La Nnormal "Race Vest" en essai : un sac à dos qui reste en place pendant la course à pied
Test de produit

La Nnormal "Race Vest" en essai : un sac à dos qui reste en place pendant la course à pied

Siri Schubert
21.12.2023
Traduction: traduction automatique

Ceux qui aiment courir de longues distances le savent : ce qui est stressant au bout de dix kilomètres peut vous faire perdre vos nerfs au vingtième kilomètre. C'est ce qui m'est arrivé avec mon ancien sac à dos de course. J'avais donc besoin d'un nouveau. Grâce à des détails intelligents, la Nnormal "Race Vest" offre des solutions aux facteurs de nervosité les plus stressants.

Lors de ma dernière course en montagne, j'en ai eu assez. Dès que j'ai sorti la veste du sac à dos, elle s'est mise à bouger de haut en bas à chaque pas. Elle n'était tout simplement pas adaptée et ne pouvait pas être serrée correctement à ma taille. Avec la veste, il était trop serré, sans, trop large. Lorsque la bouteille presque vide de la poche avant du sac à dos est tombée sur le sol boueux, faute d'un mécanisme de fixation intelligent, et qu'une des boucles de fermeture en plastique a cédé, j'en ai eu assez. Il me fallait un nouveau sac à dos pour remplacer mon vieux gilet de course à pied no-name et, il est vrai, bon marché.

Comme j'avais déjà testé les chaussures "Kjerag" de la marque de trail running Nnormal et que j'aime toujours courir avec, je me suis intéressé au "Race Vest" de la même marque.

  • Test de produit

    10 semaines avant le départ : vais-je courir le semi-marathon avec des chaussures Nnormal ?

    par Siri Schubert

Nnormal n'a été fondée qu'en 2022 par la légende de l'ultramarathon et des sports de montagne Kilian Jornet. J'étais bien sûr curieux de voir comment le sac à dos et ses gourdes allaient se comporter dans la pratique.

La première impression : petit, léger et flexible

Le sac à dos se présente de manière minimaliste et élancée, sans beaucoup de boucles, de cordons et autres extras. Avec une capacité de cinq litres, il est plutôt du côté des petits pour un sac à dos de trail running. La balance de cuisine a indiqué 155 grammes pour le sac à dos de taille S/M, qui se porte comme un gilet. C'est suffisamment léger pour l'avoir sur le dos pendant les courses. Et le nom "Race Vest" suggère déjà qu'il a été conçu pour les sportifs ambitieux.

Deux bouteilles en silicone d'une capacité de 500 millilitres chacune sont incluses dans la livraison. Grâce à leur grande ouverture, ces bouteilles souples sont faciles à remplir et à nettoyer. J'apprécie particulièrement cela lorsque j'ai rempli les flasks d'une boisson à base d'électrolytes pour une longue course. Un nettoyage minutieux est alors nécessaire pour éviter la formation d'un biofilm dégoûtant ou de moisissures. Les flasks se glissent dans les poches avant spécialement renforcées à cet effet. Et, pour mon plus grand plaisir, des boucles en caoutchouc permettent de maintenir les flasks en place. Il n'y a donc aucune chance que la bouteille à moitié vide glisse et atterrisse dans la boue.

Le gilet de course avec les deux flasks a une poche arrière étanche recouverte de blanc à l'intérieur et un petit sifflet, en haut à gauche de l'image.
Le gilet de course avec les deux flasks a une poche arrière étanche recouverte de blanc à l'intérieur et un petit sifflet, en haut à gauche de l'image.
Source : Siri Schubert

Avant de commencer les essais, je mets quelques affaires dans le sac à dos. Il a suffisamment de poches pour contenir une barre énergétique, quelques oursons en gomme pour un regain d'énergie rapide, un t-shirt sec à manches longues, une veste de pluie fine et légère./a>, unecouverture de survie, un peu de ruban adhésif et une ficelle au cas où les lacets se casseraient (oui, cela s'est déjà produit). Je suis agréablement surpris par le nombre d'objets qui peuvent être rangés dans ce petit gilet. Comme le matériau est très extensible, il est certes un peu bombé, ce qui n'est pas très esthétique, mais tout se range facilement.

Ce que j'aime particulièrement : la poche imperméable à l'intérieur, avec des fermetures éclair pour les vêtements de rechange. C'est vraiment pratique, car avec mon ancien sac à dos, je devais toujours mettre les vêtements secs dans un sac léger et imperméable. Sinon, ils étaient soit mouillés par la sueur qui s'infiltrait dans le sac à dos, soit trempés par une averse soudaine. Mon smartphone trouve également sa place dans le sac étanche. Comme la poche est située en bas du dos, je ne peux pas y accéder sans enlever mon sac à dos, mais de toute façon, je ne regarde pas mon appareil mobile pendant que je cours.

Théoriquement, la poche avant devrait pouvoir accueillir des bâtons de trail running. Il s'agit de bâtons de trail running ultralégers en carbone, et non pas des bâtons de randonnée transformés que j'utilise encore actuellement. Les miens sont malheureusement trop grands, mais comme je porte généralement un short avec des dragonnes intégrées, cela ne me pose aucun problème. Je n'ai toutefois pas pu tester la sensation de courir avec des bâtons dans la poche avant de cette façon.

Les bâtons de trail running légers et pliables, comme je n'en ai pas encore, trouvent leur place dans la poche avant.
Les bâtons de trail running légers et pliables, comme je n'en ai pas encore, trouvent leur place dans la poche avant.
Source : Nnormal

Petit détail : sur l'un des élastiques se trouve un petit sifflet en plastique qui me permet d'attirer l'attention en cas d'urgence. Le son est cependant très aigu et un peu sifflant. C'est certainement mieux que rien, mais si vous voulez jouer la carte de la sécurité, vous pouvez prendre un sifflet avec plus de volume sonore.

Le test pratique : bien assis, offre beaucoup d'espace et donne accès à tout ce dont j'ai besoin

La première fois que je l'ai enfilé, j'ai apprécié son ajustement et son système de sangles élastiques qui me permet de régler le sac à dos à ma taille. Si je retire quelque chose, je peux facilement le réajuster. Les crochets et les boucles renforcées me permettent également d'ajuster la hauteur de l'élastique pour qu'il reste bien en place sans gêner ni comprimer.

Les boucles renforcées et les élastiques permettent d'adapter le système de maintien de manière simple et variée.
Les boucles renforcées et les élastiques permettent d'adapter le système de maintien de manière simple et variée.
Source : Siri Schubert

Pendant la course, rien ne glisse ni ne bouge. Le sac à dos est confortable, que je le remplisse de vêtements ou que je l'utilise uniquement pour les boissons et les en-cas. Cela fait maintenant plus de trois mois que je l'utilise et le système de fermeture élastique, avec ses petits crochets qui permettent un réglage précis, a toujours la même tension qu'au début. Bien sûr, si je veux emporter en plus une couche chaude comme ce gilet Dynafit lors de longues courses hivernales, le sac à dos devient vite trop petit. Mais pour les courses sans vêtements d'hiver spécifiques, il est suffisamment grand.

Une gourde de 2 litres rentre aussi très bien dans le sac à dos, le tuyau peut être fixé à l'avant.
Une gourde de 2 litres rentre aussi très bien dans le sac à dos, le tuyau peut être fixé à l'avant.
Source : Siri Schubert

Comme j'aime utiliser une poche d'hydratation à la place des flasques lors de longues courses, comme par exemple Camelbak, je l'ai placé dans le compartiment dorsal du gilet de course et j'ai coincé le tuyau sous l'un des élastiques à l'avant. Cette variante a également bien fonctionné et m'offre la possibilité d'avoir avec moi la possibilité de boire appropriée en fonction de la durée, de la chaleur et du besoin en boisson.

Conclusion : un sac de course qui s'adapte et qui est flexible

J'aime la "Race Vest" de Nnormal pour sa légèreté, ses possibilités de réglage précises avec élastique et ses poches bien conçues. J'ai particulièrement apprécié la poche arrière étanche avec fermetures éclair pour les vêtements de rechange. Lorsque je cours, le sac à dos reste près de mon corps et ne rebondit pas à chaque foulée.

Avec une capacité de cinq litres, il est plutôt petit, mais le tissu flexible m'a permis d'emporter tout ce dont j'avais besoin à des températures modérées. Et en premier lieu, il s'agit bien de boissons, que je peux boire pendant la course grâce aux flasks, et de snacks, que je peux ranger dans les poches avant facilement accessibles. Pour moi, ce sac à dos minimaliste est une bonne solution, qui offre plus qu'une ceinture de course et qui convient à la plupart de mes courses.

Photo de couverture : Siri Schubert

Cet article plaît à 14 personne(s)


User Avatar
User Avatar

Plongeuse scientifique, instructrice de SUP, guide de montagne... même si les lacs, les rivières et les mers sont mes terrains de jeu favoris, je ne me laisse pas porter par le courant, car j'ai encore beaucoup à apprendre et à découvrir. J'aime aussiprendre de la hauteur et changer de perspective en volant avec des drones et en faisant du trail. 


Sport
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Outdoor
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Running
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Commentaire(s)

Avatar