Le Roomba S9+ d’iRobot ne m’a pas conquis, je vous explique pourquoi

Le Roomba S9+ d’iRobot ne m’a pas conquis, je vous explique pourquoi

Kevin Hofer
Zurich, le 16.11.2021
Traduction: Stéphanie Klebetsanis

Un aspirateur robot qui travaille à votre place, c’est génial, non ? En théorie, oui, mais dans les faits, ce n’est pas tout à fait aussi simple, comme le montre mon test.

Je lorgne un aspirateur robot depuis que notre petite tribu a déménagé en juillet. Ma femme est contre, parce qu’elle pense que ces appareils n’aspirent pas proprement, et parce qu’elle ne leur fait pas confiance. Elle craint que les robots ne finissent par dominer le monde.

Je ne suis pas d’accord. Un robot aspirateur fonctionne sûrement très bien, et il est bien trop idiot pour se mesurer à l’humanité. J’ai donc saisi avec plaisir l’opportunité de tester l’iRobot Roomba S9+. J’étais sûr qu’il réussirait à convaincre ma chérie. Après tout, il coûte plus de 1000 francs... À ce prix-là, il doit être super performant ! Mais après six semaines d’utilisation, j’en conclus qu’il ne m’épargne pas beaucoup de travail, et qu’il est vraiment trop bête pour conquérir la planète.

Une mise en service rapide, mais une longue préparation

L’aspirateur robot est livré avec une station de recharge et une station d’aspiration automatique. iRobot me promet que je n’aurai pas à passer l’aspirateur moi-même pendant des mois. Le carton contient aussi un sac et un filtre de rechange, ainsi qu’une brosse.

Grâce à la station d’aspiration, vous n’avez pas à vider le Roomba S9+ manuellement.
Grâce à la station d’aspiration, vous n’avez pas à vider le Roomba S9+ manuellement.

Si vous voulez savoir ce qui distingue le Roomba S9+ des autres modèles, regardez la vidéo qu’iRobot a faite à ce sujet. Cet aspirateur a été mis sur le marché en 2019, donc vous trouverez tout ce qu’il vous faut en ligne pour mieux connaître ses propriétés techniques. Je vais me concentrer sur mon expérience.

J’ai utilisé l’appli d’iRobot pour piloter le Roomba S9+. C'est facile, et ça prend cinq minutes. J’ai même pu lui donner un nom : Röbi. iRobot m’a demandé de créer un compte, ce que j’ai trouvé embêtant. Selon le fabricant, c’est nécessaire pour piloter Röbi à partir du cloud. Encore un compte créé avec toutes mes données... Mais l’aspirateur était déjà prêt à aspirer, du moins c'est ce que je croyais.

Le menu principal de l’appli.
Le menu principal de l’appli.

En fait, le Roomba S9+ ne reconnaît aucun obstacle comme les câbles ou les jouets. Et chez moi, ce ne sont pas les jouets qui manquent. Deux enfants en bas âge, ça fait un bazar pas possible ! J’ai dû faire le plus gros du travail, c’est-à-dire ranger, avant de laisser l’aspirateur se balader sur mes planchers. Rien de neuf de ce côté-là. En plus, j’ai des chaises cantilever dans ma salle à manger. Röbi a eu de la peine à les gérer, je devais constamment les mettre sur la table pour qu’il puisse aspirer dessous. Et tous ceux qui ont une famille savent que le dessous des chaises est l’endroit le plus sale du plancher.

Comme le dessous des chaises est l’endroit le plus sale de notre appartement, je veux laisser à Röbi le champ le plus libre possible.
Comme le dessous des chaises est l’endroit le plus sale de notre appartement, je veux laisser à Röbi le champ le plus libre possible.

Les robots ne réduiront pas l’humanité à l’esclavage

Pour un nettoyage efficace, A) les enfants devaient être absents et B), je devais d’abord tout ranger. Par conséquent, je devais être seul pour passer l'aspirateur. Heureusement, j’ai testé la bête dans le cadre de mon travail, sinon on m’aurait encore demandé si les gens bossent réellement en télétravail...

Au début, le Roomba S9+ a souvent nécessité ma présence. Il a dû s’habituer à notre appartement. Autrement dit, il lui a d’abord fallu créer une carte virtuelle des lieux pour se repérer. Trois séances d'aspiration ont été nécessaires. Röbi ne m’a pas l'air d’être un génie... Durant mes six semaines de test, cinq points m’ont confirmé que les robots ne domineront pas le monde de si tôt.

Comme Brain, Röbi ne dominera certainement pas le monde de si tôt.
Comme Brain, Röbi ne dominera certainement pas le monde de si tôt.

Point numéro 1 : les radiateurs

Les radiateurs sont l’ennemi juré des robots aspirateurs. La première fois que je l’ai utilisé, Röbi s’est coincé sous un radiateur. Fort heureusement, l’appli m’a alerté du problème. Je l’ai libéré, et il a continué son nettoyage, tout en notant très probablement cette zone dangereuse, car il ne s’est plus jamais coincé à cet endroit. Un peu décevant comme début...

Röbi est allé se coincer sous le radiateur.
Röbi est allé se coincer sous le radiateur.

Point numéro 2 : les portes

Moi qui pensais que seuls mes enfants s’enfermaient tous seuls... Et non, Röbi l’a fait peu après son premier couac. Il a fermé les portes en poussant contre elles pour nettoyer le sol. Pousser, ça il sait faire, mais tirer... C’est une autre histoire ! Conclusion, il s’est de nouveau retrouvé coincé, et l’appli a crié au secours. J’ai essayé de régler le problème en posant des butoirs de porte, mais Röbi les pousse. J’ai fini par trouver un autre truc pour résoudre le problème.

Point numéro 3 : les seuils de portes

Röbi n’a pas mis longtemps avant de refaire des siennes. Il n’arrivait ni à passer par-dessus les seuils des portes, ni à sortir de la chambre à coucher. Les seuils de notre appartement mesurent 22 mm ou moins, côté porte. Ce problème a été facile à résoudre. J’ai acheté des protections d’angles dans un magasin de bricolage et je les ai sciées à la largeur de la porte. Grâce à ces rampes de fortune, Röbi a pu sortir de la chambre. Effet secondaire positif, les portes ne se fermaient plus, puisque les rampes les bloquaient. Notre ami ne pouvait donc plus s’enfermer nulle part ! Malheureusement, cela voulait dire que je devais poser les rampes avant d’utiliser le robot, et les enlever par la suite. Encore plus de préparation... On est loin de l'annihilation de l’espèce humaine.

Röbi a réussi à sortir de la chambre grâce à une rampe.
Röbi a réussi à sortir de la chambre grâce à une rampe.

Point numéro 4 : les enfants

Je sais, c’est toujours la faute des enfants. Mais que voulez-vous, ce sont les pires ennemis d’un robot aspirateur ! Il suffit que quelques pièces de fausse monnaie échappent à un papa en manque de sommeil pour que le robot les aspire, et que ses brosses se bloquent. Dans ces moments-là, Röbi m’a appelé à l'aide. Si j’avais été absent, il aurait attendu jusqu’au soir, et je n’aurais certainement pas retrouvé une oasis de bien-êtrepropre et bien rangée à mon retour. On n’est pas sortis de l’auberge.

La pièce de monnaie a même endommagé les brosses de Röbi.
La pièce de monnaie a même endommagé les brosses de Röbi.

Point numéro 5 : la saleté

Röbi n'est pas à l’abri de la saleté. Au bout de deux semaines environ, j’ai voulu l’activer via l’appli, mais je n’ai pas pu me connecter. Pourquoi ? C’était un samedi, toute la famille était allée faire des courses. Après les achats, j'ai pu rentrer seul et nettoyer la salle de bain et la cuisine, tâches que Röbi ne fait pas non plus.

Une fois rentré, j’ai constaté que sa batterie était vide, même s’il était posé sur la station de recharge, et que celle-ci était branchée. Je l’ai retourné, et j’ai constaté que de la saleté - probablement de la confiture séchée - s’était collée sur les contacts de charge. C’est bien ce que je disais, quand on a des enfants, le dessous de la table est l’endroit le plus sale de la maison. J’ai nettoyé les contacts et reposé Röbi sur la station de recharge. Il s’est mis à charger. Je me suis attelé à la cuisine et à la salle de bain le temps qu’il soit prêt.

Röbi avait un peu de confiture sur lui, ce qui l’a empêché de se charger.
Röbi avait un peu de confiture sur lui, ce qui l’a empêché de se charger.

Je l’ai entendu se mettre en branle au bout de quelques minutes. Il est descendu de sa station de recharge et a essayé d’y remonter. Mais enfin, pourquoi ? Il s’est connecté brièvement à la station avant de repartir, et ce petit jeu s’est répété jusqu’à ce qu’il soit à plat. Il s’était retrouvé pris dans un cercle vicieux.

Je n’ai pas pu l’arrêter via l’appli. La seule solution, c’était de rétablir les paramètres par défaut. J’ai pu dire adieu à la carte qu’il s’était faite de notre appartement. Il a dû tout recommencer à zéro. Heureusement, ce problème n'est jamais réapparu pendant le reste du test.

La carte de notre appartement.
La carte de notre appartement.

Faute de temps, j’ai dû encore une fois mettre la main à la pâte ce samedi-là. Je me suis rendu compte d’une chose : l’appartement était si bien rangé que j’ai pu le nettoyer en 20 minutes, y compris dans les endroits que Röbi n’atteint pas. Cela veut dire que je n’économise que 20 minutes par séance d’aspiration, sans compter le temps qu’il me faut pour préparer la pièce, ou libérer Röbi de là où il se coince. Décidément, on est loin du prix Nobel.

Et la qualité d’aspiration dans tout ça ?

Malgré tous les couacs, ma femme avait tout de même tort. Quand Röbi aspire, il le fait bien. Avec sa forme de D et sa brosse d’angle, il atteint les coins et les rebords. Il aspire non seulement la poussière, mais aussi des miettes de pain. Mes tapis sont propres, je ne trouve aucune saleté après son passage.

Röbi nettoie très bien les tapis.
Röbi nettoie très bien les tapis.

Aspirer notre 5 pièces et demie et ses 125 mètres carrés prend deux heures. La plupart du temps, la batterie ne suffit pas tout à fait, et le robot a besoin d’un court temps de charge. Mais chaque séance était un peu plus courte, parce qu’il connaissait de mieux en mieux l’appartement. Peut-être qu’en l’espace d’un mois, il aurait pu faire toute une séance sans se recharger.

Le fait que Röbi n’ait pas de serpillière ne me dérange pas. J’ai un parquet en bois véritable non traité dans mon salon, et un plancher en liège dans ma chambre à coucher, donc je n’aimerais pas qu’ils soient trop mouillés. Je préfère le faire à la main.

Bilan : ce robot n’est pas fait pour une famille comme la mienne

J’aime le Roomba S9+, malgré ses défauts. Il aspire bien et il est facile à manœuvrer. Pour les personnes ordonnées qui vivent seules ou à deux, il fonctionne très bien.

Röbi aspire très bien les miettes.
Röbi aspire très bien les miettes.

Mais il n’est pas adapté à mes besoins. Si je prépare mes pièces comme je l’ai fait pour Röbi, aspirer mon appartement me prend 20 minutes. Et cette préparation m’a pris beaucoup de temps à chaque fois : 30 à 40 minutes, selon la quantité de désordre. Ensuite, Röbi passe encore deux heures à tout aspirer. Il ne me fait pas gagner du temps.

En plus, si j’oubliais quelque chose, le robot tombait en panne, et je devais intervenir. Si je n’avais pas été chez moi, il n’aurait pas pu terminer sa tâche. J’étais donc obligé d’être à la maison quand il faisait sa tournée, mais sans mes enfants. Un nettoyage entièrement automatisé dépend de facteurs incompatibles avec ma vie de famille.

Ces problèmes se résoudront lorsque mes enfants auront grandi, je l'admets. Mais quand je vois les ados de mes amis, je pense que le cheni ne va pas diminuer au fur et à mesure que les enfants prennent des centimètres... Et convaincre des adolescents de ranger ? Bonne chance ! Je ne suis pas sûr que Röbi tiendra d’ici là. Il devrait, vu qu’il coûte encore plus de 1000 francs deux ans après sa sortie. Mais c’est bien trop cher pour les familles avec des enfants en bas âge.

Cet article plaît à 31 personne(s)


Kevin Hofer
Kevin Hofer

Editor, Zurich

La technologie et la société me fascinent. Combiner les deux et les regarder sous différents angles est ma passion.

Tout pour la maison

Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser