Barre de son TCL Ray Danz : Dolby Atmos à prix équitable

Barre de son TCL Ray Danz : Dolby Atmos à prix équitable

Luca Fontana
Zurich, le 19.08.2020
Traduction: Anne Chapuis
Le géant chinois de la technologie TCL veut aussi se faire une place sur le marché européen des barres de son. Leur produit phare, la Ray Danz a réussi à concilier qualité et prix ; et Dolby Atmos, comme le montrera le test.

Des cris, les cris de Jane, quelque part au fin fond de la jungle. Tarzan les entend, car il se tient au bord du précipice de la gorge où l'on entend des cris provenant de la jungle. L'homme qui parle aux singes saute.

Plus de son. Tarzan fait un plongeon.

Alors qu'il perce la cime des arbres et attrape une liane, la musique reprend. Grandiose. Je sens les vibrations des basses dans ma poitrine. Tarzan se balance de liane en liane. De fortes pluies s'abattent sur les grandes feuilles. Ou sur mon visage ? L'air siffle dans mes oreilles. Des cris de singe et des coups de feu menaçants retentissent au loin. Tarzan doit se dépêcher.

J'en ai la chair de poule.

Le test de la barre de son Ray Danz commence.

Une barre de son honnête et ailée

Le design ne passe pas inaperçu. Pas du tout. Après tout, la Ray Danz de TCL n'est pas seulement une barre recouverte d'un bout de tissu ; à gauche et à droite du haut-parleur, il y a un morceau de plastique incurvé, bordé de deux plaques de plastique. Bizarre. Je n'ai jamais rien vu de tel. On dirait des ailes. Mais elles font en sorte que la barre de son sonne merveilleusement bien. Tout comme le Dolby Atmos.

Dolby Atmos dans une barre sonore qui coûte moins de 500 francs ou 400 euros ? Cela est rare. Dans notre shop aussi. En plus, elle est dotée d'une puissance de sortie de 540 watts et d'un système à 3.1 canaux ; les basses proviennent d'un caisson de basses séparé.

Oui, TCL, la société technologique chinoise, a apporté quelque chose de génial sur le marché : une déclaration de guerre à la concurrence. À Samsung et LG, par exemple. Et la Ray Danz n'est pas moche. La barre de son fait 105 cm de largeur. Elle est ainsi à peine plus large qu'une TV 48 pouces. C'est pas pire.

Concrètement :

Largeur : 105 cm
Hauteur : 5,5 cm
Profondeur : 11 cm

Un design spécial, mais attrayant
Un design spécial, mais attrayant

Visuellement, les deux pièces de plastique incurvées – les ailes – sont particulièrement intéressantes. Le plastique lui-même peut sembler bon marché pour certaines personnes, mais le design me semble futuriste. C'est plutôt cool. Les ailes ont une fonction très spécifique : le son des haut-parleurs ne se répercute pas vers l'avant, mais sur les ailes. De là, les ondes sonores sont réfléchies dans la pièce. Cela garantit un son ample qui remplit la pièce. On ne dirait pas qu'il provient de la petite barre sous la télévision, mais on a plutôt l'impression d'avoir tout un orchestre dans la pièce.

Bon, d'accord, je pousse le bouchon un peu loin, la barre de son n'est pas aussi bonne. Mais si vous avez compris l'idée derrière « ample » et « remplit la pièce », ça me va.

Bien sûr, les fabricants de barres de son promettent constamment de grandes et larges scènes sonores ; d'où l'analogie avec les orchestres. Des scènes sonores avec des effets sonores 3D sophistiqués qui ne nécessitent pas de haut-parleurs supplémentaires qui devraient être placés sur le côté ou derrière l'auditeur. Ces derniers sont appelés satellites. Cela ne fonctionne que si le son provenant d'une barre de son est manipulé. Ce procédé a un nom :

digital signal processing (traitement numérique des signaux) ou DSP.

Les technologies DSP sont de partout. Pas seulement dans les barres de son, aussi dans les enceintes ordinaires, les écouteurs ou les earbuds. En gros, ils manipulent les signaux audio numériques en termes de fonctions mathématiques telles que l'addition, la soustraction, la multiplication et la division. Bien sûr, l'ensemble est beaucoup plus complexe. Dans l'exemple d'une barre de son, des calculs et des algorithmes complexes sont censés faire en sorte que vous entendiez un son derrière vous, même s'il n'y a pas de haut-parleurs du tout. La seule source sonore reste la barre de son devant vous.

Mais est-ce possible ?

Ces technologies DSP sont utilisées de manière efficace, notamment dans les écouteurs, pour créer un son surround. En réalité, il n'y a généralement qu'un ou deux haut-parleurs installés par oreille. Pour les barres de son, c'est une autre histoire. C'est bien plus complexe. Et les calculs dégénèrent souvent en blabla marketing lorsque des termes comme « Vertical Surround Engine » ou « S-Force Pro Front Surround » vous promettent un « son réaliste et multidimensionnel » où aucun véritable son surround 3D n'est créé.

Un son surround devrait provenir de haut-parleurs aussi petits ? C'est difficile, voire même très difficile à dire.
Un son surround devrait provenir de haut-parleurs aussi petits ? C'est difficile, voire même très difficile à dire.

La barre de son Ray Danz ne promet pas de son surround. Je lui en fais crédit. En fait, elle s'abstient d'attirer les clients au détriment de sa crédibilité, même si peu de gens le mettraient en doute de toute. La promesse de LTC, bien qu'elle ne soit pas entièrement exempte de commercialisation, est beaucoup plus honnête :

«La technologie innovante RAY-DANZ crée une scène sonore naturelle, immersive et large avec un sweet spot plus large pour un plaisir optimal.»
Page d'accueil TCL, 17 août 2020

Une telle déclaration change toute mon approche des tests. Si TCL devait parler autant que les autres fabricants, je contesterais leurs promesses marketing et résumerais en disant que la Ray Danz ne peut pas faire de son surround et ne vaut pas la peine d'être achetée.

Mais là, je teste la barre de son pour ce qu'elle promet : un très bon son avec un faible coût d'achat.

Regarder des films : pas de balivernes numériques

Bon, à quoi avons-nous à faire ?

La Ray Danz est une barre de son à 3.1 canaux. Il y a donc un haut-parleur pour le son de gauche et un autre pour le son de droite. Et leurs diaphragmes ne jouent pas le son vers l'avant, mais dans les ailes courbes, d'où le son est distribué dans la pièce. Puis il y a également le haut-parleur central. Il s'occupe tout spécialement des aigus, ce qui est bon pour la clarté des dialogues. Enfin, le « 0.1 » dans « 3.1 » signifie que les basses sont fournies séparément.

Au fait, la barre de son a deux entrées HDMI. L'une d'entre elles avec HDMI ARC. D'une part, le son peut être envoyé directement du téléviseur à la barre de son, d'autre part, je peux connecter des sources sonores externes directement à la barre de son, d'où l'image HDR – Dolby Vision compris – est envoyée au téléviseur via HDMI-ARC. Il existe également une entrée Toslink, USB et AUX.

Deux entrées HDMI, dont une HDMI ARC
Deux entrées HDMI, dont une HDMI ARC

J'ai testé la barre de son Ray Danz dans ma chambre qui est un peu plus petite que mon salon. Et présente donc l'endroit idéal pour une barre de son sans système surround. J'ai examiné de nombreux contenus au cours des quatre dernières semaines. Le film « The Legend of Tarzan » de 2016 sera représentatif. Il n'est certainement pas un grand moment de l'histoire du cinéma, mais le film offre un beau visuel et – bien plus important – une musique brute et un son Dolby Atmos.

Des cris, les cris de Jane, Quelque part au fin fond de la jungle...

La Ray Danz fait du bon travail. Comme je l'ai dit, il n'y a pas de son provenant du plafond. Mais le paysage sonore est large, remplit ma chambre sans problème et ne semble jamais surchargé pour autant. C'est ce qui m'importe. C'est exactement pour cela que j'ai choisi cette scène : les barres de son bon marché ou mal ajustées échouent souvent ici.

Je vous explique : les barres de son bon marché avec des haut-parleurs moins puissants utilisent le DSP pour les faire sonner comme s'il y en avait plus qu'il n'y en a en réalité. Ou qu'il n'y en aurait en réalité. Car si le son est un muscle – un muscle numérique – alors trop de DSP seraient comme des stéroïdes anabolisants. « Vertical Surround Engine » et tout ça, vous vous en souvenez ? La musique et le son sont manipulés numériquement jusqu'à ce qu'ils ne soient plus naturels, mais artificiels. Ou surchargé ; une cacophonie sonore de grondements et de bruitages qui n'est plus agréable à l'oreille.

Je suis sûr que vous l'avez remarqué. Dans un magasin, par exemple, ou lors d'expositions. Vous avez peut-être déjà entendu une barre de son et vous vous êtes dit :

« Le son est fort, oui, mais d'une certaine manière, je n'aime pas la manière dont il est produit. Il sonne... faux. »

La Ray Danz ne sonne pas faux. Vraiment pas. Mais est-elle aussi bonne qu'une Sonos Arc ? Certainement pas. Les effets de l'Arc sont encore plus larges, le son est plus chaleureux et plus organique. Elle libère encore plus de son et de musique et offre des basses puissantes même si vous n'achetez pas un caisson de basse séparé.

Mais la Ray Danz sait qu'elle ne joue pas dans la même cour que la Sonos Arc, qui est presque deux fois plus chère. Et elle n'essaie même pas. Elle utilise le DSP de manière discrète. Le dôme sonore qu'elle crée produit des sons agréables et naturels. Bien sûr, une certaine forme de DSP est nécessaire. Surtout lorsqu'il s'agit de réfléchir les ondes sonores. Mais, nous avons encore les ailes courbes en plastique. Elles permettent de réfléchir le son dans la pièce sans trop de manipulation numérique.

La Ray Danz gagne contre des barres de son dans la même classe de prix.

Écouter de la musique : décente, mais pas trop puissante

La Ray Danz peut également être utilisée comme un haut-parleur multiroom grâce au Google Chromecast intégré. L'intégration dans le réseau domestique se fait via l'appli Google Home. Vous pouvez également connecter vos appareils de lecture à la barre de son via Bluetooth.

Est-ce que le son est bon ? Je dirais même qu'il n'est pas mal du tout. Je vais vous l'expliquer à l'aide de « This is Berk » de John Powell tiré de « How to train your Dragon » J'ai entendu la partition des dizaines de fois. La dernière fois lors de mon test de l'Arc Sonos. Je sais donc exactement comment chaque passage est censé sonner. Où les basses doivent être sauvages et puissantes et où je veux ressentir un certain élan.

La chanson commence avec des cuivres à la mélodie lente. Ils jouent le thème de Berk, le village viking du film. Avec l'Arc Sonos, les trombones – ou plutôt les tubas ? Peu importe – sont puissants et ont du coffre. Moins avec la Ray Danz. Puis arrivent les cordes. Il me semble aussi entendre une clarinette. Mais elle ne se distingue pas aussi clairement des percussions qui donnent le rythme avec douceur qu'avec l'Arc.

Minute 1:10. Les passages d'action. Fort et volumineux. Les percussions arrivent crescendo. Tout comme la basse de la Ray Danz. Dans le film, la caméra imaginaire survole le village des fous, qui seront bientôt des Vikings chevauchant des dragons. La barre de son remplit bien la pièce et me rappelle pourquoi j'aime tant ce passage.

Seules les cordes dans les aigus sonnent moyen. Quand je regarde des films et des séries, je n'ai aucun problème avec ça. Bien au contraire. Mais lorsque j'écoute de la musique, je suis toujours conscient que le son provient de la barre de son devant moi et qu'il n'est pas joué par un orchestre dans ma chambre. Je pense que les basses devraient être un peu plus puissantes sans avoir à les régler moi-même avec la télécommande incluse,

Sinon, la Ray Danz arrive à ses limites. Une transition complexe et difficile, un vrai défi pour de nombreuses barres de son. C'est exactement pour cette raison que la musique de Berk est si parfaite pour de tels tests.

Voilà comment une barre de son milieu de gamme devrait sonner

Dans l'ensemble, je suis satisfait de ce que la Ray Danz fait avec la musique et le son. La technologie de réflecteurs Ray Danz développée par TCL joue un grand rôle. Grâce à elle, la barre de son offre une scène sonore agréablement large, même à la verticale, sans avoir à recourir à des artifices numériques exagérés. Cela s'avère payant : des barres de son de la même classe de prix sonnent rarement aussi bien.

Ray Danz. Ça ressemble un peu à rain dance. Est-ce une coïncidence ? Peut-être.
Ray Danz. Ça ressemble un peu à rain dance. Est-ce une coïncidence ? Peut-être.

La musique est également agréable à écouter, même si l'écart avec une barre de son comme l'Arc de Sonos est évident. Pas étonnant que Sonos soit l'un des leaders dans le domaine des systèmes de haut-parleurs multiroom. Et l'Arc Sonos, le fleuron est environ deux fois plus cher que la Ray Danz. Elle peut donc avoir un peu de retard.

Dernière chose : TCL ne laisse place à aucun blabla marketing pour attirer les clients avec de fausses promesses. Des promesses telles que l'imitation de haut-parleurs satellites par la simple utilisation des technologies DSP. Mais vous savez quoi ? Les autres barres de son de la gamme de prix de TCL ne le peuvent pas non plus. Alors merci, TCL, de ne pas avoir essayé.

Cet article plaît à 13 personne(s)


Luca Fontana
Luca Fontana

Editor, Zurich

Vivre des aventures et faire du sport dans la nature et me pousser jusqu’à ce que les battements du cœur deviennent mon rythme – voilà ma zone de confort. Je profite aussi des moments de calme avec un bon livre sur des intrigues dangereuses et des assassins de roi. Parfois, je m’exalte de musiques de film durant plusieurs minutes. Cela est certainement dû à ma passion pour le cinéma. Ce que j’ai toujours voulu dire: «Je s’appelle Groot.»

Audio & Home cinéma

Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser