruit n'est pas toujours filtré de la même manière.

Par exemple, si je joue une tonalité de test à 8000 hertz, le XM5 fait presque totalement disparaître cette tonalité. Et ce, même si les sons aigus sont difficiles à éliminer. Cependant, cela ne fonctionne que si le casque ou la source sonore ne se déplacent pas. Si je tourne la tête sur le côté ou si je déplace le haut-parleur, j'entends un fort sifflement.

Le XM4 fournit également une réduction du bruit irrégulière, mais moins prononcée ; peut-être tout simplement parce qu’elle est moins efficace. Ici, le son de 8000 Hz est aussi clairement audible de face, mais plus faiblement que sur les côtés.

Parfois, je remarque cette irrégularité sur le XM5, même dans des situations quotidiennes. Je trouve cela agaçant lorsque le volume du bruit ambiant change sans raison apparente.

Comme de nombreux autres casques, le XM5 peut enregistrer les bruits ambiants et les reproduire dans le casque. Ainsi, malgré l'insonorisation passive, vous entendez ce qui se passe tout autour de vous.

La fonction « contrôle adaptatif du bruit » dans l'application mobile devrait permettre d’aller encore plus loin. En effet, le casque détecte la situation dans laquelle l’utilisateur se trouve et active alors son réglage prédéfini. La réduction du bruit sera, par exemple, activée lorsque vous êtes assis, tandis que le casque vous transmettra les bruits ambiants lorsque vous marchez.

Cette fonction reste toutefois trop peu pertinente pour être véritablement utile. En effet, le casque change de mode lorsque le train s’arrête en gare, car votre position GPS ne bouge plus, alors que vous ne voudriez pas que le mode change. Si vous faites ne serait-ce que quelques pas dans le train, le casque bascule à nouveau en mode bruit ambiant, même si vous préfèreriez continuer à bénéficier de la réduction du bruit. C’est passablement agaçant. Il est beaucoup plus simple et efficace de s’en charger manuellement et d’appuyer sur un oreillette pour passer d’un mode à l’autre.

Qualité vocale : grande amélioration

La qualité de la retransmission de votre voix lors d'un appel téléphonique ou d'une réunion virtuelle dépend de différentes influences, notamment la qualité de la connexion mobile ou Internet, mais cela n'a rien à voir avec le casque. Je mets ce souci de côté en m'enregistrant localement.

Le bruit ambiant influence aussi la qualité audio perçue par votre interlocuteur ou interlocutrice. La qualité est en principe meilleure dans un environnement calme que dans un environnement bruyant. Vous pourrez comparer la qualité dans un environnement calme et avec de la musique en fond. Le casque essaie de filtrer la musique, mais filtre parfois une part de ma voix.

En outre, le fait que le casque soit connecté à un ou deux appareils semble faire une différence. C'est ce qu'a déjà constaté notre collègue Livia lors du test du XM4. Voici un enregistrement avec de la musique au même volume, mais sans multipoint.

La qualité de la voix s'est-elle améliorée par rapport au modèle précédent ? C’est une évidence ! Les bruits de fond sont beaucoup mieux éliminés, ce qui me permet de rester compréhensible même dans un environnement bruyant. Voici encore un enregistrement avec des conversations en arrière-plan au lieu de la musique. On entend clairement des voix en fond sur le XM4, mais pas sur le XM5.

Utilisation

Sony n'a rien changé au concept d'utilisation. Il y a un bouton marche/arrêt et un bouton qui permet de basculer entre les modes de réduction du bruit, de transmission du bruit ambiant et la désactivation totale. Les autres contrôles se font sur la surface tactile de l’oreillette droite : réglage du volume, lecture, pause, changement de morceau... Ces contrôles fonctionnent sans problème. Je préfère néanmoins utiliser mon smartphone pour cela, peut-être parce que je suis gaucher.

Possibilités de connexion

Rien n'a changé au niveau des connexions, ce qui n’est pas nécessairement mauvais. Il est actuellement à la mode d'économiser le connecteur jack de 3,5 mm. Le XM5 est toujours doté d’une prise jack et est livré avec un câble de 1,2 mètre. Détail intéressant : la connexion filaire fonctionne également lorsque le casque est éteint, donc aussi lorsque la batterie est à plat. Mais le son est alors complètement différent du son lorsque le casque est allumé. Les basses disparaissent presque complètement et les médiums sont extrêmement dominants.

Cool : câble audio fourni.
Cool : câble audio fourni.

Rien n’a changé non plus du côté de la connexion Bluetooth, les codecs SBC, AAC et LDAC sont pris en charge. En outre, le casque peut se connecter à deux appareils en même temps, par exemple un ordinateur portable et un smartphone. Mais comme pour le XM4, cela ne fonctionne pas avec le codec LDAC de haute qualité.

L’audio USB n’est toujours pas disponible, le port USB C ne sert que pour la charge. Ce qui est ennuyeux, c’est que pendant la charge, le casque est éteint et le câble USB livré est très court.

Pas si cool : un câble USB très court, avec une extrémité USB A.
Pas si cool : un câble USB très court, avec une extrémité USB A.

La charge est très rapide, surtout avec un chargeur puissant, comme c'est souvent le cas pour les ordinateurs portables. Cela m'a permis de charger de 50 à 90 % en quelques minutes. Je n'ai pas eu l’occasion de faire une véritable série de mesures, la batterie dure bien trop longtemps pour cela. Sony annonce une autonomie de 30 heures avec la réduction du bruit activée.

Verdict : on parie ?

Je suis entièrement convaincu par le WH-1000XM5. La qualité vocale lors des appels est bien meilleure que celle de son prédécesseur, le bruit de fond de la fonction de réduction du bruit a presque entièrement disparu, la réduction du bruit est très efficace même si elle n'est pas aussi constante que je l'aurais souhaité. Le son a également été légèrement amélioré.

Il est donc d'autant plus ennuyeux que ce casque ne puisse pas être plié. Pour cela, je sacrifierais volontiers un peu d'élégance dans la conception.

Le XM6 sera probablement à nouveau pliable. On parie ?

Cet article plaît à 24 personne(s)


User Avatar
User Avatar

Mon intéret pour l'informatique et l'écriture m'a mené relativement tôt (2000) au journalisme technique. Comment utiliser la technologie sans se faire soi-même utiliser m'intéresse. Dans mon temps libre, j'aime faire de la musique où je compense mon talent moyen avec une passion immense. 


Audio
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader