Vous n’êtes pas connecté à Internet.
Galaxus Logo
Critique Home cinéma1015

Sony XG95: un écran puissant, mais pas irréprochable

Le XG95 de Sony est un téléviseur LCD qui a de l’ambition: la technologie Triluminos promet des couleurs vives et le processeur X1 Ultimate un traitement d’image impeccable. N’oublions pas le Full Array Local Dimming qui fonctionne trop bien à certains égards, autrement dit pas du tout.

Pour Sony, 2019 a signalé la relève de la garde: jusqu’à présent le XF9005 était le modèle phare du fabricant japonais dans la catégorie LCD grand public. La série XG95 prend désormais le relais.

  • KD75XG9505 (75", 4K, OS Android, LCD)
  • KD75XG9505 (75", 4K, OS Android, LCD)
  • KD75XG9505 (75", 4K, OS Android, LCD)
B
Efficacité énergétique
B
CHF 4499.–
Sony KD75XG9505 (75", 4K, OS Android, LCD)
Découvrez un univers de couleurs grâce à ce téléviseur 4K HDR avec Picture Processor X1 Ultimate. Les images sont au diapason avec le son traité par la nouvelle technologie Acoustic Multi-Audio.

Disponibilité

Envoi postal

  • Plus que 4 pièce(s)
    dans notre entrepôt

Produit lourd – livraison jusque sur le trottoir après accord téléphonique dans un délai de 1 à 2 jours. Livraison jusqu'au lieu d'utilisation (cave, salon) généralement disponible dans un délai de 2 à 3 jours.

Retrait

  • Bâle: demain à 12:30
  • Berne: aujourd'hui à 17:00
  • Dietikon: aujourd'hui à 13:30
  • Genève: demain à 14:00
  • Kriens: aujourd'hui à 13:00
  • Lausanne: demain à 12:30
  • Saint-Gall: demain à 13:00
  • Winterthour: demain à 12:00
  • Wohlen: aujourd'hui à 11:00
  • Zurich: aujourd'hui à 17:15

Si commandé immédiatement.
Informations sans garantie.

Afficher les détails

Ce rôle convient vraiment bien au XG95. En tout cas, c’est l’impression que l’on a en survolant la fiche technique. La technologie d’image Triluminos propre à Sony est là pour offrir des couleurs intenses. Le processeur X1 Ultimate optimise le traitement de l’image et le «Multi Acoustic Sound» annonce un son à la hauteur. Citons également le Full Array Local Dimming (FALD) pour obtenir de bonnes valeurs de contraste.

C’est vrai que le FALD fonctionne, mais d’une certaine manière il fonctionne même trop bien. Il cause des problèmes incontestables, mais commençons par le commencement.

Un design minimaliste et créatif assumé

« Look industriel », c’est le terme que j’ai entendu chez Sony il y a déjà quelques jours lors de l’essai du téléviseur LCD 8K. Il semble que ce soit la devise de la marque japonaise cette année. En effet, le XG95 avec son écran de 75 pouces que Sony m’a remis présente un look vraiment sobre.

Peut-être un peu trop minimaliste?

Quoi qu’il en soit, je ne suis pas très fan des « pieds en canard » de ce téléviseur. Je trouve qu’ils manquent de raffinement. Sans barre de son, ils donneraient une impression bon marché. C’est justement l’intérêt: les pieds sont conçus pour qu’une barre de son puisse être posée devant sans problème sans cacher l’écran. Les barres de son de marque Sony se glissent même exactement entre les deux pieds qui pointent vers l’extérieur. Vu comme cela, le design est cohérent.

Sinon, ce téléviseur est d’une élégance classique. Il ne présente pas autant d’alu fraisé comme c’est souvent le cas chez Samsung – j’aime les designs de la marque sud-coréenne –, mais l’impression est loin d’être bon marché.

Diagonale d’écran: 75 pouces ou 190,5 cm

En revanche, l’arrière du XG95 n’a rien d’extraordinaire. On note bien l’existence de petites gaines qui guident les câbles dans les pieds, ce qui permet de mieux les dissimuler. En dehors de cet aspect, je ne dirais pas que le fabricant a accordé beaucoup d’attention à la face arrière. Ce n’est pas un problème si le téléviseur n’est pas planté au milieu de la pièce.

Eh oui, la dalle est plutôt épaisse: environ 7,3 cm à son endroit le plus épais. C’est sans comparaison avec les écrans OLED dépourvus de rétroéclairage et donc nettement plus minces. Le Q85R de Samsung, un écran LCD comparable, n’est qu’un peu moins épais avec ses 6,2 cm.

La dalle est plutôt épaisse, mais ce n’est pas bien grave, vous aurez les yeux rivés de l’autre côté de toute manière.

Vous l’aurez compris, le XG95 n’est pas un canon de beauté. En tout cas, pas tant que le téléviseur est éteint. Ce n’est pas là sa raison d’être, ce qui est d’ailleurs très intéressant: le téléviseur est un équipement dont l’existence est systématiquement ignorée jusqu’à ce qu’on l’allume et qu’il monopolise l’attention de tous.

Le téléviseur offre suffisamment de connecteurs.

  • 4 ports HDMI 2.0, dont un avec eARC
  • 1 sortie pour Toslink
  • 3 ports USB 2.0
  • 1 port LAN
  • Google Chrome intégré

La télécommande aussi est nouvelle. Ce n’est plus une antiquité en plastique noir, mais une création en alu fraisé de toute beauté.

Point de vueHome cinéma

Sonys Fernbedienungen: Ich habe eine Meinung, und die Welt muss sie erfahren

Full Array Local Dimming avec des faiblesses

Le XG95 fait vraiment bonne figure. Rien d’étonnant à cela, le rétroéclairage FALD et la technologie Triluminos sont des arguments convaincants.

Petite explication: un téléviseur LCD génère l’image en assombrissant les pixels grâce aux cristaux liquides qui se trouvent à l’intérieur. Les filtres de couleurs (rouge, vert et bleu) mélangent ensuite les couleurs que vous voyez à l’écran. Les pixels sont rétroéclairés par quelques douzaines de LED. Celles-ci sont normalement situées en bordure de l’écran. La lumière arrivant par le côté est répartie de manière homogène sur toute l’image par un diffuseur.

«Full Array Local Dimming» signifie que les LED ne sont pas sur le bord de l’écran, mais directement derrière les pixels. Ces LED se comptent même par centaines. Ainsi, l’éclairage de chaque pixel est beaucoup plus ciblé. Étant donné qu’aucun diffuseur n’est nécessaire, la différence entre le point le plus clair et le point le plus sombre, autrement dit le contraste, est plus importante que sur les téléviseurs LCD habituels. Il faut savoir que plus le contraste est important, meilleures sont les couleurs. J’ai expliqué le phénomène plus en détail ici:

<strong>Full array local dimming:</strong> presque aussi bien que l’OLED?
En coulisseHome cinéma

Full array local dimming: presque aussi bien que l’OLED?

Lever de soleil dans «Jurassic World 2»

Un exemple: sur la photo ci-dessus, vous voyez un lever de soleil, il s’agit d’une scène de mon disque Blu-ray Ultra HD «Jurassic World 2». Les LED derrière le soleil rayonnent à pleine puissance. Dans le même temps, vous pouvez voir le noir très profond des bandes en haut et en bas. Certes, ce n’est pas un OLED True Black, mais c’est honorable. Les bonnes valeurs de contraste qui y sont associées offrent un orange chaleureux et agréable qui ne serait jamais aussi riche sur un téléviseur LCD habituel.

Jusqu’ici, rien à redire.

En revanche, les sortes de couronnes lumineuses autour des objets clairs sont une surprise inhabituelle pour les téléviseurs Sony. Ces auréoles, si l’on peut dire, ne sont visibles que lorsque des objets clairs sont juste à côté de zones sombres, par exemple une pleine lune brillant dans l’obscurité du ciel nocturne. Pas terrible. Voici une autre image provenant de mon disque Blu-ray Ultra HD HDR «Jurassic World 2» pour vous montrer ce que je veux dire. Regardez la bande noire en haut de l’écran, du côté gauche.

En haut à gauche de l’image: une couronne lumineuse est visible au niveau de la bande noire.

Vous pouvez voir les auréoles au-dessus de la bande, là où les deux projecteurs diffusent une lumière vive à côté du T-Rex. En comparaison, j’ai retrouvé exactement la même scène, cette fois sur mon Blu-ray normal.

En haut à gauche de l’image: la couronne lumineuse est à peine visible au niveau de la bande noire.

L’auréole lumineuse autour des projecteurs a pratiquement disparu. Ce qui pourrait sembler être un test improvisé s’est vérifié plusieurs fois au cours des quatre semaines de mon essai: les auréoles autour des objets clairs n’apparaissent que sur les supports HDR. Lorsque je regarde un Blu-ray ou la télévision normale, les auréoles sont absentes. Cela s’explique sûrement par le fait que ces contenus ont des luminosités de crête bien plus faibles en raison des valeurs de contrastes plus élevées.

Une autre explication pourrait être le nombre très réduit de zones de dimming qui ne permet pas un contrôle ultraprécis des pixels. Par conséquent, certaines parties de l’écran sont éclairées alors qu’elles ne devraient pas l’être. En effet, les centaines de LED ne brillent pas indépendamment les unes des autres. Elles sont groupées par zones de dimming. Par exemple: 600 LED sont réparties par groupes de 10 LED. Cela représente 60 zones de dimming. On trouve même sur YouTube une vidéo de démonstration qui permet de calculer le nombre de zones. Je trouve néanmoins que la démonstration est trop imprécise pour en tirer une quelconque conclusion définitive.

La démonstration imite un cas extrême et a pour but d’estimer le nombre de zones de dimming.

Le problème pourrait aussi s’expliquer par le fait que la zone de dimming dans l’image avec le T-rex soit plus grande en surface que les deux petits projecteurs. La bande noire serait donc partiellement éclairée alors qu’elle ne devrait pas l’être. Les cristaux liquides qui isolent les pixels de la lumière vive des projecteurs sont dépassés: l’auréole apparaît.

Cette supposition est appuyée par le fait que je n’ai jamais vu de tels problèmes survenir avec le ZF9, le téléviseur LCD UHD Sony de la série Master. Rien d’étonnant à cela: le ZF9 est considéré comme exemplaire en matière de Full Array Local Dimming. Il se pourrait donc que le XG95 ne fasse pas partie de la série Master parce qu’il possède beaucoup moins de zones de dimming que le ZF9.

Quoi qu’il en soit, alors que l’on pourrait s’attendre à ce que le FALD soit l’atout majeur du XG95 en termes d’intensification du contraste, les auréoles qui apparaissent avec les supports HDR sont très désagréables. Moi qui suis cinéphile, je n’achèterais pas ce téléviseur.

Triluminos: la qualité des couleurs comme argument marketing

Rien de gênant du côté des couleurs, bien au contraire! Regardez par exemple cette scène entourée de nuages de cendres sombres où le rouge du brasier causé par l’éruption volcanique contraste avec le vert de la jungle. Au centre, le brachiosaure gris se cabre une dernière fois avant de disparaître. Un magnifique spectacle haut de gamme!

C’est là que la technologie Triluminos intervient. Les filtres de couleurs dans un téléviseur peuvent présenter plus de couleurs selon la blancheur ou la pureté de la lumière du rétroéclairage à LED. Le problème est que la lumière à LED est plutôt bleutée. Avant que la lumière arrive au pixel, elle est donc réfléchie dans le XG95 par des nanoparticules. Grâce à celles-ci, la lumière bleutée des LED devient blanc pur, ce qui rend les couleurs intenses possibles.

Chez Sony, ce procédé s’appelle Triluminos. Samsung et LG fonctionnent d’ailleurs exactement d’après le même principe. Chez Samsung, la technologie s’appelle simplement QLED – les nanoparticules sont appelées points quantiques, et chez LG, Nanocell TV.

X1 Ultimate: le processeur Sony le plus puissant… cette année

Sur n’importe quel téléviseur, le processeur est l’un des composants les plus importants, justement parce que les dalles de différents fabricants proviennent souvent de la même usine. Dans ce cas, il est clair que ce n’est pas toujours la dalle elle-même qui permet de se distinguer par rapport à la concurrence, mais la manière dont le processeur traite les informations d’images à partir des sources.

Par exemple lorsque le signal TV en définition Full HD doit être mis à l’échelle Ultra HD. Ou lorsqu’il s’agit d’atténuer du bruit d’image disgracieux, de lisser les bords ou d’intensifier les couleurs. Toutes ces tâches sont effectuées par le processeur. Il réalise ces processus d’optimisation d’image pour toutes les sources, y compris sur les supports Ultra HD HDR, mais à des degrés divers.

La Full-HD et la SDR aussi peuvent avoir belle allure sur 75 pouces.

Le processeur X1 Ultimate intégré au XG95 n’est pas une nouveauté. Depuis l’année dernière, il équipe tous les téléviseurs Sony haut de gamme, ceux de la série Masters. C’est par exemple le cas du ZG9, le premier téléviseur 8K de Sony. Le X1 Ultimate semble effectivement avoir été développé dans le but de faire fonctionner sans soucis même le 8K très gourmand en ressources.

<strong>Sony Bravia ZG9 :</strong> le premier téléviseur 8K de Sony à l'essai
Nouveautés & tendancesHome cinéma

Sony Bravia ZG9 : le premier téléviseur 8K de Sony à l'essai

La nouveauté concernant le X1 Ultimate porte uniquement sur le fait que le processeur le plus puissant de Sony soit aussi mis en œuvre au-delà de la série Master, sur le XG95 en l’occurrence. Sur cet appareil, même les images TV HD en direct semblent provenir au moins d’un Blu-ray: les petites rides ou les pores sont perceptibles sur les visages et les dégradés sont uniformes. Aucun bruit d’image en vue et encore moins d’artéfacts inopportuns.

C’est en tout cas ce que j’ai constaté quand le «Dégradé lissé» est réglé sur «Faible» dans la rubrique «Pureté» des paramètres avancés. Ainsi, l’image ne présentera pas de dégradés visibles, même dans les scènes comme celle que vous voyez ci-dessous. Il s’agit d’un extrait d’«Interstellar» où des zones particulièrement claires et sombres sont directement les unes à côté des autres.

Il faut des émissions avec une définition d’au moins 720 p ou des Blu-ray avec 1080 p. Sinon, le résultat est vraiment décevant sur un écran de 195 centimètres de diagonale, peu importe la puissance du processeur.

Un son avec des défauts

Si vous voulez acheter un téléviseur haut de gamme sans prêter attention à la qualité du son, vous ne pouvez vous en prendre qu’à vous-même. La configuration de certains logements ne permet pas l’ajout d’une installation surround ou il se peut que vos voisins n’apprécient pas les basses.

Dans ce cas, Sony propose une solution intelligente pour un son tout à fait acceptable: deux enceintes de 10 watts sont positionnées en bas de l’écran. À cela s’ajoutent encore deux tweeters au dos du téléviseur. Ils se trouvent au niveau du tiers supérieur de l’appareil. Ainsi, le son ne semble pas venir d’en bas, mais plutôt du milieu de l’écran. C’est une technologie intéressante.

Les tweeters sont directement sous les rainures.

L’ensemble s’appelle «Acoustic Multi Audio». Je l’ai déjà entendu lors du test du ZG9. Mais ce dernier est aussi équipé de deux basses et d’un jeu de haut-parleurs encore plus sophistiqués. Le son était donc meilleur sur l’autre modèle. Sur le XG95, je trouve le son acceptable et même étonnamment clair, mais nous sommes loin du surround. Cela manque de relief – du son qui ne semble pas provenir uniquement du téléviseur lui-même – le tout a l’air un peu creux.

Peut-être est-ce dû à l’absence de basses. Certes, de nombreux téléviseurs peinent à produire un son qui emplit la pièce à partir de modestes boîtiers. Pourtant, d’autres fabricants comme LG sont confrontés au même problème. Les téléviseurs OLED sont beaucoup plus minces que les LCD et ont donc beaucoup moins de place pour les haut-parleurs. Le téléviseur OLED C8 que j’ai testé l’année dernière m’a pourtant pleinement convaincu avec un son riche en basses, malgré l’absence d’installation surround autour de moi.

Produit testé: <strong>le nouveau téléviseur OLED de LG</strong> vise la perfection
CritiqueHome cinéma

Produit testé: le nouveau téléviseur OLED de LG vise la perfection

Eh oui, je critique le son de ce téléviseur qui manque de punch. Peut mieux faire.

Conclusion: un peu en deçà de ce que j’attendais

J’attendais beaucoup du XG95 et je n’ai pas été totalement satisfait. Ma déception porte notamment sur la technologie de rétroéclairage FALD que j’ai déjà complimentée sur le Q9FN de Samsung ou le ZG9 de Sony. Sur le XG95 en revanche, des auréoles gênantes apparaissent au niveau des objets clairs sur fond sombre avec les contenus HDR. C’est un défaut majeur à mes yeux. Le son aussi pourrait être plus puissant et mieux remplir la pièce.

À part cela, le XG95 se défend plutôt bien: la synergie entre le FALD et la technologie Triluminos offre de bonnes valeurs de noir et un rendu des couleurs équilibré avec une luminosité élevée. Le processeur X1 Ultimate s’avère très performant pour mettre à l’échelle les contenus qui ne sont pas Ultra HD HDR et assurer le fonctionnement fluide du système d’exploitation.

Tout le plaisir du haut de gamme à un prix abordable.

Dans l’ensemble, il s’agit d’un téléviseur LCD qui n’a pas à rougir de ses performances et dont le prix est nettement inférieur à celui de ses concurrents directs.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Le <strong>nouveau téléviseur OLED de Sony</strong>: que sait faire l'AG9?
vidéo
Nouveautés & tendancesHome cinéma

Le nouveau téléviseur OLED de Sony: que sait faire l'AG9?

<strong>Sony Bravia ZG9 :</strong> le premier téléviseur 8K de Sony à l'essai
Nouveautés & tendancesHome cinéma

Sony Bravia ZG9 : le premier téléviseur 8K de Sony à l'essai

« Game of Thrones »: <strong>Azor Ahai</strong> et le chant de glace et de feu
vidéo
En coulisseHome cinéma

« Game of Thrones »: Azor Ahai et le chant de glace et de feu

Avatar

Luca Fontana, Zurich

  • Editor
Vivre des aventures et faire du sport dans la nature et me pousser jusqu’à ce que les battements du cœur deviennent mon rythme – voilà ma zone de confort. Je profite aussi des moments de calme avec un bon livre sur des intrigues dangereuses et des assassins de roi. Parfois, je m’exalte de musiques de film durant plusieurs minutes. Cela est certainement dû à ma passion pour le cinéma. Ce que j’ai toujours voulu dire: «Je s’appelle Groot.»

Commentaires 10

3000 / 3000 caractères

User JiSiN

@Luca
Mach mir bitte einen riesen Gefallen und teste Kodi auf dem XG95 :)

03.07.2019
User Luca Fontana

Argh. Zu spät. Hab's schon wieder zurückgegeben. Aber so, wie ich das noch vom AF9 kenne, wird's vermutlich immer noch nicht laufen ;-)? Jänu, teste gerade den AG9. Bericht wird in den kommenden Wochen folgen. Mache da ein Update.

04.07.2019
Répondre
User mindscope

Genau so wünsche ich mir den Testbericht von einem Fernseher! Top!
Die beschriebenen Lichtkränze finde ich auch ein absolutes no-go. Dass sie bei HD gar nicht auftauchen, bei UHD dann aber gleich so stark, wundert mich schon etwas.

04.07.2019
User claude1974

Ich dachte es habe mit HDR/SDR zu tuun. (Aber ich verstehe es auch nicht, die Einstellungen müssen anders sein ob SDR oder HDR)

10.07.2019
Répondre
User JiSiN

Für die Gamers da draussen...

- Input Lag:
(Game Mode) 1440p/60Hz, 1080p/60Hz und 4K/60 Hz (4:4:4) 20ms
4k/60 Hz (HDR) 22ms
1080p/120 Hz 12ms

FYI "Graphics Mode" kann auch verwendet werden. Input Lag ist in diesem Mode identisch.

05.07.2019
User DSola

The moment I saw it comes with the stand, and not optional, real Tv user 999Fr stand, I knew this is not worth it. Waiting for something better.
Anyways, I am in love with OLEDs.

05.07.2019
User primalair

Ich hatte den XG95 gekauft aber zurück gegeben. Die Gründe dafür waren:
- eARC hat weder mit Nvidia Shield noch XBOX one X für Atmos oder TrueHD funktioniert
- der integrierte Plex Client konnte weder high bitrate noch subtitles noch TrueHD vernünftig handeln
- eine Shield und AndroidTV Kombi sind suboptimal da man kaum sieht ob man auf dem Shield oder TV ist.

Überzeugt hat mich das Bild. War für den Preis top. Hab jetzt den Samsung Q85R welcher sicher noch einen ticken besser darstellt aber auch deutlich mehr kostet.

06.07.2019
User Sublimation

£Salut, pourquoi tu mais la télé derrière la vitre je comprend pas ???

09.07.2019
User claude1974

C'est la nouvelle télé enroulable de Sony. Tu appuie sur OFF et la télé disparait dans le meuble

10.07.2019
User Sublimation

ah ok cool, je comprend mieux. ;)

10.07.2019
Répondre