Sextoys : la pandémie n'empêche pas de se divertir
Dans les coulisses

Sextoys : la pandémie n'empêche pas de se divertir

Stephan Kurmann
Zurich, le 26.04.2021
L'ennui pendant le confinement ? Certainement pas dans les chambres à coucher des habitants de la Suisse ! En pleine pandémie, les ventes de produits érotiques chez Galaxus ont presque doublé. Vous voulez savoir lesquels ? Lisez plus bas !

Masques hygiéniques, distanciation sociale et télétravail : le coronavirus a bouleversé nos vies sociales et professionnelles. Est-ce également le cas de la vie sexuelle de nos clients ?

Comme les cinq doigts de la main

Tout semble immuable. C'est du moins ce que l'on pourrait croire de prime abord en voyant les chiffres de vente de l'assortiment érotique de Galaxus. Que ce soit avant ou en pleine pandémie, cinq best-sellers sont largement plébiscités : les préservatifs, les lubrifiants, les vibromasseurs, les masturbateurs et les sextoys anaux.

Toutefois, si l'on compare les chiffres de vente de l'année du coronavirus – du 1er avril 2020 au 31 mars 2021 – à ceux de l'année précédente – du 1er avril 2019 au 31 mars 2020 –, on remarque une différence : les habitants de Suisse ont acheté presque deux fois plus d'articles érotiques pendant la pandémie (+ 98 %). Les accessoires de bondage et les huiles de massage font partie du groupe restreint des dix articles les plus populaires. Avant l'effort le réconfort : d'abord le massage puis le bondage. Ou inversement ! Loin de nous de vouloir connaître tous les détails !

Cage à pénis ou l'enfermement différent

L'étoile montante de l'année dans l'assortiment érotique de Galaxus est – roulement de tambour – la gaine à pénis. Les ventes ont gonflé de 488 %. Voilà à quoi ça ressemble, pour vous faire une petite idée :

La cage à pénis, une sorte d'emprisonnement des parties intimes, est très appréciée des hommes qui veulent calmer, ou pas, leurs ardeurs. Mais dans ce cas, pas besoin de l'accord d'Alain Berset pour la réouverture. Il ne manquerait plus que ça !

Pendant l'année du coronavirus, ces mesdames, quant à elles, misent sur l'attirail, c'est-à-dire la lingerie (+ 267 %) et les porte-jarretelles (+ 202 %), lesquels ont le vent en poupe. Que ce soit chez elle ou chez lui, les sextoys classiques restent populaires : les ventes de vibromasseurs ont augmenté de 158 % pendant la pandémie, et celles de leurs pendants masculins, c'est-à-dire les masturbateurs, de 77 %.

Et vous, que pensez-vous des sextoys ? En avez-vous un fétiche ? Ou les trouvez-vous totalement frivoles ? Dites-nous tout dans la partie des commentaires !

Graphiques : Made with Flourish.

Cet article plaît à 15 personne(s)


Stephan Kurmann
Stephan Kurmann
Communications Manager, Zurich
Des études affirment que notre capacité d'attention est plus courte que celle d'un poisson rouge. Aïe. Mon travail consiste à attirer votre attention aussi souvent et aussi longtemps que possible avec des contenus qui vous intéressent. En dehors du bureau, j'aime passer du temps sur le court de tennis, lire et regarder Netflix, ou voyager.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser