CritiqueAudio

Les AirPods 3 à l’épreuve du quotidien : Mieux vaut acheter tout de suite les AirPods Pro

Martin Jungfer
Zurich, le 04.02.2022
Traduction: Sophie Boissonneau

Apple a lancé ses derniers écouteurs intra-auriculaires, les AirPodsods 3, en octobre 2021. Je ne vous recommande pas cet achat, car les AirPods Pro, sortis deux ans plus tôt, me convainquent davantage.

Tous les jours, j’ai le choix : mes AirPods Pro que j’ai depuis plus d'un an déjà. Ou la troisième génération des mêmes écouteurs sans fil. C’est une décision que j’ai déjà pris une centaine de fois maintenant. Au début de mon test, j’alternais délibérément entre les deux paires. J'ai essayé les deux modèles dans le cadre du télétravail, en déplacement dans les transports ou à pied. J'ai écouté de la musique et des podcasts et je les ai utilisés pour téléphoner.

AirPods 3rd Gen. MagSafe Case (6 h)
171.–
Apple AirPods 3rd Gen. MagSafe Case (6 h)
841
AirPods Pro 2021 (ANC, 4.50 h)
204.–
Apple AirPods Pro 2021 (ANC, 4.50 h)
1713

Fin janvier, j'ai mis fin à la période d'essai de trois mois. Depuis, mon choix se porte systématiquement sur mes AirPods Pro, notamment grâce à la réduction active du bruit. Avec les AirPods 3, je regrette de ne pas pouvoir faire abstraction du bruit ambiant. Bien sûr, l’ANC ne fait pas le silence total et est loin d’être aussi efficace que sur un casque over ear, mais ça me suffit.

Il n’y a bien sûr rien à redire sur les nouveaux AirPods de troisième génération. Comme on pouvait s'y attendre, l'intégration dans l’écosystème Apple est parfaite ; en déplacement, il me suffit de les sortir de leur boîte pour qu'ils se connectent à l'iPhone ou au MacBook. Au bureau, à la maison, ils font de même avec le Mac Mini. Il n'y a aucune différence avec les AirPods Pro. Ce qui est logique, puisque les deux utilisent le même chipset (H1) et des logiciels très similaires.

Autonomie : différence négligeable

Côté autonomie, les AirPods sont même légèrement supérieurs dans la version Pro : quatre heures de conversation contre trois heures et demie. Pour le temps d’écoute, vous gagnez une heure et demie. Si vous utilisez l’étui de chargement et que vous y rechargez les écouteurs à plusieurs reprises, chaque cycle de chargement multiplie d’autant le temps gagné. En fin de compte, vous pouvez tirer 30 heures d'écoute des tout derniers AirPods contre « seulement » 24 heures avec les AirPods Pro. Au quotidien, cette différence est négligeable. La plupart du temps, j’ai l’occasion de recharger les écouteurs avant que la batterie soit complètement vide. Ils tiennent en règle générale toute la matinée, à moins que je n’ai de nombreuses réunions et que je parle beaucoup. Le microphone consomme sensiblement plus de batterie. Les deux modèles peuvent se recharger sans fil, ce qui facilite grandement les choses. Lorsque je n’utilise pas les écouteurs, je les range directement dans le boîtier de chargement et je pose ce dernier sur un chargeur.

Bonne musique et audio spatial

Lorsque l'on écoute de la musique, les nouveaux AirPods procurent beaucoup de plaisir. L’égalisation adaptive est très efficace. Selon Apple, les microphones orientés vers l'intérieur dans les AirPods permettent de mesurer le son qui parvient à chaque oreille et de l’adapter. Le résultat est plutôt convaincant, les basses sont étonnamment puissantes et les hautes fréquences claires. Lorsque je réécoute le concert du Nouvel An de l'Orchestre philharmonique de Vienne, j'entends aussi bien la flûte traversière que le son puissant du tuba.

Les AirPods de troisième génération font presque tout ce que font les AirPods Pro, à l'exception de la réduction de bruit.
Les AirPods de troisième génération font presque tout ce que font les AirPods Pro, à l'exception de la réduction de bruit.

Ce qui m'impressionne le plus, ce sont les petites choses qui font toute la différence dans les oreilles comme l’audio spatial. La description marketing ne m’en disait pas très long.

«L'audio spatial vous enveloppe et crée une expérience d’écoute tridimensionnelle immersive pour la musique, les séries TV et les films.»
Texte Apple sur l'audio spatial

Le mieux est d’entendre le résultat. J'ai d'abord essayé la playlist faite pour l’audio spatial dans Apple Music. J'étais tellement fascinée par le fait que les écouteurs « comprennent » dans quelle direction je tournais ma tête et adaptaient le son, j'ai essayé plus tard de regarder des films sur Apple TV. Les AirPods se rapprochent de l’expérience cinéma. À part les basses qui vrombissent jusque dans le ventre, bien sûr. Mais lorsque les mines marines explosent pendant plusieurs minutes dans Greyhound, l’expérience est complètement immersive. Les passionnés de home cinéma feront certainement la moue. Soyez rassurés, je suis bien conscient que je ne compare pas seulement des pommes et des poires, mais plutôt une Coccinelle VW de 1967 avec une Audi R8 Spyder RWS.

La réduction du bruit fait la différence

Les AirPods Pro sont d’ailleurs aussi dotés du son 3D. Ma préférence va donc clairement vers la version Pro. Ils sont bien sûr un peu plus chers, la différence représente environ le prix d’une grande pizza.

Si vous payez plus et achetez les AirPods Pro, vous obtenez un avantage décisif : la réduction active du bruit. La qualité du son fournie par les deux versions est tout simplement encore plus mise en valeur avec l’ANC. Cela vaut aussi pour les appels téléphoniques. Si vous souhaitez quand même entendre le bruit ambiant, vous pouvez désactiver l’ANC en appuyant sur un des écouteurs. Les AirPods Pro tiennent bien dans les oreilles avec les embouts en silicone. Au début, avec les AirPods, je craignais que l’absence d’embouts ne les fasse tomber de temps en temps de mes oreilles. Soyez rassuré, ça ne m’est jamais arrivé. Mais ça sera à vous de découvrir si la forme standard des écouteurs tient bien dans vos oreilles. Les AirPods Pro tiennent globalement mieux dans l’oreille et exercent une très légère sensation de pression. Malgré la technique d'aération d’Apple justement censée empêcher cela. J’offre donc une petite pause sans écouteurs à mes oreilles au moins toutes les deux heures.

Les AirPods en action, pas dans mon oreille, mais dans celle, plus belle, de ma femme.
Les AirPods en action, pas dans mon oreille, mais dans celle, plus belle, de ma femme.

Verdict : la différence de prix est trop faible

Si vous ne voulez pas particulièrement avoir la réduction du bruit et que le cérumen vous fait peur, alors les AirPods de troisième génération sont un bon choix pour vous. Vous économiserez toujours la faible différence de prix entre les AirPods et les AirPods Pro et le nettoyage des écouteurs sera plus facile. Les embouts en silicone des écouteurs Pro demandent plus d'attention que les AirPods entièrement en plastique dur.

Tous les autres avantages des AirPods 3, sortis deux ans après les Pro, ne sont pas assez importants pour que je veuille échanger mes Pro contre eux. Oui, la paire d’AirPods est plus légère de 2,2 grammes, et oui, le boîtier de chargement est plus petit de près de six millimètres. Mais dans la poche de ma veste, je ne remarque pas la différence. Les discussions agaçantes autour de moi dont je n’arrive pas à faire obstruction, par contre, si.

Cet article plaît à 52 personne(s)


User Avatar
User Avatar

Je suis journaliste depuis 1997. Stationné en Franconie, au bord du lac de Constance, à Obwald, Nidwald et Zurich. Père de famille depuis 2014. Expert en organisation rédactionnelle et motivation. Les thèmes abordés ? La durabilité, les outils de télétravail, les belles choses pour la maison, les jouets créatifs et les articles de sport. 


Audio
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader