Le périple d'une chaise de jardin à l'ère du coronavirus
Dans les coulisses

Le périple d'une chaise de jardin à l'ère du coronavirus

Stephan Kurmann
Zurich, le 16.03.2021
Traduction: Stéphanie König
Une demande en plein essor associée à des matières premières qui se font rares, des difficultés de production et des coûts de transport exorbitants : en période de pandémie, notre chaîne d'approvisionnement est mise à rude épreuve. Cette situation touche également les meubles que nous vendons. Nous accompagnons une chaise de jardin lors de son voyage du Vietnam à la Suisse ; obstacles compris.

Les perce-neige poussent, les oiseaux gazouillent : c'est certain, le printemps approche à grands pas. Et beaucoup d'entre nous se demandent si la fissure de la chaise longue va bientôt céder ou si les chaises de jardin ont perdu leur chic et ne sont plus que shabby.

En raison de l'absence de balcon ou de jardin, je n'ai (malheureusement) pas besoin de meubles d'extérieur. Mais je suis curieux de voir à quoi ressemble le voyage d'une chaise avant d'arriver sur votre balcon. Vous savez, un peu dans le genre de l'émission C'est pas sorcier : de la production à l'expédition, jusqu'à l'arrivée dans notre entrepôt, et l'expédition ultérieure à votre adresse. J'examine donc de plus près la chaîne d'approvisionnement, maintenant souvent appelée Supply Chain. Ce faisant, je vais vous montrer où se trouvent les plus grosses difficultés à l'époque du coronavirus.

Ensemble, nous accompagnons maintenant la chaise de jardin « Davao », un élégant quadrupède de notre famille Giardimo (c'est le nom de notre propre marque de meubles de jardin). Elle et ses six frères et sœurs – allant des salons de jardin aux chaises longues – en sont de parfaits exemples, car la ligne Davao est produite au Vietnam. Et avant que les utilisateurs ne se déchaînent dans les commentaires : vous trouverez de plus amples informations sur la production de meubles en Asie à la fin de l'article.

Production Pain Point

En période de pandémie, ça coince particulièrement du côté de la production : de nombreux fabricants sont dépassés par l'explosion de la demande et ne peuvent pas suivre le rythme de production. En outre, il y a souvent des problèmes avec les fournisseurs de matières premières et de produits semi-finis, qui atteignent également leurs limites. Les difficultés de livraison sont garanties et toute la chaîne s'arrête : « Heureusement, nous avons obtenu les commandes pour cette saison plus tôt que prévu. Nos fournisseurs nous ont assuré les marchandises que nous avons commandées », déclare David Widmer, Senior Buyer chez Galaxus, avant d'ajouter : « Toutefois, nous ne pouvons jamais exclure de petits retards de livraison. »

Super convoités et très chers : conteneurs de fret

Une fois produite, la chaise de jardin & Cie se met en chemin pour la Suisse. Notre globe-trotter Davao est fabriqué près de Hô Chi Minh City, y est mis dans un conteneur et chargé sur le cargo. Un détail intéressant pour tous les juristes amateurs : dès que les marchandises se trouvent dans les conteneurs à bord du cargo, elles nous appartiennent. Nos fournisseurs sont responsables du trajet entre l'usine de production et le navire.

Un gros problème depuis le coronavirus, est que le transport maritime est devenu beaucoup plus cher. Les deux questions principales à l'heure actuelle sont les suivantes : y a-t-il encore des conteneurs vides ? Si oui, à quel prix ? La pénurie de conteneurs et l'augmentation des prix qui en découle rendent la vie difficile aux commerçants. David Widmer note également ceci : « Cette évolution est incroyable. Nous payons actuellement presque le triple du prix pour un conteneur qu'avant la pandémie. »

aucune information disponible sur cette image

Mais les coûts supplémentaires ne sont pas le plus gros problème. Parfois, il n'y a tout simplement pas de conteneurs vides dans les ports de fret, ce qui entraîne logiquement des retards de livraison. La cause : la faiblesse de la production industrielle en Europe. Alors que les conteneurs s'empilent à Hambourg ou à Athènes, ils disparaissent à Shanghai et à Shenzhen. Pour les meubles de jardin, David Widmer doit prévoir deux à quatre semaines de plus cette année pour que les marchandises arrivent à l'entrepôt.

Une fois en mer, le cargo a besoin de six à huit semaines pour la route de Suez ; selon le port de destination et le nombre d'escales. Notre cargaison de meubles est généralement déchargée à Gênes, Anvers ou Rotterdam, puis elle est acheminée par camion, train ou bateau le long du Rhin jusqu'en Suisse. Arrivée à notre entrepôt, la chaise de jardin Davao attend son nouveau domicile. Commandée sur Galaxus, elle part à la poste et le colis arrive chez vous dès le lendemain.

Les meubles de jardin vont-ils devenir plus chers ?

La question mérite d'être posée : devrons-nous payer plus pour nous procurer des meubles de jardin cette saison ? La tendance va dans ce sens, oui. Chez Galaxus, nous avons dû augmenter les prix des meubles de jardin de cinq à sept pour cent en raison de la forte hausse des prix d'achat », explique l'acheteur, qui travaille depuis six ans pour le plus grand commerçant en ligne de Suisse. On ne sait pas quand la situation reviendra à la normale.

Postface : pourquoi des meubles en provenance d'Asie ?

Pourquoi Galaxus fait-il produire des meubles en Asie ? La réponse brève : nous manquons d'infrastructures en Suisse. La version longue : lorsque la production de meubles a été progressivement délocalisée de l'Europe vers la Chine il y a environ 40 ans, l'infrastructure est devenue obsolète. La production de meubles en grandes quantités n'est donc plus possible en Suisse aujourd'hui.

Chez Galaxus, cependant, nous avons examiné de manière critique le statu quo et envisagé des alternatives. Selon David Widmer, à l'avenir, nous pourrions également faire produire des meubles en bois en Europe de l'Est. L'infrastructure est là, et le bon bois dur pour la production aussi. En revanche, lorsqu'il s'agit de traiter d'autres matériaux tels que le métal ou le verre, nous ne sommes pas prêts en Europe.

Que ce soit en Europe ou en Asie, il est important pour nous de travailler exclusivement avec des partenaires certifiés. Par exemple, seul du bois certifié FSC est utilisé dans la production et le code de conduite amfori BSCI Code of Conduct pour des conditions de travail équitables et sociales est strictement respecté. Le respect de ces lignes directrices sur place est régulièrement contrôlé par des experts.

Votre jardin est-il prêt pour le printemps ?

Avez-vous encore besoin de meubles de jardin ou êtes-vous déjà équipé ? Vous souciez-vous du lieu de production de vos meubles ou faites-vous plus attention à l'utilisation de matériaux certifiés ? Ou faites-vous simplement attention au prix ? Dites-le-nous dans les commentaires.

Cet article plaît à 34 personne(s)


Stephan Kurmann
Stephan Kurmann
Communications Manager, Zurich
Des études affirment que notre capacité d'attention est plus courte que celle d'un poisson rouge. Aïe. Mon travail consiste à attirer votre attention aussi souvent et aussi longtemps que possible avec des contenus qui vous intéressent. En dehors du bureau, j'aime passer du temps sur le court de tennis, lire et regarder Netflix, ou voyager.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser