En coulisse

Le scotch américain et les sécurités enfants sont-elles mieux que le Screenbuddy ?

Kevin Hofer
13.09.2022
Traduction: Anne Chapuis

Relier deux moniteurs entre eux pour qu'ils ne bougent pas. C'est ce que promet Screenbuddy pour 45 francs. Le lectorat pense que c'est trop cher. Il pense que le scotch américain ou une sécurité enfants pourrait faire l’affaire tout en étant moins cher. J'ai fait le test.

« Mind the Gap » ne s'applique pas seulement au métro londonien, mais aussi au bureau. Je n'aime pas l'espace présent entre deux moniteurs. Le Screenbuddy ferme cet écart et m'a convaincu lors de son essai.

Le lectorat ne partage pas mon enthousiasme :

Honte à digitec d’intégrer un tel produit à son assortiment.
Honte à digitec d’intégrer un tel produit à son assortiment.
40 balles pour résoudre un problème de commodité. Décadent...
40 balles pour résoudre un problème de commodité. Décadent...

Je l'admets, le Screenbuddy n'est pas bon marché. Certains utilisateurs pensent que cela est aussi possible pour moins cher :

Chez IKEA ce produit s’appelle sécurité enfant et ne coûte que 9 francs pour 2 pièces.
Chez IKEA ce produit s’appelle sécurité enfant et ne coûte que 9 francs pour 2 pièces.
Kevin, pourrais-tu faire un test de comparaison ? J’ai déjà entendu que le scotch américain Advance AT 170 faisait aussi l’affaire.
Kevin, pourrais-tu faire un test de comparaison ? J’ai déjà entendu que le scotch américain Advance AT 170 faisait aussi l’affaire.

Je teste ces idées et je les compare au Screenbuddy. J'ai encore du bon ruban adhésif à la maison. Pour la sécurité enfants, je me jette dans la gueule du loup : je me rends au magasin d'ameublement suédois un samedi (!) avec mes deux enfants sujets aux crises de nerfs. Le but premier de la sécurité enfants est d’éviter que les enfants en bas âge ne puissent ouvrir des tiroirs et des portes qu'ils ne sont pas censés ouvrir. L’occasion idéale pour aller chez Ikea avec les enfants ; même si l'aîné a passé l'âge.

Tous collent

Au bureau, je prépare trois paires d'écrans pour le test comparatif. Je les aligne de la même manière et les réunis au centre soit avec le Screenbuddy, du ruban adhésif, ou avec la sécurité enfants. Pour le scotch, je colle d'abord une bande verticale, puis une autre horizontalement en haut et en bas des écrans.

Le ruban adhésif tient, mais ne paye pas de mine.
Le ruban adhésif tient, mais ne paye pas de mine.

Pour la sécurité enfant, j’en installe une en haut et une autre en bas, comme pour Screenbuddy. Pour bloquer les moniteurs dans cette position, je dois couper l'excédent de matériau de la sécurité enfant. De ce fait, elle ne peut plus être prolongée par la suite. La sécurité enfants ne maintient pas assez les moniteurs, car je ne peux pas la tendre correctement. Dès que je tire un peu sur la sécurité enfants, les écrans bougent.

Je dois couper l'excédent de matériau à gauche avant de pouvoir placer le capuchon pour bloquer la sécurité enfants.
Je dois couper l'excédent de matériau à gauche avant de pouvoir placer le capuchon pour bloquer la sécurité enfants.

Il ne peut y en avoir qu'un

Après avoir tout préparé, je fais un premier test. Je règle les trois paires de moniteurs en hauteur. D'abord à deux mains, puis à une seule.

Utilisées avec les deux mains, les trois solutions tiennent. Avec une seule main, il n'y a qu'avec le ruban adhésif que cela fonctionne à peu près. Quelle que soit la méthode utilisée, le réglage de la hauteur est si dur que je dois exercer une grande force pour que quelque chose bouge. Avec le Screenbuddy et la sécurité enfants, je dois toujours faire le réglage un moniteur après l’autre. De plus, pour la sécurité enfants, les moniteurs ne restent pas à la même hauteur, ce qui la rend inutile.

La sécurité enfants échoue également au test suivant. Je règle l'inclinaison des moniteurs. Comme je n'ai pas pu suffisamment tendre la sécurité enfants lors du montage, les moniteurs n’ont pas le même angle d'inclinaison.

Cela fonctionne mieux avec le ruban adhésif. Cependant, il se détache légèrement lors de l’inclinaison, ce qui explique pourquoi les moniteurs ne gardent plus le même angle. Le Screenbuddy est le plus facile à utiliser : il me suffit de desserrer le clip inférieur, régler l'angle d'inclinaison et de le reverrouiller une fois terminé.

Pour finir, je règle l’inclinaison des moniteurs l'un par rapport à l'autre. Le ruban adhésif comme la sécurité enfants se détachent alors des moniteurs. Le réglage ultérieur de l'angle est possible sans problème avec le Screenbuddy. Un avantage certain par rapport au ruban adhésif et à la sécurité enfant. Certes, si besoin, je peux retirer le ruban adhésif et en mettre un nouveau. Mais cela demande plus d’efforts ; sans parler du fait que j'ai toujours besoin de nouveau ruban adhésif. Quoi qu’il en soit, c’est mieux que les sécurités enfants, que je devrais remplacer entièrement si je veux réduire l'angle entre les moniteurs.

Le Screenbuddy reste la solution reine

Non, la sécurité enfant ne remplace pas le Screenbuddy. Je vous évite un aller-retour chez Ikea. La sécurité enfants du magasin d'ameublement ne convient pas pour relier vos moniteurs entre eux. Le ruban adhésif fonctionne mieux, mais il faut parfois le remplacer et niveau design ce n’est pas la joie.

La solution reine pour les espaces entre les moniteurs reste pour moi le Screenbuddy. Avez-vous d'autres idées pour fixer les moniteurs entre eux ? Faites-m’en part et je les testerai pour vous.

Cet article plaît à 47 personne(s)


User Avatar
User Avatar

La technologie et la société me fascinent. Combiner les deux et les regarder sous différents angles est ma passion.


Informatique
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader