Géant lumineux : le Philips Momentum 55 à l'essai

Géant lumineux : le Philips Momentum 55 à l'essai

Martin Jud
Zurich, le 24.09.2020
Traduction: Anne Chapuis
Le Momentum 55 est un moniteur UHD et non une télévision. Selon Philips, elle fait surtout le bonheur des joueurs sur console et des amateurs de films. Une énorme dalle VA mate, une certification DisplayHDR 1000, une mini barre de son et Ambiglow sont censés aider.

Le halo projeté par l'Ambiglow sur trois côtés est impressionnant. Bien que je n'aie pas encore joué ou regardé un film sur l'écran de 55 pouces nommé Philips Momentum, je suis déjà impressionné lors du premier test sonore par les LED colorées allumées, qui « étendent » l'image sur les côtés et vers le haut. J'oublie presque que ce moniteur a aussi beaucoup à offrir dans d'autres domaines : une dalle 4K 120 Hz de 139,7 cm avec une certification DisplayHDR 1000, par exemple.

Ambiglow avec la plus forte luminosité possible.
Ambiglow avec la plus forte luminosité possible.

Le jeu de couleurs derrière la TV me donne un vague avant-goût de ce qui pourrait suivre en jouant à des jeux ou en regardant Netflix. Je ne sais toujours pas si ou quel effet aura l'éclairage LED, qui s'adapte dynamiquement au contenu de l'image, sur ma psyché. Vais-je crier de joie ? Mes yeux se fatigueront-ils plus vite ? Vais-je faire l'expérience d'une surcharge sensorielle ?

Les spécifications du monstre

Pourquoi devrais-je acheter un moniteur avec un écran de 55 pouces alors que je peux aussi avoir une télévision ? Les besoins de la TV et du moniteur doivent-ils être couverts ? Peut-être, car après tout, le DisplayPort d'un moniteur est généralement plus avantageux que le HDMI. Le Philips Momentum est également équipé d'un HDMI 2.0, limité à 60 Hz en 4K. Seul le DisplayPort permet d'obtenir une résolution UHD de 120 Hz.

Moniteurs
558M1RY/00 (55", 3840 x 2160 pixels)
1285.–
Philips 558M1RY/00 (55", 3840 x 2160 pixels)

Les données techniques du Momentum 55 :

  • dalle LCD VA UHD de 55 pouces avec DisplayHDR 1000, 3840 x 2160 pixels, mate ;
  • taux de rafraîchissement : 120 Hz avec DisplayPort, avec HDMI 120 Hz à 2560 x 1440 et 60 Hz à 3840 x 2160 pixels ;
  • temps de réponse (gris à gris) : 4 ms ;
  • luminosité : 750 cd/m², avec HDR activé jusqu'à 1200 cd/m² (144 zones de gradation locales) ;
  • taux de contraste : 4000:1 ;
  • profondeur de couleurs : 8 bits en 4K/120 Hz, 10 bits en 4K/60 Hz ;
  • couverture de l'espace colorimétrique : 95 % DCI-P3, 125 % sRGB ;
  • angle de vue : 178˚ ;
  • haut-parleurs : haut-parleurs 2.1 canaux (2 x tweeters, 2 x haut-parleurs de médiums 10 W, 1 x haut-parleur de graves 20 W) ;
  • connectivité : 1 x DisplayPort (v1.4), 3 x HDMI (v2.0), 4 x USB 3.2 type A (deux avec alimentation permanente), USB Upstream, jack 3,5 mm ;
  • autres caractéristiques : AMD Adaptive Sync Premium Pro, éclairage Ambiglow sur 3 côtés, support VESA (200 x 200 mm), inclinable sur pied (-5/10 degrés) ;
  • dimensions (avec support) : 1232 x 834 x 308 mm, 26,5 kg (22,7 kg sans support).

Une chose que j'apprécie vraiment est que le moniteur n'a pas de fonctions smart TV. J'adore cela, car je n'en ai pas besoin et que je préfère utiliser une solution externe comme ma Nvidia Shield.

Connectivité et fonctionnement

Le Momentum 55 est livré monté sur un support. Il peut également être légèrement incliné vers l'avant ou vers l'arrière de 5 et 10 degrés. Au fait, le manuel, qui n'est disponible que sous forme électronique, indique que je devrais en outre, pour des raisons de sécurité, fixer le moniteur au mur situé derrière lui à l'aide d'une ficelle ou d'une chaîne. La façon dont je les attache à l'appareil est expliquée, mais je n'ai ni chaîne assortie ni mur directement derrière le téléviseur moniteur.

 Trois fois HDMI (v2.0), une fois DisplayPort (v1.4), sortie casque, USB ascendant, quatre fois USB 3.2 type A, dont deux avec alimentation permanente.
Trois fois HDMI (v2.0), une fois DisplayPort (v1.4), sortie casque, USB ascendant, quatre fois USB 3.2 type A, dont deux avec alimentation permanente.

Avec trois ports HDMI et un DisplayPort, les connexions sont inégalement réparties. Ou alors, Philips pense qu'en tant que consommateur, j'utiliserai de toute façon la plupart du temps les entrées HDMI. C'est peut-être vrai, mais j'aimerais avoir un autre port DisplayPort au cas où. En contrepartie, je n'ai pas à me passer d'un hub USB à quatre ports ou d'un jack 3,5 mm.

La télécommande n'est équipée que des boutons les plus importants. Ils sont disposés de manière logique et offrent tout ce dont j'ai besoin pour naviguer et effectuer des réglages. Il s'agit essentiellement de la commande de volume et du bouton de mise en sourdine, de la commande de luminosité, des boutons de navigation et également de trois boutons permettant de faire appel à trois OSD.

aucune information disponible sur cette image

Bien sûr, il y a un menu avec tous les paramètres. Ici, je peux personnaliser Ambiglow, activer ou désactiver des options de jeu telles que le décalage à faible entrée ou modifier le rendu des couleurs.

aucune information disponible sur cette image

Un deuxième OSD, accessible d'une simple pression d'un bouton, offre des modes sonores prédéfinis.

aucune information disponible sur cette image

Le menu SmartImage contient des modes d'images prédéfinis. Ceux qui figurent ci-dessus apparaissent lorsque le HDR est désactivé et ceux qui figurent ci-dessous lorsqu'il est actif.

aucune information disponible sur cette image

Uniformité et couverture de l'espace colorimétrique

Avant de commencer à regarder des films ou à jouer à des jeux, j'aimerais connaître la précision de la dalle VA intégrée, la luminosité et l'uniformité de l'éclairage. Selon Philips, le moniteur devrait avoir une luminosité de 750 cd/m². La couverture de l'espace colorimétrique devrait être de 95 % pour DCI-P3, et de 125 % pour sRGB.

 Avec le x-rite i1Display Pro Plus et le logiciel approprié, un moniteur peut être testé et calibré.
Avec le x-rite i1Display Pro Plus et le logiciel approprié, un moniteur peut être testé et calibré.

Pour savoir si le modèle que j'ai sous les yeux est conforme aux spécifications du fabricant, je le teste avec le x-rite i1Display Pro Plus :

aucune information disponible sur cette image

Avec une moyenne de 752 cd/m² sur la luminosité la plus élevée, le moniteur est aussi lumineux que ce que décrit Philips avec le HDR désactivé. Cependant, l'uniformité de l'éclairage n'est pas tout à fait donnée. La plus forte différence de luminosité se situe entre le centre et le coin supérieur gauche, et s'élève à 95 cd/m². C'est une valeur relativement élevée, mais d'autres grands moniteurs doivent également s'en accommoder. Mon collègue Kevin a récemment découvert ce qu'il considère comme le meilleur moniteur de jeu, un Samsung Odyssey G9, dont la différence est même supérieure à 100 cd/m². De telles différences sont à peine perceptibles quand on joue à un jeu ou regarde un film, mais quand on travaille avec Photoshop et cie, de telles valeurs peuvent être dérangeantes.

Pour la couverture de l'espace colorimétrique, je mesure d'abord avec différents paramètres à titre d'essai. Le moniteur a également un mode sRGB, mais je remarque qu'il n'est pas bon et qu'il donne même des valeurs inférieures de deux pour cent à celles que j'obtiendrais si je laissais le moniteur afficher les couleurs en natif. J'ai mesuré 99,8 % de l'espace colorimétrique pour le sRGB et 91,4 % pour le DCI P3. Ce sont de bonnes valeurs avec lesquelles le moniteur peut reproduire les couleurs de manière relativement précise. Mais elles ne correspondent pas aux promesses du fabricant. Philips a peut-être sauté une ligne dans les spécifications et indiqué le volume de l'espace colorimétrique au lieu de la couverture. Car là, je mesure 130,7 % pour le sRGB et 92,6 % pour le DCI P3.

Ce que le fabricant ne dit pas, c'est que ce moniteur peut également afficher le RVB d'Adobe de manière tout à fait correcte. La valeur ici est de 81,9 %. Le contraste statique est également bon, et il est même un peu plus élevé que ce qu'affirme Philips pour cette dalle (4317:1).

Son : voilà ce qu'offre la mini barre de son

Si vous n'avez pas encore de solution externe pour le son, la mini barre de son Bowers & Wilkins fera votre bonheur. Elle produit certainement un meilleur son que si les haut-parleurs étaient intégrés directement au moniteur. Logique, car une « mini barre » offre un corps de résonance plus grand.

aucune information disponible sur cette image

Les haut-parleurs de 10 et 20 watts fournissent un son décent. Le plaisir de la musique, des films et des jeux est largement assuré. Les médiums, les aigus et même les graves sont propres et équilibrés. Je dirais que le tout sonne aussi bien qu'un Logitech Z333 si on ignore le caisson de basses. Mais je suis habitué à un autre standard. En temps normal, un vieux téléviseur Full HD et une barre de son 2.1 Samsung siègent à la place du Momentum dans la chambre à coucher. La barre de son Samsung est bien plus puissante et un caisson de basses manque également à l'appel.

Lecture d'un film

Bien sûr, je teste le film avec Ambiglow et HDR activés. Ce que je remarque immédiatement par rapport à mon téléviseur de salon – une TV Samsung Curved de trois ans et demi dotée de la technologie Quantum Dot et HDR10 –, c'est la plus grande profondeur d'image. Ceci est rendu possible d'une part grâce à la résolution UHD en combinaison avec DisplayHDR 1000 et 144 zones de gradation locales, sans oublier Ambiglow.

aucune information disponible sur cette image

Le halo de lumière dynamique projeté sur les côtés et au-dessus de l'écran s'adapte généralement très bien à la séquence du film. Pour autant que je puisse en juger, les couleurs correspondent à une valeur de couleur moyenne d'une région de l'image proche de la LED correspondante. Lorsque le film est sombre, le rétroéclairage s'éteint complètement. Presque tout va. Une seule chose dérange au début : lorsque la scène change, l'éclairage est décalé d'une petite fraction de seconde. Comme ce petit décalage semble toujours prendre le même temps, je m'y habitue après quelques minutes seulement. Ambiglow offre une valeur ajoutée intéressante malgré un mini retard. Cela m'inspire et je me sens vraiment plus proche de l'action du film.

aucune information disponible sur cette image

J'aime bien la reproduction des couleurs, même si avec le moniteur, la saturation et les valeurs de noir n'arrivent pas à celle de l'OLED. Cependant, de temps en temps, je remarque une légère fuite du rétroéclairage dans les coins inférieurs. Bien moins forte que celle à laquelle je suis habituée de ma TV de salon, donc elle ne me dérange pas.

Au fait, c'est avec le préréglage SmartImage « DisplayHDR 1000 » que je ressens le plus de similitudes avec le cinéma. De plus, cet appareil lit aussi très bien les films en plein jour. Contrairement à la plupart des téléviseurs, il n'a pas de revêtement brillant, ce qui explique pourquoi il n'y a presque pas de reflets gênants. J'aime bien ce côté mat.

Jouer avec le Momentum 55

C'est vraiment dommage que je ne puisse pas utiliser les 120 Hz de la dalle avec ma PS4 Pro. Cela reste un vœu pieux et un inconvénient des jeux sur console. Mais je le préfère aux jeux sur PC, car j'aime jouer allongé sur le canapé ou, comme maintenant, sur le lit.

Je me souviens que je passais des heures devant des moniteurs CRT et, désormais, les 60 Hz d'un écran moderne sont à nouveau un véritable plaisir. Comme le préréglage « HDR-Game » du Momentum a un peu trop de rouge, je commence mon aventure avec le préréglage SmartImage « DisplayHDR 1000 » et l'activation d'Ambiglow. Je trouve que cela rend les films, tout comme les jeux, plus précis.

aucune information disponible sur cette image

Une fois de plus, j'ai le même ressenti que lorsque je regarde un film. Le HDR avec de nombreuses zones de rétroéclairage et l'Ambiglow activé sont une combinaison idéale qui accélère l'immersion dans le jeu. Je viens de me rendre compte qu'un amateur de LED sommeille en moi.

Afin de détecter d'éventuelles lacunes dans le temps de réponse ou un ghosting, je joue à Horizon Zero Dawn et The Outer Worlds en plus de Wasteland 3.

aucune information disponible sur cette image

Je ne rencontre pas de ghosting. Cependant, je remarque que la dalle VA arrive bien à gérer les mouvements rapides. C'est mieux que ce à quoi je suis habitué avec la console et mieux que ce à quoi je m'attendais. Je suppose que cet écran monstrueux plaira à la plupart des joueurs de console.

Bilan : bon écran géant VA et superbes LED

Même si la technologie VA n'est pas nécessairement la meilleure pour les jeux, j'aime beaucoup la dalle UHD du Momentum 55, même pour les jeux. Sa vitesse de réaction est tout à fait correcte et l'affichage est très impressionnant : la couverture de l'espace colorimétrique DCI P3, importante pour les films, est de 92,6 %. Le DisplayHDR 1000 et les 144 zones de gradation locales intégrées offrent beaucoup de profondeur et une plus grande sensation d'espace.

Mais le géant Philips peut encore faire mieux. Son image, combinée à l'Ambiglow, est un véritable festin pour les yeux. Bien sûr, le halo derrière l'écran est secondaire, mais quand même ; il déclenche quelque chose en moi. C'est tout simplement génial.

Je trouve dommage qu'un seul DisplayPort ait été installé et que les connexions HDMI ne prennent en charge que le HDMI 2.0. Si les trois connexions HDMI étaient de version 2.1, elles seraient également capables de lire du matériel UHD à 120 Hz. Mon avis sur la mini barre de son est un peu mitigé. Elle offre un son décent, mais ne peut pas vraiment être complétée par un caisson de basses ou être démontée. J'aimerais utiliser ma propre barre de son avec subwoofer. Heureusement, elle ne m'empêche pas non plus de le faire.

Si vous aimez les LED et que vous êtes accro au cinéma et à la console, le produit Philips pourrait vous offrir plus qu'un simple Momentum de plaisir.

Cet article plaît à 58 personne(s)


Martin Jud
Martin Jud
Editor, Zurich
Le baiser quotidien de la muse stimule ma créativité. Si elle m’oublie, j’essaie de retrouver ma créativité en rêvant pour faire en sorte que mes rêves dévorent ma vie afin que la vie ne dévore mes rêves.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser