Test de produit

Petit bijou : le Dell XPS 13 Plus à l'essai

Martin Jud
06.10.2022
Traduction: Anne Chapuis

Le Dell XPS 13 Plus 9320 Touch est un ordinateur portable fin et compact avec des bords étroits autour de l'écran tactile. Outre un CPU Intel de 12e génération actuel, le design impressionne, en particulier le clavier et le pavé tactile.

Mon test commence par une surprise : le fait que Dell ne suive pas la concurrence pour le clavier. Et ce n'est pas la barre de touches de fonction LED qui me frappe en premier lieu, mais la disposition du clavier avec de grandes touches qui s'étend jusqu'aux bords. En dessous de ce dernier, on ne voit pas de pavé tactile, car il n'y a pas de séparation visuelle entre ce dernier et le repose-poignets.

Pour le test, Dell m'a prêté le XPS 13 Plus 9320 Touch.

Aperçu des spécifications de l'appareil de test :

ProcesseurIntel Core i5-1240P – 12 Cores (4 performance cores jusqu'à 4,4 GHz et 8 efficient cores jusqu'à 3,3 GHz), 16 Threads, 12 Mo smart cache
Unité graphique intégréeIntel Iris Xe Graphics – bis 1,3 GHz, 80 Execution Units
Mémoire viveSDRAM LPDDR5-5200 16 Go
StockageSSD 512 Go – M.2 PCIe 4.0 x4 NVMe
ÉcranÉcran IPS multi touch 13,4" (InfinityEdge Screen), 1920 × 1200 pixels, 60 Hz, 500 nits, peu de reflets (écran brillant, pas de traitement antireflet)
Connexions2 × Thunderbolt 4 (USB C) – avec prise en charge DisplayPort et Power Delivery, adaptateur pour USB C vers USB A 3.0 incl.
AudioDeux haut-parleurs stéréo (tweeter + woofer) avec 4 watts et microphone dual array
Appareil photoWebcam de 720 p et webcam infrarouge (reconnaissance faciale Windows Hello)
WiFi, BluetoothWi-Fi 6E, Bluetooth 5.2
CapteursLumière ambiante, empreinte digitale (intégré à la touche de mise sous tension)
Système d'exploitationWindows 11 Pro
Capacité de la batterie55 Wh
Chargeur60 watt (USB-C)
Dimensions et poids29,5 x 19,9 x 1,5 cm, 1,23 kg

Dell propose l'ordinateur portable dans différentes configurations. Pour l'écran, vous pouvez choisir entre quatre dalles : dalle IPS FHD+ avec ou sans multi-touch (500 nits), dalle multi-touch UHD OLED (400 nits) ou dalle multi-touch UHD+ IPS (500 nits). En plus de l'Intel Core i5-1240P, il est également possible de choisir entre l'i7-1260P et l'i7-1280P. Pour la RAM, vous pouvez choisir entre 8, 16 et 32 Go et le disque dur SSD peut aller jusqu'à 2 To. Vous trouverez toutes les versions disponibles ici.

Design et connexions : un boîtier presque parfaitement exploité

Le boîtier du XPS 13 Plus est fabriqué avec de l'aluminium mat usiné CNC, d'une épaisseur d'un millimètre. Cela est bien visible à la transition entre le boîtier et le clavier. La surface autour du clavier est recouverte de verre. Au-dessus des touches se trouve la ligne de fonction LED, en dessous le pavé tactile ; vous en apprendrez plus à ce sujet dans le chapitre correspondant.

Un grand écran compte tenu des petites dimensions.
Un grand écran compte tenu des petites dimensions.

Les bords de l'écran de 13,4 pouces ne font que quatre millimètres. En haut, le bord mesure six millimètres, car c'est là qu'est intégrée la webcam 720p et la webcam infrarouge. Cette dernière permet de se connecter à l'aide de la reconnaissance faciale. Un capteur d'empreintes digitales est intégré dans le bouton de mise sous tension. Le ratio taille-écran de l'appareil est de 91,9 %.

Les reflets de l'aluminium vont du noir à l'argenté en fonction de la lumière.
Les reflets de l'aluminium vont du noir à l'argenté en fonction de la lumière.
Le logo XPS est, tout comme le logo Dell du couvercle, fraisé.
Le logo XPS est, tout comme le logo Dell du couvercle, fraisé.

Le couvercle est orné d'un logo Dell fraisé. Le tout est complété par un logo XPS sur le dessous de l'ordinateur portable. Sinon, sur le dessous, on peut encore voir six vis en étoile, deux bandes de caoutchouc antidérapantes et des fentes latérales pour les haut-parleurs. Les fentes d'aération du refroidissement du processeur se trouvent entre les charnières de l'écran.

Pas de prise d'alimentation supplémentaire, pas de jack 3,5 mm en revanche, il y a deux Thunderbolt 4 (un de chaque côté).
Pas de prise d'alimentation supplémentaire, pas de jack 3,5 mm en revanche, il y a deux Thunderbolt 4 (un de chaque côté).

Pour le nombre de ports, Dell se montre avare. Mais au moins, les deux ports Thunderbolt 4 sont à la pointe de la technologie. Ils sont compatibles USB-C, offrent un support pour DisplayPort et des débits de données allant jusqu'à 40 gigabits par seconde. Il y en a un de chaque côté. De plus, l'ordinateur portable se charge via Power Delivery, ce qui signifie qu'il ne reste qu'un seul port pour les périphériques. Il est recommandé d'acheter un hub. Un adaptateur USB C vers USB A 3.0 est fourni, ce qui permet au moins de connecter une souris filaire ou une ancienne clé USB.

Écran avec prise en charge du tactile

Je trouve la résolution de 1920 × 1200 pixels très nette pour une diagonale de 13,4 pouces à une distance d'un bras. De plus, elle permet l'affichage natif de matériel vidéo Full-HD. Et par-dessus le marché, il y a le multi-touch. La surface de l'écran est certes brillante, mais, comme indiqué dans les spécifications, elle est moins réfléchissante que, par exemple, le Yoga i9 de Lenovo, que j'ai également sous la main ou un Apple MacBook Air. Et cela me plaît, tout comme le fait que les couleurs soient naturelles et vives.

Je découvre la qualité réelle de l'affichage et la luminosité de l'écran en les mesurant avec le x-rite i1Display Pro Plus.

Luminosité de pointe mesurée.
Luminosité de pointe mesurée.

Pour cet écran, Dell promet une luminosité maximale de 500 nits, ce qui est une excellente valeur pour un ordinateur portable ; à partir de 300 nits, je suis satisfait, à partir de 400, je suis ravi. La luminance moyenne exacte au niveau de luminosité le plus élevée est de 474 nits pour l'appareil de test.

Ce que je remarque à peine à l'œil nu, mais qui me dérange tout de même un peu, est l'éclairage irrégulier. La plus grande différence est enregistrée entre le centre et le haut gauche. Elle s'élève à 60 nits et représente une différence de 11,83 %.

En ce qui concerne l'affichage, l'espace colorimétrique sRGB utilisé pour le travail et la navigation est représenté correctement à 99 % ; c'est ainsi que cela doit être. Cependant, pour l'espace colorimétrique DCI-P3, important pour la production de films numériques, je ne mesure que 75 %, ce qui n'est pas suffisant pour le montage vidéo professionnel. Et l'espace colorimétrique Adobe RGB, important pour la création de maquettes, n'est couvert qu'à 72,3 %, ce qui est insuffisant pour les graphistes, les photographes et les polygraphes. Si je mesure les valeurs de noir et de blanc, le contraste statique calculé est de bien 1866:1.

Clavier et pavé tactile

Si je regarde une touche de fonction d'un clavier normal, en plus de « F5 » on y trouve aussi une deuxième affectation accessible par FN, par exemple le symbole de lecture. En revanche, la ligne de fonction LED du XPS 13 Plus n'affiche toujours que l'inscription qui est déclenchée en appuyant dessus. Si j'appuie sur la touche FN, l'affichage passe donc de « play » à F5. Si vous avez désactivé le rétroéclairage de tes touches, les touches de fonction s'illuminent d'un blanc discret. Si vous réglez la luminosité au premier ou deuxième niveau, la barre de LED s'illumine en conséquence. Je ne vois pas d'avantages par rapport aux touches normales, mais je ne vois pas non plus d'inconvénients. Ainsi, je m'habitue rapidement à la fonction tactile au lieu des touches physiques.

Le pavé tactile se trouve en dessous des touches Espace et Alt Gr.
Le pavé tactile se trouve en dessous des touches Espace et Alt Gr.

Outre une disposition généreuse, les touches offrent une course d'un millimètre. Si vous en enfoncez une, vous ressentez un retour haptique dès le début du parcours de la touche. Un dont la résistance est plus forte que celle des autres claviers d'ordinateurs portables et qui est à peine audible. Ensuite, les touches rebondissent agréablement et rapidement. Le fait de pouvoir taper avec plus de pression me plaît bien ; le clavier n'a pas seulement le look.

Je peux dire presque la même chose du pavé tactile, qui se trouve sous les touches Espace et Alt Gr. Ce qui est d'ailleurs bien visible sur l'image thermique à la fin de l'article. La surface tactile me permet de contrôler rapidement et précisément le pointeur de la souris, à une exception près : avec des doigts moites, la surface est moins lisse au toucher et j'ai besoin d'un peu plus d'élan pour diriger le curseur. Si j'appuie sur le bouton droit ou gauche de la souris, la surface cède à peu près sous la même pression que les touches du clavier, tout en étant accompagnée d'un léger clic. Le fait que le pavé tactile soit sans cadre ne m'irrite qu'au début, ensuite, je place toujours mon doigt à l'intérieur des limites invisibles.

Haut-parleurs

Pour le bureau, les appels vidéo et pour regarder Netflix en vacances, les haut-parleurs du XPS font généralement l'affaire. Pourtant, ils ne me convainquent qu'à moitié.

Le positif : les voix, une partie de la musique classique ou d'autres classiques comme Around The World de Daft Punk sonnent bien, voire très bien, avec le notebook. Bien sûr, compte tenu des petits haut-parleurs de 4 watts et en comparaison avec d'autres haut-parleurs d'ordinateurs portables. On entend proprement des aigus, des médiums et même des basses. En outre, le son a un bon effet stéréo qui, lorsqu'on l'écoute les yeux fermés, laisse supposer que la distance entre le haut-parleur droit et le haut-parleur gauche est plus importante qu'elle ne l'est en réalité.

Le négatif : si j'écoute d'autres genres, comme du rock ou de l'industrial, le son semble coupé et ce qui était encore un plaisir devient une bouillie sonore. Les guitares électriques, en particulier, sonnent comme si elles sortaient d'une boîte métallique et dans l'image sonore globale sont reléguées en arrière-plan. Les pires résultats sont, entre autres, les chansons de Rammstein, ce que je trouve dommage.

Performances de la batterie en cas de streaming vidéo continu

Lors du streaming vidéo continu, je teste la durée de vie de la batterie de 55 Wh du XPS en streamant Stranger Things sur Netflix avec une luminosité de pointe d'environ 400 nits. Sur l'appareil de test, cela correspond au deuxième niveau de luminosité le plus élevé.

Après 8 heures et 37 minutes de streaming, l'ordinateur portable est à court de batterie. À titre comparatif, avec un Apple MacBook Air M2 équipé d'une batterie de 52,6 Wh et d'un écran de 13,6 pouces plus grand de 0,2 pouce, j'ai atteint 6 heures et 42 minutes pour le même test. Avec un MacBook Air M1 (49,9 Wh) et un écran plus petit de 0,1 pouce, j'ai atteint 9 heures et 18 minutes. Et avec le Yoga 9i de Lenovo, avec 0,6 pouce de diagonale supplémentaire et 75 Wh, j'ai atteint 10 heures et une minute.

Performances de la batterie lors du travail en télétravail

Si je me retiens de faire des appels vidéo à outrance, je peux passer environ une journée et demie de travail avec mon ordinateur portable en télétravail avant de devoir le charger. Je suis satisfait de la batterie.

Puissance du processeur : Cinebench R23 et Geekbench 5

L'avantage de la douzième génération et de l'Intel Core i5-1240P utilisé ici est qu'il dispose de nombreux cœurs et que ceux-ci sont répartis en cœurs Performants (Performance-cores) et cœurs Efficaces (Efficient-cores). Quatre cœurs Performants compatibles Hyper-Threading assurent une puissance élevée allant jusqu'à 4,4 GHz et huit cœurs Efficaces se chargent des tâches qui peuvent être exécutées au mieux avec une puissance moindre. Cela permet d'économiser de l'électricité.

Mais voyons maintenant la puissance du processeur lorsqu'il tourne à plein régime :

Cinebench de Maxon vous permet d'évaluer les performances de votre processeur lors du rendu de modèles 3D. Dans la version actuelle R23, le résultat n'est plus déterminé sur la base d'un seul cycle de calcul, mais sur la base du travail effectué dans un délai de dix minutes. C'est une bonne chose, car cela permet d'avoir des valeurs plus réalistes pour les concepts de refroidissement médiocres.

Le deuxième benchmark de processeur que j'exécute est Geekbench 5. Sur la base de scénarios réels simulés, le CPU est testé en fonctionnement monocœur et multicœur. Les tests ne prennent que peu de temps et peuvent donc conduire à des résultats relativement bons, même avec des appareils mal refroidis. D'autre part, le benchmark fonctionne sous Windows, MacOS, Linux, Android ainsi qu'iOS, ce qui permet également des comparaisons croisées entre différentes architectures de processeurs, mais qui doivent être prises avec des pincettes. Le fait que, contrairement aux ARM, seul un thread, et donc pas l'intégralité du cœur (performant), soit utilisé dans les processeurs x86 en mode monocœur, est un autre point à prendre en compte lors de la comparaison des résultats dans le Geekbench Browser.

BenchmarkDell XPS 13 Plus
(i5-1240P)
Lenovo Yoga 9i
(i7-1260P)
Apple MacBook Air
(M2)
Microsoft Surface Laptop Go 2
(i5-1135G7)
Microsoft Surface Pro 8
(i7-1185G7)
Cinebench R23 – CPU Multi Core6829 points10 094 points7749 points3450 points4818 points
Cinebench R23 – CPU Single Core1613 points1651 points1581 points1313 points1508 points
Geekbench 5 – CPU Multi Core7177 points10 326 points8985 points1409 points5920 points
Geekbench 5 – CPU Single Core1611 points1742 points1915 points501 points1562 points

Les résultats au Cinebench R23 sont meilleurs avec le 12th Gen i5 du XPS qu'avec un 11th Gen i5 (Microsoft Surface Laptop Go 2) ou i7 (Microsoft Surface Pro 8). Le XPS est environ 50 et 30 % plus puissant dans le test multicœur, et environ 29 et 7 % plus puissant dans le test monocœur. Par rapport au 12th Gen i7 (Lenovo Yoga 9i), il y a toutefois encore du potentiel, car ce denier atteint plus de 10 000 points en multicœur. En single core, le i5 est toutefois pratiquement égal au i7 de même génération, avec seulement 38 points de moins. Le MacBook Air M2 (4 cœurs Performants et 4 cœurs Efficaces) obtient 7749 points multicœurs et 1581 points monocœurs au Cinebench R23.

Les résultats du XPS au Geekbench 5, comparés à ceux d'autres ordinateurs portables, coïncident à peu près avec ceux de Cinebench. Le 12th Gen i5 se révèle être une bête de travail de haut niveau, dont les performances sont suffisantes pour bien plus que seulement le travail de bureau. Les jeux et autres applications graphiques exigeantes ne sont toutefois pas pris en compte en raison de l'absence d'une carte graphique puissante.

Performances graphiques : 3DMark Night Raid

3DMark Night Raid est conçu pour tester les performances graphiques des appareils dotés d'un GPU intégré. Il s'agit plus ou moins d'un calculateur de performance pour jeux sur PC au niveau le plus bas. L'Intel Core i5-1240P du XPS 13 Plus dispose d'une carte graphique Intel Iris Xe Graphics intégrée avec 80 unités d'exécution et jusqu'à 1,3 gigahertz de fréquence d'horloge.

Le XPS obtient un score Night Raid de 13 188 (16 129 points graphiques et 6487 points CPU). Avec un Surface Laptop Go 2, il est surprenant de constater qu'il est possible de faire un peu mieux dans ce benchmark : 13 571 points (18 011 graphiques / 5662 CPU). Il en va de même pour la Surface Pro 8 avec 18 105 points (21 937 graphiques / 9099 CPU) et le Yoga 9i avec 18 457 points (22 089 graphiques / 9555 CPU).

Même si le XPS fait moins bien que prévu au Night Raid, il ne faut pas oublier que toute puce graphique intégrée fournit des performances inférieures à celles d'une carte graphique dédiée, mais qui suffisent amplement en dehors des jeux ou autres tâches de rendu. Le résultat moins puissant est donc acceptable.

Performances de bureau : PCMark 10

Grâce à PCMark 10 de 3DMark, les PC et les ordinateurs portables peuvent être testés pour une multitude de tâches de bureautique. Le benchmark teste, par exemple, la rapidité d'ouverture des programmes, la qualité des appels vidéo et bien d'autres choses encore.

Avec le XPS 13 Plus, on obtient 5032 points, ce qui en fait un appareil de bureau de premier ordre. C'est plus que le Microsoft Surface Laptop Go 2 avec i5 de 11e génération (4270 points) et autant que la Surface Pro 8 avec i7 de 11e génération (5042 points). Le Yoga 9i de Lenovo obtient 5640 points avec l'i7 de 12e génération, soit une augmentation de 12 % par rapport au i5 de 12e génération.

Test de stress : performances CPU, refroidissement, développement de chaleur et volume sonore

Le test de stress montre à quel point le système de refroidissement fait bien son travail en cas de charge continue. J'utilise AIDA64 pour utiliser tout le matériel. Cependant, lors d'un premier test rapide, je remarque que l'unité graphique du processeur utilise près de 24 % de la puissance de refroidissement lorsqu'elle est utilisée à 100 %. 30 secondes après le démarrage du test, le CPU ralentit.

Comme je veux savoir combien de temps le CPU peut fournir sa pleine puissance, je renonce à utiliser également l'unité graphique lors du test de stress. L'autonomie de la batterie est secondaire. CPU, FPU, cache et RAM sont soumis à un test de stress.

Utilisation du CPU et état de la batterie pendant le test de stress.
Utilisation du CPU et état de la batterie pendant le test de stress.

Pendant le test, le processeur se comporte comme suit : une utilisation à 100 % du CPU est assurée pendant cinq minutes. Ensuite, le CPU ralentit jusqu'à un taux fluctuant entre 98 et 99 %. Deux minutes plus tard, la cadence diminue à nouveau. Le taux fluctue entre 91 et 97 %. L'utilisation du CPU y reste toutefois le reste du temps, avant que l'ordinateur portable ne s'éteigne au bout d'une heure et 46 minutes, car il n'a plus de batterie. Le système de refroidissement fait du bon travail avec ce comportement. Il y a quelques ordinateurs portables qui font bien pires.

Pendant le test, les températures des différents cœurs du processeur montent brièvement jusqu'à 100 °C au début. Selon Intel, le CPU ne devrait pas atteindre une température aussi élevée. Ensuite, les températures se stabilisent entre 71 et 77 °C, ce qui est plus frais que, par exemple, le Lenovo Yoga 9i avec i7 de 12e génération, dont les températures de cœur oscillaient entre 83 et 100 °C lors du même test.

Le boîtier du Dell XPS 13 Plus 9320 Touch atteint une température de 51 °C à l'endroit le plus chaud lorsque le CPU est utilisé en permanence.
Le boîtier du Dell XPS 13 Plus 9320 Touch atteint une température de 51 °C à l'endroit le plus chaud lorsque le CPU est utilisé en permanence.

Si je fais une image thermique, d'après la caméra FLIR de mon Cat S62 Pro, le boîtier atteint jusqu'à 51,1 °C lors du test. Sur le Yoga 9i, la température atteignait 60 °C.

Si je mesure en même temps le volume sonore avec un sonomètre de Testo, le ventilateur atteint 35,9 décibels quand je suis en position assise. À une distance de 30 centimètres, je mesure 40,5 décibels. Il est donc aussi silencieux que le Lenovo Yoga 9i. En fonctionnement normal, je ne perçois pas la ventilation du XPS 13 Plus.

Conclusion : petit, beau, puissant, mais pas parfait

J'aime souvent les petits appareils. Surtout si la finition, le design et la qualité des composants utilisés sont aussi au rendez-vous. C'est presque le cas du Dell XPS 13 Plus 9320 Touch.

Un puissant processeur de 12e génération suffit pour bien plus que du travail de bureau. Par exemple pour le montage de films. Toutefois, sur cette version de l'ordinateur portable, l'image n'est qu'en Full-HD et ne reproduit pas fidèlement les couleurs. Mais grâce à une couverture de 99 % pour le sRGB, celui-ci convient tout de même parfaitement pour le travail normal et la navigation Internet. Même s'il n'est pas parfaitement éclairé, l'écran lumineux est un plaisir, grâce aussi à la finesse des bords et au multi-touch. Tout comme le clavier avec sa disposition généreuse, son aspect particulier et sa frappe un peu plus dure.

Dans l'ensemble, je suis très satisfait du XPS 13 Plus et je dois admettre qu'après quelques semaines d'utilisation, j'ai du mal à m'en séparer. Je peux le recommander en toute bonne conscience, même s'il devrait disposer de plus de connexions et que son prix est un peu élevé.

Cet article plaît à 36 personne(s)


User Avatar
User Avatar

Le baiser quotidien de la muse stimule ma créativité. Si elle m’oublie, j’essaie de retrouver ma créativité en rêvant pour faire en sorte que mes rêves dévorent ma vie afin que la vie ne dévore mes rêves.


Informatique
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ordinateurs portables
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

48 commentaires

Avatar