Vous n’êtes pas connecté à Internet.
Corporate logo
IntérieurDIYProtection de l'environnementNouveautés & tendances 018

Rien ne se perd, tout se récupère

Cela fait un moment que vous entassez les boîtes de conserve et les bouteilles au lieu de les recycler? Aller à pied aux containers et vous renverser les dernières goûtes de bière sur le pull vous agace? Pourquoi ne pas essayer l’upcycling ou, en bon français, le surcyclage?

Autrement dit, faire du neuf avec du vieux? C’est aussi simple que ça. Le terme «Upcycling» vient de l’anglais «up» (haut) et «recycling» – comprendre recyclage –, autrement dit, la revalorisation d’un produit. Il ne s’agit pas ici de traiter des matériaux pour les réintroduire dans le cycle de production, mais de détourner un objet de sa fonction première. Non seulement vous économisez une grande quantité d’énergie, mais vous réutilisez des matériaux non recyclables.

Service rendu à mère Nature

Le concept de l’upcycling connaît une forte popularité grâce à une prise de conscience grandissante ces dernières années au sein de notre société. De nombreux objets sont encore en bon état, mais ont, à nos yeux, fait leur temps. D’ordinaire, ils finiraient à la benne, mais grâce à l’upcycling, ils reprennent vie dans nos intérieurs. Exemple? Les pots de confiture. Au lieu de faire compoter des fruits pendant des heures, vous pouvez très bien détourner ces récipients pour en faire des vases ou des lampes, ce qui permet de limiter le recours aux ressources naturelles, ménager votre portemonnaie et réduire les files d’attente au centre de tri.

Un pot de confiture en guise de lampe déco.

Au diable l’uniformité

Ce que j’apprécie dans l’upcycling, c’est cette petite touche personnelle. Je vis actuellement dans mon tout premier appartement que j’ai dû meubler en me rendant chez un certain géant suédois. Résultat des courses? Chez mes amis de la même tranche d’âge, on ne peut pas dire que je sois dépaysée. Ce n’est pas grave en soi, même assez drôle finalement. Mais tout acheter chez eux pour aménager un appartement entier? Non merci. C’est comme ça que j’ai découvert l’upcycling, pour mes propres besoins. Je créé du coup des meubles uniques avec des palettes, un lit et un miroir de maquillage par exemple.

Le fameux lit en palettes installé chez moi.

La brocante, cette source d’inspiration

L’upcycling vous parle, mais aucune vieillerie à l’horizon? Faites la tournée des brocantes! Ces mines de trésors, paradis des amateurs de vintage et des hispsters dans l’âme, regorgent d’objets en tout genre qui n’attendent plus que quelques coups de tournevis pour les remettre d’aplomb. Au premier abord, certaines choses semblent couvertes de poussière et inutilisables, mais en les observant avec des yeux d’upcycleur, elles reprendront vie chez vous.

Vous repérez une ravissante cage à oiseaux, mais n’avez pas de perruche à la maison? Qu’à cela ne tienne, elle pourra être utilisée comme bac à fleurs ou lanterne, et insufflera à votre intérieur un certain panache. Vous passez devant un magnifique coffre ancien, mais disposez déjà de rangement en quantité suffisante? Vous pourrez le transformer en bar pour vos soirées bien arrosées. J’en possède un moi-même, il suscite à chaque fois l’admiration de mes invités.

Un bar fait maison pour ranger les alcools ou les mettre en évidence.

Petite fabrication maison

Ce bar est relativement facile à fabriquer. Voilà ce qu’il vous faut:
un vieux coffre, des planches en bois massif (ou des panneaux de particules de bois bon marché), des crémaillères et des blocs en bois, une caisse de vin, une visseuse sans fil et de la lasure.

  • Tout d’abord, prendre les mesures de l’intérieur du coffre. Ces dernières permettent de déterminer la largeur des planches qui feront office d’étagères, lesquelles reposeront sur les crémaillères fixées plus ou moins haut en fonction de vos besoins. Important: appliquer la lasure sur chaque pièce avant le montage. Libre à vous de choisir la couleur qui vous plaît. Pour mon bar, j’ai préféré une lasure assortie à la couleur d’origine du coffre.

  • Encastrer ensuite la caisse de vin en bas. Pour qu’elle soit assortie, il faudra appliquer une couche de lasure également. Bien entendu, j’aurais très bien pu fabriquer cette caisse toute seule, mais l’investissement et le résultat auraient été totalement disproportionnés. Il n’est pas nécessaire après tout de se compliquer la vie inutilement. Voilà pour les éléments intérieurs.

  • Placer le coffre en position verticale après avoir fixé les blocs de bois déjà peints dans chaque coin. Ces derniers feront office de socle et permettront d’ouvrir et de fermer le couvercle. Votre bar maison est fin prêt: il ne manque plus qu’à y mettre le vin, la bière et les autres liqueurs.

Pour les novices du bricolage

Vous n’avez pas de coffre chez vous et travailler le bois vous effraie un peu? Pas de problème, nombreux sont les projets d’upcycling ne requérant pas de grandes aptitudes. Vous pouvez accomplir des miracles avec un peu de peinture, un trou de perceuse ici et là et quelques vis. Et n’importe quel objet qui traîne fera l’affaire. Vous voyez, les possibilités sont sans limites. Ceci étant, si vous êtes à court d’idées:

Un petit jardin de plantes succulentes dans une bouteille de vin récupérée.
Photo: TheWhoot.com
Une vieille râpe à fromage pour accrocher ses plus belles pièces
Photo:babble.com
Un bloc à couteaux qui ravira et les rats de bibliothèque et les cuisiniers dans l’âme.
Photo: theownerbuildernetwork.co
Ici, une vieille roue de vélo à laquelle sont accrochés de jolis photophores.
Photo: freshideen.com
User
Élargir mon horizon: voilà comment je résumerais ma vie en quelques mots. J'aime découvrir de nouvelles choses et en apprendre toujours plus. Je suis constamment à l'affût de nouvelles expériences dans tous les domaines: voyages, lectures, cuisine, cinéma ou encore bricolage.

Pas de commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire

3000 / 3000 caractères