Je teste un ordinateur cher, mais superbement équipé : l'Asus ROG Zephyrus Duo 15

Je teste un ordinateur cher, mais superbement équipé : l'Asus ROG Zephyrus Duo 15

Martin Jud
Zurich, le 21.08.2020
Révision : Anne Chapuis
L'Asus ROG Zephyrus Duo 15 est magnifiquement équipé et incroyablement performant. Du moins, sur papier. Il possède une carte graphique nVidia GeForce RTX 2080 Super Max-Q et un second écran, sans parler de toutes ses autres fonctionnalités. Je vais vérifier ce que cet ordinateur conçu pour les gamers et les professionnels créatifs a dans le ventre.

Quelle beauté ! Quelles performances ! Quel prix ! J'en ai le tournis !

ROG Zephyrus Duo 15 – GX550LXS-HF142R (15.60 ", Core i9-10980HK, 32 Go, 2000 Go)
ASUS ROG Zephyrus Duo 15 – GX550LXS-HF142R (15.60 ", Core i9-10980HK, 32 Go, 2000 Go)

Les spécifications de l'Asus ROG Zephyrus Duo 15 (version UHD) :

  • Processeur : Intel Core i9-10980HK
  • Carte graphique : nVidia GeForce RTX 2080 Super Max-Q
  • Mémoire vive : SDRAM DDR4-3200 de 32 Go
  • Mémoire de données : SSD de 2 To (SSD de 2 x 1 To avec RAID0, M.2 NVMe PCIe 3.0 x4)
  • Écran : écran UHD IPS de 15,6” (3840 × 2160 pixels), antireflet, 60 Hz, avec couverture de l'espace colorimétrique Adobe RVB de 100 %, validé Pantone, nVidia G-Sync
  • Second écran : écran tactile IPS de 14,1” avec 3840 × 1100 pixels, antireflet, 60 Hz
  • Clavier : clavier chiclet avec rétroéclairage, touches RGB, 1,4 mm de course de touche
  • Connecteurs : 1 x USB 3.2 Gen 2 type C (Thunderbolt 3, DisplayPort 1.4, Power Delivery), 2 x USB 3.2 Gen 1 type A, 1 x USB 3.2 Gen 2 type A, 1 x HDMI 2.0b, port Ethernet
  • Audio : 2 x port jack 3,5 mm (écouteurs et microphone), haut-parleurs stéréo 4 W et microphone Array
  • WiFi, Bluetooth : WiFi 6, Bluetooth 5.0
  • Batterie : batterie lithium-ion de 90 Wh
  • Système d'exploitation : Microsoft Windows 10 Pro
  • Dimensions : 36 x 26,8 x 2 cm, 2,4 kg
  • Alimentation : 240 W, prend en charge la technologie USB Power Delivery jusqu'à 65 W
  • Suppléments : webcam Asus ROG Eye GC21, repose-paumes, sac à dos ROG Ranger BP2500Gm, code de téléchargement pour Dying Light 2 (sortie prévue en mars 2021)

Je remarque au premier coup d'œil qu'Asus et Republic of Gamers ont amélioré le second écran placé au-dessus du clavier du Zephyrus Duo 15 par rapport à celui de l'Asus ZenBook Pro Duo. Sa luminosité est devenue presque aussi intense que l'écran principal.

Contrairement au second écran, l'écran principal de 15,6 pouces n'est pas tactile et ne prend pas en charge la saisie au stylet. En revanche, vous pouvez choisir entre deux versions à l'achat du produit. Un écran de jeux vidéo Full HD de 300 Hz et un écran UHD de 60 Hz qui, sur papier, possède la validation Pantone, une couverture de l'espace colorimétrique à 100 %, et est donc adapté à un usage professionnel. Une belle idée que j'ai envie de mettre à l'épreuve. J'opte donc pour la version UHD.

Design et connectique

Fermé, je ne soupçonnerais pas que les 20,9 millimètres d'épaisseur de ce notebook cachent des composantes matérielles aussi exceptionnelles.

Un « slash » et le logo de ROG ornent le couvercle du notebook de couleur Gunmetal Gray.
Un « slash » et le logo de ROG ornent le couvercle du notebook de couleur Gunmetal Gray.

La base et le couvercle sont faits en un alliage d'aluminium de couleur Gunmetal Gray. J'ai l'impression qu'il s'agit d'un mélange d'aluminium et de magnésium lorsque je passe mes doigts dessus. Une petite touche de « Surface » Microsoft, chez Asus. Comme le capot de nombreuses voitures, le couvercle possède une sorte d'effet de pli diagonal, qu'on appelle un « slash ». Sans oublier le logo réfléchissant de ROG qui me rappelle l'œil d'une chouette. Mais ça pourrait aussi être une version modifiée de l'œil du dieu Horus, symbole de protection.

Le second écran s'incline à un angle de 13 degrés lorsqu'on ouvre le portable.
Le second écran s'incline à un angle de 13 degrés lorsqu'on ouvre le portable.

Quand j'ouvre l'ordinateur, je comprends comment ROG réussit à refroidir un processeur puissant et une carte graphique Super haut de gamme dans un boîtier si fin : le second écran s'incline automatiquement à un angle de 13 degrés. Cela donne non seulement un meilleur angle, mais cela libère aussi les entrées du système de refroidissement, situées sous l'écran. Les sorties se situent quant à elle sur les côtés, à hauteur du second écran, et à l'arrière de la base.

Une prise d'alimentation et deux ports jack pour les écouteurs et le microphone.
Une prise d'alimentation et deux ports jack pour les écouteurs et le microphone.

Ce portable possède non seulement un second écran, mais aussi plusieurs connecteurs. Sur le côté gauche se trouvent la prise d'alimentation et deux prises câble de 3,5 mm pour les écouteurs et le microphone.

2 x USB 3.2 Gen 1 type A et 1 x USB 3.2 Gen 2 type C (Thunderbolt 3, DisplayPort 1.4, Power Delivery).
2 x USB 3.2 Gen 1 type A et 1 x USB 3.2 Gen 2 type C (Thunderbolt 3, DisplayPort 1.4, Power Delivery).

Sur le côté droit se trouvent deux ports USB 3.2 Gen 1 type A, et un port USB 3.2 Gen 2 type C. Au besoin, vous pouvez charger l'ordinateur par le connecteur USB C. Il possède aussi Thunderbolt 3 et DisplayPort 1.4.

Port USB 3.2 Gen 2 type A, HDMI 2.0b et port Ethernet.
Port USB 3.2 Gen 2 type A, HDMI 2.0b et port Ethernet.

L'arrière de la base est équipé d'un port USB 3.2 Gen 2 type A, ainsi que d'un HDMI 2.0b et d'un port Ethernet.

Écran principal et second écran

Que l'on soit en train de travailler ou de jouer à des jeux vidéo, être ébloui par les reflets du soleil est toujours agaçant. Je suis donc ravi de voir que le Zephyrus est doté d'écrans mats. La dalle de 15,6 pouces de cette version a une résolution de 3840 × 2160 pixels et est censée posséder une couverture de l'espace colorimétrique Adobe RGB de 100 %. La stabilité de son angle de vue me plaît. La fonction HDR est absente, mais l'ordinateur prend en charge la technologie G-Sync.

'Écran UHD IPS de 15,6
'Écran UHD IPS de 15,6

Le second écran, aussi nommé ROG ScreenPad Plus, agrandit l'image avec ses 3840 × 1100 pixels. Asus ne prétend pas offrir des couvertures de l'espace colorimétrique adaptées à un travail professionnel. Par contre, on peut utiliser une souris, un stylet ou ses doigts. Le second écran ne s'incline pas uniquement à l'ouverture du couvercle de l'ordinateur pour offrir une vue immédiate sur l'image affichée et refroidir l'appareil, mais aussi pour améliorer la stabilité de l'angle de vue. Celle-ci a d'ailleurs été nettement améliorée sur le ScreenPad Plus par rapport au ZenBook Pro Duo déjà testé. Elle est relativement bonne lorsqu'on adopte une position assise normale.

Luminosité, uniformité et couverture de l'espace colorimétrique

L'image et le rendu des couleurs des deux écrans me plaisent. Le second écran est très légèrement laiteux lorsque je l'examine de plus près, ce que je ne perçois pas lorsque je travaille et joue. Si ce détail ne me dérange pas, il pourrait être amélioré.

Je ne peux pas juger à l'œil nu des valeurs des couleurs promises, de la luminosité, de l'uniformité de l'éclairage et des valeurs de contraste. Pour analyser ses valeurs, je mesure les deux dalles à l'aide du x-rite i1Display Pro Plus:.

aucune information disponible sur cette image

Au degré de clarté le plus élevé, l'écran UHD de 15,6 pouces a une luminosité moyenne de 370 cd/m². Le second écran atteint 334 cd/m². Mes yeux ne m'ont donc pas trompé : ma première impression était juste. Au degré de clarté le plus élevé, la différence de luminosité entre les deux écrans est de 36 cd/m². Sur l'Asus ZenBook Pro Duo, j'avais mesuré une différence de 97 cd/m².

L'uniformité de l'éclairage est bonne sur les deux dalles. Sur le grand écran, il baisse de seulement 10 cd/m² entre la zone la plus claire et la zone la plus sombre. Personne ne peut remarquer ça à l'œil nu. L'éclairage de la petite dalle n'est pas aussi précis, mais une différence de 33 cd/m² n'est pas monumentale.

La couverture de l'espace colorimétrique est très importante pour du graphisme ou de la production vidéo professionnelle. Asus le sait, c'est pourquoi son écran principal est censé posséder une couverture Adobe RGB de 100 %. Je mesure 99,9 % pour le sRGB, 99,7 % pour Adobe RGB et 88,3 % pour le DCI P3. L’écran correspond donc presque parfaitement aux promesses de son fabricant. C’est le rêve de tout graphiste et les amateurs de préimpression. La couverture DCI P3 suffit aux producteurs de contenu vidéo, mais elle pourrait être plus élevée. Le contraste statique de l’image a un très bon rapport de 1492:1.

Le second écran ne suffit pas dans un contexte professionnel, car sa couverture colorimétrique n’est pas aussi bonne. Je mesure 95,5 % pour le sRBG, 69,9 % pour Adobe RGB et 72,5 % pour le DCI P3. Le contraste statique est de 963:1.

Fonctionnement du second écran : que puis-je faire avec ?

Des contenus de jeu supplémentaires sont à présent fournis avec l’ordinateur. D'ailleurs, le ScreenPad Plus collabore sans problème avec l’écran principal. Vous recevez un code de téléchargement à l’achat du Zephyrus Duo 15 pour vous procurer Dying Light 2. Ce jeu ne sortira que le printemps prochain, mais nous avons appris durant la présentation du Zephyrus que des contenus exclusifs à ROG seront proposés sur le second écran. Nous ignorons encore de quels contenus il s’agit.

Si vous voulez déjà utiliser le second écran lorsque vous jouez, vous pouvez insérer des statistiques en temps réel et des recommandations pour League of Legends, Fortnite ou CS :GO en installant l’appli correspondante. Les utilitaires GPUTweak II et Armoury Crate vous permettent ensuite de modifier les paramètres graphiques et les performances durant vos parties.

Au besoin, il vous suffit d'appuyer sur un bouton pour désactiver le second écran. Voici les autres possibilités qui s’offrent à vous :

  • extension de l'écran : affichage d'un site Internet sur les deux dalles ;
  • disposition automatique jusqu'à trois fenêtres : glissé-déposé des applications sur l'écran et redimensionnement automatique de la fenêtre pour qu'elle occupe la totalité, la moitié ou le tiers de la zone d'affichage. Pour ce faire, il suffit de déplacer le curseur de la souris vers la droite, la gauche ou le haut de l'écran et de relâcher ;
  • utilisation des applications intégrées : utilisation d'applications spécialement conçues pour le ScreenPad. Certaines sont déjà préinstallées. Le ScreenPad dispose également d'un lanceur supplémentaire où sont répertoriées les applications usuelles ;
  • basculement des contenus d'un écran à l'autre à l'aide d'un bouton : déplacez votre document Excel du principal affichage vers le second – ou vice versa – en appuyant simplement sur une touche !
  • fonctionnalités de la souris : en plaçant le curseur sur une fenêtre, un bouton assorti de trois fonctionnalités s'affiche : ces dernières permettent d'étendre la fenêtre sur les deux écrans, de la faire changer d'écran ou de l'ajouter au lanceur de l'écran secondaire.

Je trouve que le ScreenPad Plus est un ajout pratique. Il fonctionne aussi bien qu’un deuxième écran sur un ordinateur de bureau. Faire des recherches et rédiger un article en même temps est bien plus simple sans devoir constamment appuyer sur Alt+Tab. Vous pouvez aussi télécharger une appli de clavier et taper sur la base.

Clavier et pavé tactile

La disposition du clavier chiclet, déplacé sur le bord avant de la base, ne m'est pas inconnue ; elle me rappelle un peu un clavier de salon. Je n'appuie donc pas par mégarde sur la flèche droite au lieu de la touche Ctrl.

Touches RGB avec rétroéclairage à trois niveaux et pavé tactile avec pavé numérique activable.
Touches RGB avec rétroéclairage à trois niveaux et pavé tactile avec pavé numérique activable.

Les touches disposent d'un rétroéclairage à trois niveaux ainsi que de la technologie RGB. Vous pouvez donc modifier les couleurs comme bon vous semble. Le clavier dispose d'une course d'activation des touches de 1,4 mm. Quand j'appuie, je sens bien le point de déclenchement. J'aime la sensation que me procure ce clavier plutôt silencieux. Je me suis aidé d'un repose-paumes fourni dans la boîte.

Le pavé tactile me semble un peu petit. Par contre, il est très précis une fois qu'on s'y est habitué. En outre, un pavé numérique rétroéclairé s'active par pression sur le coin supérieur gauche.

Haut-parleurs

Les haut-parleurs stéréo sont montés sous la base, près des bords à l'avant. Lorsque le Zephyrus est posé sur une table, ils produisent un bon son pour un notebook. Si vous soulevez l'ordinateur ou que vous le posez sur vos genoux, le corps de résonnance du plateau de la table fait défaut, et les basses perdent en intensité. Déjà qu'elles ne sont pas hallucinantes lorsqu'il est sur la table... J'aime les aigus et les médiums lorsque j'écoute de la musique, je joue à des jeux et je regarde des films. Les basses sont correctes, mais je finis toujours par utiliser un micro-casque.

Performances de la batterie

90 Wh de capacité de batterie, c'est pas mal du tout pour un notebook. Du moins tant que ses logiciels ne sont pas aussi puissants que ceux que j'ai devant moi. Vu l'épaisseur, on peut comprendre que ROG n'ait pas donné plus de Wh au Zephyrus. Je teste ce que peut faire l'ordinateur lorsqu'il n'est pas branché à une prise de courant à l'aide d'un streaming continu de vidéos YouTube, sous haute performance et en exécutant des tâches de bureau.

Important à savoir : le Zephyrus possède une technologie nVidia G-Sync. La G-Sync ne fonctionne que si la deuxième unité graphique intégrée du SoC est désactivée. Elle n'est donc pas activée par défaut. Le notebook est prêt pour jouer à des jeux vidéo. Par contre, ce réglage par défaut diminue la performance de la batterie pour tous les travaux qui ne nécessitent pas la puissance de la nVidia GeForce RTX 2080 Super Max-Q intégrée, comme la navigation sur Internet ou les travaux de bureautique. Par rapport à la carte intégrée, la carte graphique Super dédiée utilise plus de courant. Réfléchissez à ce que vous ferez sur l'ordinateur et sélectionnez le mode de consommation d'énergie correspondant avant de l'utiliser.

Le logiciel Armoury Crate préinstallé permet de modifier la gestion de l'énergie en fonction de l'utilisation.
Le logiciel Armoury Crate préinstallé permet de modifier la gestion de l'énergie en fonction de l'utilisation.

Si vous souhaitez désactiver la G-Sync et activer la deuxième unité graphique, il vous suffit de cliquer sur l'option correspondante (le mode Optimus) dans le logiciel Armoury Crate. L'ordinateur redémarre, et la batterie tient ensuite plus longtemps. J'ai activé le mode Optimus pour tester la batterie lors de tâches de bureautique et du streaming en continu de vidéos YouTube.

Streaming en continu sur YouTube

Pour assurer une bonne comparabilité avec nos autres tests, j'éteins le second écran et je règle la luminosité de l'écran de 15,6 pouces à 150 cd/m² avant de commencer le test. Je streame ensuite des clips vidéo en boucle sur YouTube jusqu'à ce que le notebook s'éteigne au bout de 3 heures et 27 minutes. Ce n'est pas long, mais ça correspond au puissant processeur Intel Core i9-10980HK, qui possède une TDP de 45 watts. En comparaison, l'Intel Core i7-1065G7 du Surface Book 3 a une DTP de 15 watts. Avec une batterie de 82 Wh, l'écran de 15 pouces du Surface Book 3 tient 7 heures et 47 minutes pendant le même test, soit plus de 4 heures supplémentaires.

Autonomie de la batterie avec puissance et volume du ventilateur au maximum

À haute performance, j'observe non seulement combien de temps tient la batterie et quel bruit elle fait, mais aussi comment l'ordinateur se refroidit, c'est-à-dire combien de temps la charge CPU reste au maximum jusqu'à ce que l'appareil la descende. Pour solliciter l'ensemble du matériel, j'effectue un test de stress en réglant la luminosité de l'écran au maximum. Je laisse s'exécuter les logiciels HeavyLoad (en allemand) et FurMark (en anglais) en parallèle.

Le Zephyrus Duo 15 tient 23 minutes à une charge CPU de 100 %. Je mesure environ 50 décibels en position assise, c'est-à-dire à une longueur de bras de l'appareil. L'ordinateur change ensuite de comportement ; je ne m'attendais pas à ça. Le système de refroidissement devient un peu plus silencieux, et le CPU saute à intervalles réguliers, six fois par minute, passant d'une charge de 100 % à une charge de 25 %.

La charge du processeur change au bout de 23 minutes.
La charge du processeur change au bout de 23 minutes.

Ce comportement change à nouveau au bout de 39 minutes. Le ventilateur redevient plus silencieux ; je mesure à nouveau 35 décibels. La carte graphique reste entièrement sollicitée, mais le CPU se comporte à l'inverse de tout à l'heure : la charge se situe à présent à 25 % la majeure partie du temps. Le CPU saute à la même régularité qu'avant, en montant toujours un court instant à 100 %. La charge reste comme ça, jusqu'à ce que la batterie soit vide au bout de 57 minutes.

Après un test de stress de 39 minutes.
Après un test de stress de 39 minutes.

Je n'avais encore jamais vu un notebook se comporter ainsi. Normalement, seule la puissance du CPU diminue, pas celle du ventilateur. Je trouve étrange que le notebook ne puisse pas activer son mode d'économie d'énergie de manière autonome à puissance maximum, du moins d'après mes observations. Il a pourtant l'air tout à fait normal, même si son comportement dit le contraire. Lorsqu'il est branché à une prise de courant, le ventilateur ne diminue d'ailleurs jamais de lui-même. Il ne le fait que si on le lui ordonne dans Armoury Crate.

Autonomie de la batterie pour le travail de bureau

Au bureau, j'utilise principalement des programmes qui font appel à la carte graphique intégrée. Mais j'utilise aussi Photoshop. J'y passe une demi-journée de travail en tout. Au bout de 4 heures et 30 minutes, il me faut brancher l'ordinateur à une prise de courant.

Processeur

Avec l'Intel Core i9-10980HK, Asus ROG a intégré un SoC mobile de 64 bits haut de gamme fabriqué selon le procédé 14-nm++ à son Zephyrus. Il est basé sur l'architecture Comet Lake et possède huit cœurs. Avec deux cœurs, le processeur cadence entre 2,4 et 5,3 GHz. La température ne doit toutefois pas dépasser 65 degrés Celsius, sinon les cœurs n'atteignent que 5,2 GHz. Avec trois à huit cœurs, le processeur monte à 4,4 GHz. La TDP se situe à 45 watts. Une carte graphique Intel UHD Graphics 630 est également intégrée à la puce.

Carte graphique Super haut de gamme

La nVidia GeForce RTX 2080 Super Max-Q est une carte graphique mobile très puissante. C'est la version allégée et économe du modèle sans design Max Q qui se situe encore clairement dans la fourchette supérieure du haut de gamme. La puce TU104 de la carte graphique est fabriquée selon un procédé 12 nm. Elle offre des fonctions telles que le ray tracing en temps réel et la technologie Deep Learning Super Sampling (en anglais). La version intégrée à cet ordinateur dispose d'une RAM vidéo GDDR6 de 8 Go et fonctionne sur une fréquence de 1080 à 1330 MHz. La carte consomme 90 watts.

Performances

Afin de tester les performances, j'effectue des benchmarks ; Cinebench R20 et Geekbench 5 pour le processeur, quelques tests de 3DMark et VRMark ainsi que les benchmarks d'Assassin's Creed Odyssey, de Civilization VI : Gathering Storm et de FarCry 5.

Puissance du processeur : Cinebench R20 et Geekbench 5

Cinebench de Maxon permet de tester les performances de votre PC lors du rendu de contenu Cinema 4D. Les processeurs avec plus de cœurs afficheront toujours de meilleurs résultats (à l'exception du résultat single core).

Geekbench est un benchmark qui fonctionne sur Windows, MacOS, Linux, Android et iOS. En plus de scénarios réels simulés, utilisés pour tester les CPU (single core et multi core), Geekbench peut aussi déterminer les performances GPU dans les domaines du traitement d'image et de la vision par ordinateur. Vous pouvez aussi comparer les résultats avec d’autres systèmes en utilisant le navigateur Geekbench (en anglais).

Voici les résultats de Cinebench et de Geekbench :

Punktzahl des BenchmarksLien vers les résultats
Cinebench R20 – CPU Multi Core3500 points-
Cinebench R20 – CPU Single Core497 points-
Geekbench 5 – CPU Multi Core8313 pointsRésultats détaillés :
browser.geekbench.com/v5/cpu/3274030
Geekbench 5 – CPU Single Core1305 pointsRésultats détaillés :
browser.geekbench.com/v5/cpu/3274030
Geekbench 5 – GPU OpenCL
(benchmark graphique))
98 464 pointsRésultats détaillés :
browser.geekbench.com/v5/compute/1336525
Geekbench 5 – GPU Vulkan
(benchmark graphique))
81 835 pointsRésultats détaillés :
browser.geekbench.com/v5/compute/1336538
Geekbench 5 – GPU CUDA
(benchmark graphique)
114 181 pointsRésultats détaillés :
browser.geekbench.com/v5/compute/1336542

Le Zephyrus Duo 15 montre vraiment ce dont il est capable en mode multi core. Le processeur monte en flèche et obtient facilement le triple de points avec Cinebench R20 par rapport au Intel Core i7-1065G7 d'un Microsoft Surface Book 3 actuel. Avec Geekbench 5, il obtient une performance deux fois et demie plus grande. La différence est un peu moins marquée en mode single core. L'augmentation de performance est de 26 % avec Cinebench R20, et 23 % avec Geekbench 5.

3DMark : benchmarks de jeu

3DMark propose tout un tas de benchmarks permettant de tester les PC et les ordinateurs portables destinés aux jeux vidéo. Pour vous donner un aperçu, je teste un jeu 1080p (Fire Strike), un WQHD (Time Spy) et un UHD (Time Spy Extreme).

BenchmarkRésolution et version DirectXRésultatRésultat de la comparaison ordinateur portable gaming 2020
(Intel Core i7-9750H, Nvidia GeForce RTX 2060)
Fire Strike1920 x 1080 pixels, DirectX 1119 364 points

Voir :
www.3dmark.com/3dm/49502328?
13 771 points
Time Spy2560 x 1440 pixels, DirectX 128828 points

Voir :
www.3dmark.com/3dm/49500821?
5730 points
Time Spy Extreme3840 x 2160 pixels, DirectX 124041 points

Voir :
www.3dmark.com/3dm/49502158?
2666 points

Le puissant matériel du Zephyrus Duo 15 ZenBook obtient de bien meilleurs résultats à tous les benchmarks que le modèle d'ordinateur portable de référence de 3DMark avec un processeur Intel Core i7-6820HK et une carte graphique nVidia GeForce RTX 2060.

VRMark : benchmarks réalité virtuelle

Et la réalité virtuelle dans tout ça ? Avec les benchmarks de VRMark, je veux savoir si ce notebook convient également aux jeux en réalité virtuelle.

BenchmarkQu'est-ce qui est testé ?RésultatPoints nécessaires (VR Ready)
VRMark Orange RoomPerformances de HTC Vive et Oculus Rift12 048 points

Voir :
www.3dmark.com/vrm/49502460?
5000 points
VRMark Cyan RoomPerformances avec DirectX 128531 points

Voir :
www.3dmark.com/vrm/49502775?
3088 points
VRMark Blue RoomPerformances pour matériel futur2776 points

Voir :
www.3dmark.com/vrm/49503126?
2972 points

Il passe les benchmarks Orange Room et Cyan Room. Je peux donc sans problème jouer avec les casques de réalité virtuelle actuels.

Gaming et FPS

L'écran est certes limité à 60 Hz, mais jouer avec une résolution UHD est tout à fait possible. Avec le matériel à disposition, c'est vraiment pas mal ! Mais je me demanderais quand même sérieusement ce que je veux faire sur cet ordinateur avant de l'acheter. Si vous voulez surtout jouer à des jeux vidéo, je vous recommande de renoncer à l'écran UHD précalibré et de profiter de l'écran de 300 Hz et d'un temps de réponse de 3 ms.

Pour étayer un peu plus mes propos, j'effectue des benchmarks In Game au niveau de qualité le plus élevé. Dans FarCry 5, la charge CPU n'est pas tout à fait aussi intense que la charge GPU. Assassin's Creed Odyssey, et surtout Civilization VI : Gathering Storm, sont plus exigeants en termes de processeur, et demandent donc plus de puissance du côté du matériel.

Les résultats :

Jeu et résolutionØ FPSMin. FPSMax. FPS
Far Cry 5, 1080p117 FPS94 FPS139 FPS
Far Cry 5, 1440p89 FPS76 FPS102 FPS
Far Cry 5, 2160p48 FPS43 FPS56 FPS
Assassin's Creed Odyssey, 1080p66 FPS32 FPS122 FPS
Assassin's Creed Odyssey, 1440p52 FPS32 FPS113 FPS
Assassin's Creed Odyssey, 2160p36 FPS24 FPS94 FPS
Civilization VI: Gathering Storm, 1080p95 FPS70 FPS130 FPS
Civilization VI: Gathering Storm, 1440p86 FPS64 FPS103 FPS
Civilization VI: Gathering Storm, 2160p62 FPS49 FPS69 FPS

Résumé : si seulement j'étais millionnaire !

La carte graphique haut de gamme, le processeur puissant et les innovations proposées par Asus ROG sont impressionnants. Avec son Zephyrus Duo 15, le fabricant a intégré pour la première fois une version améliorée de son second écran à un notebook destiné aux gamers. Cela dit, avec son écran UHD précalibré, la version testée ici est plutôt un appareil destiné aux professionnels créatifs qui aiment aussi jouer avec du matériel puissant.

Le second écran, tactile, est très utile au bureau. Il accélère nettement le flux de travail, ce qui n'est pas forcément le cas lorsqu’on joue à des jeux vidéo. Cela pourrait changer. Asus ROG a déjà su convaincre les concepteurs de Techland. En effet, ils sortiront Dying Light 2 l’année prochaine, un premier jeu AAA avec contenus supplémentaires destinés au second écran.

Vaut-il la peine de dépenser autant d’argent pour un design aussi classe et un matériel aussi puissant ? Je n’en suis pas sûr. Avant de l’avoir testé, j’ai halluciné sur le prix, mais je dois avouer qu'il m'a conquis. Si j’avais les moyens de ne pas y réfléchir à deux fois, je me l’achèterais. Par contre, j’opterais pour la version avec écran de 300 Hz.

Cet article plaît à 35 personne(s)


Martin Jud
Martin Jud

Editor, Zurich

Le baiser quotidien de la muse stimule ma créativité. Si elle m’oublie, j’essaie de retrouver ma créativité en rêvant pour faire en sorte que mes rêves dévorent ma vie afin que la vie ne dévore mes rêves.

Informatique

Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser