Les lunettes de soleil de sport comme accessoire de mode : ridicules ou stylées ?
CritiqueMode

Les lunettes de soleil de sport comme accessoire de mode : ridicules ou stylées ?

Stephanie Vinzens
Zurich, le 17.06.2022
Traduction: Anne Chapuis

L'époque où les lunettes de soleil de sport étaient portées seulement pour les activités physiques est révolue. Les célébrités, les marques de luxe et de nombreuses personnes sur Tiktok s'accordent à dire que les lunettes de sport ont aussi un grand potentiel en matière de mode. Je fais un test.

Les lunettes de soleil du moment ne doivent pas être belles, mais profilées. Il faut qu'elles aient l'air d'être utilisées partout où le vent souffle à vive allure, c'est-à-dire à vélo, en jogging ou en dévalant les pistes de ski. Sauf que des célébrités comme la reine de la télé-réalité Kim Kardashian ou le rappeur Travis Scott portent plutôt ces modèles athlétiques sur les tapis rouges, les scènes de concert ou au premier rang de défilés de mode renommés.

Kim Kardashian...
Kim Kardashian...
... ne porte plus que des lunettes de sport.
... ne porte plus que des lunettes de sport.
Photos : Instagram @kimkardashian

Sur Tiktok, les lunettes du fabricant d'articles de sport Oakley sont justement très appréciées. Le hashtag #oakleysunglasses compte actuellement près de 13 millions de vues. Cette évolution, qui germe depuis 2018 environ, n'est guère surprenante au vu de l'euphorie qui règne autour de l'athleisurewear et des come-back interminables des années deux mille. Même les grands magasins croient à cet engouement. Dans les magasins chics, vous pouvez désormais trouver des lunettes de soleil Oakley à côté de modèles de marques de luxe comme Prada et Balenciaga. Ces derniers s'inspirent également du look sportif pour leurs lunettes.

Et oui, je vois l'attrait de la chose. En cherchant des lunettes de soleil, je m'arrête toujours sur les formes et les couleurs voyantes. Ces modèles sportifs ont quelque chose de décontracté et de futuriste à la fois. Malgré tout, je ne peux pas m'empêcher de penser que cela me donnerait l'air idiot si je les porte lors d'un brunch en ville plutôt que sur mon vélo dans la forêt. Comme je suis tout de même curieuse, je commande chez Galaxus non pas un, deux ou trois, mais quatre exemplaires pour les tester moi-même. Trois modèles sont de vraies lunettes de sport pour les vrais fans de sport ; dont je ne fais définitivement pas partie. Le quatrième modèle est simplement d'inspiration athlétique.

Oakley Sutro

Au premier essai, je ne trouve pas cette version sport des lunettes d'aviateur spécialement laides ni superbes. Le confort de port est cependant excellent : j'ai l'impression qu'elles sont ultralégères et ne glissent pas, même en cas de mouvements importants. Je me dis donc que je testerai ce modèle lors d'un déjeuner entre amies, mais je ne peux pas me résoudre à franchir le seuil de la porte avec. Je ressemble juste un peu trop à David Guetta à l'après-ski. Au lieu de cela, je montre les lunettes à mes amies chez moi. L'une aime le « look bimbo à la Paris Hilton », l'autre trouve que « c'est horrible, on dirait un masque de ski » ; je range la paire dans l'étui à lunettes pour une durée indéterminée.

Uvex Sportstyle 223

Quel aérodynamisme : si Lance Armstrong avait eu un rôle dans Matrix, cela aurait probablement été les lunettes de son choix. J'aime le style qu'elles dégagent, surtout en combinaison avec des vêtements en cuir. Si j'étais dans la bonne humeur, je sortirais définitivement dans la rue avec. Malheureusement, ce modèle ne semble pas convenir aux arrêtes de nez plates. Au lieu de s'appuyer sur mon nez, elles s'appuient sur mes joues. Sur le vélo, cela peut être très pratique pour se protéger du vent et des moustiques, mais au quotidien, je trouve cela gênant. Je dois donc ici aussi passer mon tour.

Oakley Radar EV Path

En termes d'aérodynamisme, ce modèle cyber-vélo (le modèle turquoise est déjà en rupture de stock chez nous) est sans doute difficile à surpasser. Il n'est donc pas étonnant qu'à Zurich, j'aie souvent remarqué des lunettes comme celles-ci sur des Gen Z en streetwear edgy. Mais pour ma part, je ne peux pas me prendre au sérieux comme ça et décide déjà de ne pas les porter après les premières secondes de l'essayage ;même si le confort est super, comme avec le premier modèle Oakley. Le jugement accablant d'une amie à qui je montre une photo : « On dirait des lunettes d'enfant. » Laura, ma collègue rédactrice de mode est en revanche fan et trouve : « Celles-là et les Uvex noires qui me plaisent le plus. Celles qui ressemblent le plus à des lunettes de soleil de sport. Et quitte à en faire des tonnes, pourquoi ne pas vraiment en faire des tonnes ? Il ne manque ni vélo de route ni aucun autre équipement sportif, le look est tout simplement bon ! »

Urban Classics Kos

La dernière paire de lunettes est la seule du lot qui n'a pas été conçue comme un accessoire sportif fonctionnel, mais d'emblée comme un accessoire de mode, et est aussi la seule avec laquelle j'ai osé sortir en public. J'aime la coupe nette en combinaison avec les verres miroirs. En plus, les lunettes tiennent bien sur mon nez et sont légères. Elles sont aussi les gagnantes d'un petit sondage auprès de mon cercle d'amis.

Lors de ma première sortie avec cette tenue, je suis cependant assez dévisagée, un homme âgé s'arrête même en souriant. Je trouve cela désagréable, mais aussi à moitié amusant et j'ajouterais quand même ces lunettes à mon répertoire ; s'il n'y avait pas ce logo Urban Classics gênant en haut à droite (qui, il est vrai, est à peine visible sur la photo).

Ma conclusion

Aucun des modèles testés ne m'a complètement convaincu. Mais je n'ai pas pour autant abandonné les lunettes de sport, bien au contraire. C'est grâce aux lunettes Urban Classics que j'y ai pris goût. Et comme celle-ci s'inspire de toute façon du modèle « Ski Rectangle » de Balenciaga, j'ai fini par m'offrir l'original pendant les soldes.

Ont été adoptées : les Ski Rectangle de Balenciaga.
Ont été adoptées : les Ski Rectangle de Balenciaga.

Les lunettes se sont d'ailleurs révélées être un véritable aimant à compliments, bien que ma maman soit un peu méfiante à ce sujet. Sa théorie : comme les lunettes attirent l'attention, les gens ont sans doute tout simplement le sentiment de devoir faire un commentaire. Pour ne pas être méchants, ils disent quelque chose de gentil. Bon, que les compliments fussent sérieux ou pas, j'apprécie la gentillesse et je continue à me précipiter à travers la ville avec mes lunettes de sport, sans vélo et, s'il le faut, sans grande approbation.

Cet article plaît à 25 personne(s)


User Avatar
User Avatar

A un enthousiasme sans limites pour les épaulettes, les stratocasters et les sashimis, mais peu d'indulgence pour ceux qui critiquent son dialecte de Suisse orientale.


Mode
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader