La bougie anti-fringale
Présentation de produitDécoration

La bougie anti-fringale

Pia Seidel
Zurich, le 04.10.2021

Je suis gourmande. J'ai tout essayé pour résister au chocolat, sans succès jusqu’à maintenant. Ma dernière résolution en date ? Apprécier une tablette de chocolat par l'odorat et non le goût. Y parviendrai-je grâce à la bougie chocolat signée Candlecan ?

Les baisses de température en automne et en hiver augmentent chez moi l'envie de sucre. Mon antidépresseur s'appelle le chocolat. Mais cette fois, j'aimerais résister, d'une, pour contrôler ma consommation de sucre et, de deux, pour avoir récemment lu dans une étude publiée dans l'Oxford University Press que ce ne sont pas ses ingrédients, mais ses propriétés qui rendent les gens heureux. Et l'odeur en ferait justement partie. Si tel est le cas, pourrai-je apaiser ma gloutonnerie par ce moyen ? J'aimerais en avoir le cœur net avec la bougie chocolat signée Candlecan, dont on dit que l'odeur est si sucrée qu'elle se substitue aux sucreries.

« Imaginez pouvoir déguster une barre chocolatée. mais sans les calories qui vont avec ! », écrit le fabricant. Je peux tout à fait me l’imaginer et je ne dois pas être la seule, vu la rupture de stock que connaissent ces bougies. Heureusement, j’ai eu la chance de pouvoir m'en procurer un exemplaire.

Candlecan, une brûlante gourmandise

La bougie, encapsulée dans une conserve dorée, me rappelle les boîtes de thon ou encore de nourriture pour chat. En l'ouvrant, l'aspect ressemble à celui d'une tablette de chocolat. La cire en surface arbore un relief de carrés et une couleur marron.

Cet objet a été conçu par Rūta Kisieliūtė et Justinas Bružas, créateurs de la fameuse Candle Hand.
Cet objet a été conçu par Rūta Kisieliūtė et Justinas Bružas, créateurs de la fameuse Candle Hand.
« La brûlante gourmandise » est fabriquée main à base de cire végétale en Lituanie.
« La brûlante gourmandise » est fabriquée main à base de cire végétale en Lituanie.

« Son couvercle empêche les dépôts de poussière et conserve l'odeur », selon le descriptif de la bougie. Personnellement, je la préfère sans couvercle.

Nouveau rituel

Au lieu de sortir la plaque de chocolat du placard, j'allume la bougie dès que je sens une fringale, peu importe que ce soit pour le déjeuner ou le café. En plus, l'ambiance est tout de suite plus agréable avec une bougie. Elle illumine la pièce de sa lueur et d'une délicatesse soulignée par la couleur dorée de la boîte. De plus, ce nouveau rituel m'écarte du grignotage et de la mauvaise conscience qui l'accompagne, ce qui est très appréciable.

Trop doux pour être vrai.
Trop doux pour être vrai.
La bougie « Chocolate Bar » ne dégage pas la même odeur que du chocolat conventionnel.
La bougie « Chocolate Bar » ne dégage pas la même odeur que du chocolat conventionnel.

L'odeur est sucrée, un peu trop à mon goût. À dire vrai, je préfère le chocolat noir. Mais cette bougie aromatisée réfrène mon envie. Je ne me rabats que rarement sur les fruits même s'ils contiennent moins de sucre et moins de mauvaise conscience. Mais en cas d'abus de fructose, Candlecan a déjà une parade avec ses autres bougies aromatisées cerise et mandarine, entre autres.

L'odeur du régime

L'idée d'influencer l'appétit avec l'odeur ne date pas d'hier. Le goût étant essentiellement constitué d'odeurs, des chercheurs de l'université Flinders ont cherché à savoir, dans le cadre d'une étude, si les odeurs alimentaires et non alimentaires pouvaient calmer une fringale. Pour ce faire, on a demandé à 67 étudiantes de renifler trois odeurs (de pomme verte, de jasmin et d'eau) en regardant des photos couleurs. L'odeur de jasmin réduisait plus l'envie de chocolat que les autres. Il serait donc possible que les odeurs non alimentaires permettent d'influer sur l'appétit. Mais rien ne prouve qu'il soit possible de lutter contre l'envie de chocolat avec des arômes de chocolat. C'est pourquoi le succès de ma petite expérience s'explique différemment.

Le chocolat rend heureux, résister aussi

Ma maîtrise nouvellement acquise avec la bougie explique sans doute ma bonne humeur constante sans chocolat. Une étude de l'université de Chicago, publiée dans le magazine américain The Atlantic, confirme ce qui suit : « Au quotidien, les personnes ayant une grande maîtrise d'elles semblent généralement de meilleure humeur ; elles sont à long terme plus heureuses dans leur vie ». « Les personnes dotées de cette capacité ne perdent pas de temps à lutter contre elles-mêmes face à une éventuelle deuxième part de gâteau. » Ma tentative me permet de le confirmer.

J'allume désormais une bougie à la maison en cas de fringale au lieu de me jeter sur la nourriture. Reste à savoir combien de temps pendant la période de l'Avent cette technique fonctionnera. Au pire, je retenterai l'expérience avec une bougie au jasmin.

Sondage

Essayeriez-vous cette bougie ?

  • Oui, j'adore l'odeur du chocolat.
    32%
  • Non. Je préfère manger une barre chocolatée que de la sentir.
    50%
  • Peut-être. Mais je préfère quand même les bougies non parfumée.
    16%

Le concours est terminé.

Cet article plaît à 24 personne(s)


User Avatar
User Avatar

« ll n'y a que deux façons de vivre sa vie : l'une en faisant comme si rien n'était un miracle, l'autre en faisant comme si tout était un miracle. Je crois en la dernière.»
– Albert Einstein


Décoration
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader