Voici la dingz base (vue de face et arrière) ainsi que le dingz front et le dingz front plus.
Voici la dingz base (vue de face et arrière) ainsi que le dingz front et le dingz front plus.

Dingz sous les projecteurs : l'interrupteur mural connecté à l'essai

Raphael Knecht
Zurich, le 14.05.2020
La start-up iolo AG veut révolutionner le marché domotique avec son interrupteur mural dingz. Grâce à ce bouton connecté, on devrait théoriquement pouvoir varier l'intensité lumineuse, monter et descendre les stores et allumer la lumière avec un détecteur de mouvement. Est-ce que ça marche vraiment ?

Il existe beaucoup d'interrupteurs intelligents. Je le sais depuis que j'ai fait mon analyse du EDIZIOdue Smart Light Control de Feller pour mon éclairage de cuisine Philips Hue. Iolo AG aimerait passer au niveau supérieur grâce à son interrupteur mural dingz qui permettrait de pouvoir faire bien plus que de juste allumer et éteindre la lumière. En effet, dingz devrait non seulement permettre de varier l'intensité de la lumière et de l'allumer grâce à un détecteur de mouvement intégré, mais aussi de contrôler les stores. En outre, il serait possible d'y connecter Google Assistant, Alexa, des produits myStrom et d'autres appareils domotiques via l'appli. Ça fait beaucoup de responsabilités pour un seul interrupteur mural. J'aimerais savoir si grâce à dingz je peux rendre mon intérieur encore plus connecté ; je décide donc d'intégrer l'interrupteur dans mon univers domotique.

Unité de base pour montage encastré
114.–
Dingz Unité de base pour montage encastré

Deux boîtes, deux produits et deux manuels d'installation

Une station de base est nécessaire pour faire fonctionner l'interrupteur. Je dois d'abord l'installer avant d'y raccorder soit le dingz front, soit le dingz front plus. La différence entre les deux modèles réside dans le détecteur de mouvement intégré du front plus. Tous deux sont fabriqués spécialement pour les combinaisons d'interrupteurs EDIZIOdue de Feller, habituelles en Suisse, et s'accordent sans rehausse, autres accessoires ou ajustements manuels. Dans chacune des petites boîtes en carton se trouvent la base, le front et un mode d'emploi. Ce dernier est très bref et concis, même trop pour mes maigres connaissances en électricité. Mais je vais quand même essayer, vu que je reçois une assistance directe de iolo AG pour le test. De plus, on trouve sur le site de dingz des modes d'emploi détaillés sur la mise en service et tout le reste. Très important : je vous conseille de faire installer le tout par du personnel qualifié si vous n'êtes pas sûr de vous.

Voici la dingz base : à gauche, la vue de face et à droite, l'arrière.
Voici la dingz base : à gauche, la vue de face et à droite, l'arrière.

À chaque base, il est possible de raccorder quatre lampes et deux stores ; vous pouvez également combiner un store et deux lampes ou encore un thermostat. Vous définissez sur la station de base avec le commutateur DIP si l'appareil connecté est une lampe ou un store. Une bande LED se trouve au centre de l'interrupteur, que ce soit le front normal ou plus. Sur le front plus, le détecteur de mouvement intégré coupe cette bande, mais pas de panique, c'est fait exprès. Le premier raccordement à l'arrière des deux fronts sert aussi d'entrée pour des boutons ou détecteurs de mouvement externes, ce qui élargit encore davantage les possibilités d'utilisation. Grâce à l'appli dingz, vous pouvez coupler d'innombrables appareils avec l'interrupteur : des assistants vocaux compatibles à des lampes connectées en passant par des thermostats, dingz ne connaît pas de limite.

Voilà à quoi ressemblent les fronts : à gauche, le front normal, à droite, le front plus.
Voilà à quoi ressemblent les fronts : à gauche, le front normal, à droite, le front plus.

Électrisant : installation simple et rapide

J'aimerais savoir si ces interrupteurs ont juste l'air cool ou s'ils fonctionnent vraiment. Je commence donc l'installation. Par contre, le mode d'emploi ne donne pas beaucoup d'informations. Je dois faire attention à ce que tous les appareils consommateurs raccordés fonctionnent effectivement sur le même circuit électrique, car sinon les plombs vont sauter. D'ailleurs, un fonctionnement sans conducteur neutre n'est pas possible. Il est aussi précisé – et j'aimerais le souligner – que l'installation de la base devrait être effectuée par du personnel qualifié. En effet, une mauvaise installation peut engendrer des défauts et provoquer des incendies ou des décharges électriques ; tout ce qu'on veut éviter. Ma personne de contact chez iolo AG m'a expliqué en détail ce à quoi je dois faire attention. Étant donné que dans mon appartement l'interrupteur et les raccordements que j'aimerais remplacer sont clairement étiquetés, je me sens en mesure de tenter l'installation moi-même.

La dingz base requiert un conducteur neutre, un conducteur phase et une connexion à la lumière.
La dingz base requiert un conducteur neutre, un conducteur phase et une connexion à la lumière.

Je coupe le courant dans le tableau électrique qui se trouve dans mon réduit. C'est ici que j'aimerais installer mon interrupteur mural avec détecteur de mouvement. Je commence par retirer la prise : facile. Je prends une photo pour être sûr de réussir à rebrancher tous les câbles correctement quand l'installation sera finie. Pour la dingz base, j'ai besoin des conducteurs neutre et phase ainsi que du raccordement qui permet d'allumer et d'éteindre la lumière. Je place les câbles dans les trous de la dingz base prévus à cet effet et je fixe cette dernière à l'aide de deux vis au cadre métallique, à l'arrière duquel se trouvent également les unités pour le ventilateur et la prise. Et voilà, une triple combinaison est installée dans mon réduit. Avant de remettre le couvercle et de le visser, je rétablis le courant et je teste si tout fonctionne. La LED est bleue, exactement comme elle doit l'être selon le manuel d'installation.

Grâce à sa taille compacte, la dingz base s'intègre sans problème dans l'installation existante.
Grâce à sa taille compacte, la dingz base s'intègre sans problème dans l'installation existante.

Je passe à la prochaine étape de l'installation et fixe le dingz front sur la base pour voir si ça fonctionne. Mais rien ne se passe. Pas de lumière, rien non plus quand j'appuie sur le bouton et l'interrupteur connecté n'apparaît pas sur le Wifi. Tout se passait si bien jusqu'à maintenant. Déçu, je suis prêt à abandonner, à couper le courant et à réinstaller mon ancien interrupteur. Mais, tout à coup, je me dis : « Et si j'essayais la bonne vieille technique d'éteindre et de rallumer ? » Je coupe donc le courant, cette fois-ci avec le dingz front déjà installé, et le rallume... la LED se met à clignoter. Finalement, j'avais vraiment tout fait juste. Ça aiderait quand même si le manuel précisait que le front doit être fixé avant de rétablir le courant. Mais je pense qu'un utilisateur malin n'aura pas de problème à cette étape.

Pour le test, j'ai mis le front sur la base avant le montage définitif.
Pour le test, j'ai mis le front sur la base avant le montage définitif.

Un jeu d'enfant pour la lumière, la sono et Philips Hue

J'ouvre maintenant l'appli dingz sur mon iPhone, elle est aussi disponible sur Android, et j'essaie d'ajouter mon interrupteur intelligent. Je dois mettre l'interrupteur en mode appairage. Il faut ensuite maintenir appuyées les deux touches de droite, les touches deux et quatre, pendant cinq secondes jusqu'à ce que la LED clignote en orange. Je suis les instructions de l'appli et l'interrupteur dingz apparaît sur mon écran. Pour être sûr que l'interrupteur fonctionne aussi comme un interrupteur « normal », je le teste. Tout fonctionne. D'ailleurs, pour le front et le front plus, l'installation est identique. La mise en service et la configuration peuvent aussi se faire via l'interface web. Par contre, personnellement, je préfère l'appli, car c'est plus clair et rapide.

Sous la bande LED amovible se cachent deux vis de fixation.
Sous la bande LED amovible se cachent deux vis de fixation.

Maintenant, les choses sérieuses commencent : je veux tirer le maximum de mon interrupteur dingz. Pour la lumière, ça marche. Ce n'est pas non plus révolutionnaire, vu que ça fonctionnait déjà dans la version standard. Je pourrais raccorder plus de lampes, si je n'en avais pas qu'une seule dans le réduit. Cela dit, un commutateur multiple ordinaire peut le faire aussi. En revanche, ce qui est nouveau, c'est le détecteur de mouvement du dingz front plus. Il fonctionne sans problème. En plus, je peux indiquer combien de temps la lumière doit rester allumée après l'activation du capteur. Il existe aussi une fonction veilleuse. Je choisis et programme des horaires pour lesquels la lampe doit avoir une luminosité réduite. Pour cette fonction, il faut bien entendu une ampoule qui permet de varier l'intensité lumineuse.

En quelques clics seulement, l'interrupteur apparaît dans l'appli.
En quelques clics seulement, l'interrupteur apparaît dans l'appli.

L'appli me dit que je peux aussi envoyer des commandes mon enceinte et mes lampes Philips Hue ; bien évidemment, je n'ai pas accès à l'ensemble de leurs fonctionnalités, mais bien plus de choses sont possibles que ce que j'imaginais. Le dingz front plus, tout comme le front normal, offre trois possibilités d'utilisation des touches : appuyer brièvement, appuyer brièvement deux fois de suite ou appuyer et maintenir environ deux secondes. Par exemple, si je connecte mon enceinte, il me suffit de sélectionner le groupe de haut-parleurs que je souhaite contrôler dans l'appli pour, ensuite lancer la musique avec un appui bref sur l'interrupteur. Si j'appuie deux fois brièvement, je mets la lecture en pause et si je maintiens la touche appuyée longtemps, je passe à la chanson suivante. Pour être honnête, ça va quand même chercher un peu loin : pourquoi est-ce que je voudrais commander mon enceinte depuis le réduit ? Mais, pour être encore plus honnête, je trouve plutôt génial de pouvoir le faire.

Comme veilleuse, détecteur de mouvement ou commande d'enceinte, dingz maîtrise tout.
Comme veilleuse, détecteur de mouvement ou commande d'enceinte, dingz maîtrise tout.

Vers l'infini et au-delà

La compatibilité avec Philips Hue est un peu plus utile que le contrôle de la sono. En effet, comme j'ai une bande LED de Philips derrière la télé et une autre Hue Play dans la cuisine, je peux les allumer et les éteindre en appuyant sur l'interrupteur dingz. Quand je maintiens la touche deux secondes, je peux réduire l'intensité lumineuse de 50 pour cent. Il est possible de configurer toutes ces commandes à souhait sur l'appli, comme pour l'exemple de l'enceinte, ce qui rend l'interrupteur mural connecté d'autant plus intéressant. On peut presque tout paramétrer comme on veut. Je viens de découvrir deux fonctionnalités pratiques supplémentaires : l'appli me montre la consommation électrique de la lampe que je commande avec l'interrupteur et, en plus, comme il y a un capteur de température intégré à l'interrupteur, l'appli m'indique la température qu'il fait dans le réduit.

Dingz endosse également sans problème le rôle d'interrupteur Philips Hue.
Dingz endosse également sans problème le rôle d'interrupteur Philips Hue.

L'étape suivante : la commande du store. Comme je n'ai pas de store dans le réduit, mais que le dingz front plus me convient à cet endroit, j'installe le dingz front normal dans le bureau. Ici, je veux commander le store en plus de la lumière. Pour utiliser la dingz base comme commande de store, je dois tourner un des deux commutateurs DIP vers la gauche. Je raccorde l'interrupteur de la même manière que je l'ai fait dans le réduit. En revanche, je dois brancher un câble supplémentaire au store, car il a une entrée pour la descente et une autre pour la remontée. Ici aussi, tout est fait rapidement : couper le courant, rebrancher les câbles, fixer la dingz base, placer le dingz front et remettre le courant. J'apprends de mes erreurs et, cette fois, après le test de la dingz base, je coupe de nouveau le courant avant de placer le front. Ça marche comme sur des roulettes et la commande du store est prête à l'emploi.

Vous pouvez facilement basculer de la fonction lumière à celle du store.
Vous pouvez facilement basculer de la fonction lumière à celle du store.

Je fais tout de suite monter et descendre le store du bureau avec les deux touches supérieures de l'interrupteur. On peut bien entendu aussi tout commander et programmer sur l'appli. Je peux, par exemple, régler que les stores se baissent à une certaine heure et remontent plus tard. Par rapport à l'installation [Homematic-IP] (/fr/page/dank-homematic-ip-ope-you-with-the-smartphone-the-roller shutter-13602), l'interrupteur s'intègre dans l'installation existante sans avoir besoin de rehausse. Ça me plaît. Via l'appli MyStrom et l'adaptateur correspondant, je commande avec dingz front une deuxième lampe qui se trouve dans le coin du bureau. Je connecte en plus l'appli MyStrom avec mon Google Assistant et j'y ai directement accès depuis l'appli dingz : via mon Google Home, je monte le store dans le bureau, j'allume ou j'éteins la lumière, j'atténue ou j'intensifie mes lampes Philips Hue ou je mets de la musique sur mon enceinte.

Dingz permet aussi de commander des produits MyStrom, comme ici un adaptateur.
Dingz permet aussi de commander des produits MyStrom, comme ici un adaptateur.

Bilan : un interrupteur pour tout

Waouh ! Je suis conquis : ce petit dingz peut tout faire. Les interrupteurs muraux connectés, que ce soit front ou front plus, ont rendu mon chez-moi encore plus intelligent en peu de temps. En quelques étapes seulement, la dingz base est branchée, les fronts sont montés et le tout est connecté à l'appli. J'ai réussi en une à deux heures à faire en sorte de pouvoir commander quasiment tous mes appareils connectés avec seulement deux interrupteurs. Est-ce vraiment utile de contrôler mon enceinte depuis le réduit ? Ou bien, est-ce que je monterai une fois le store du bureau avec Google Home ? C'est égal. Parce que ce qui compte pour moi, c'est que grâce aux interrupteurs dingz c'est possible.

L'interrupteur mural dingz est destiné à tous ceux qui veulent rendre leur maison intelligente jusqu'aux moindres recoins. Si vous voulez commander non seulement la lumière, mais aussi le chauffage, les stores et d'autres éclairages avec vos interrupteurs, alors les produits dingz sont exactement ce qu'il vous faut. Détecteur de mouvement, veilleuse et thermomètre en un seul appareil : où peut-on trouver ça sinon ? Par contre, c'est clair que ce n'est pas donné. Mais je suis tout de suite prêt à mettre 200 francs ou plus pour des produits domotiques qui s'installent si facilement et qui permettent de commander presque tout. Les interrupteurs intelligents dingz, d'ailleurs un produit suisse, sont incontournables pour tous les fans de domotique et je les conseille vivement.

Voilà à quoi ressemble la triple combinaison dans mon réduit.
Voilà à quoi ressemble la triple combinaison dans mon réduit.

Est-ce qu'il existe des produits domotiques d'autres fabricants qui s'installent aussi facilement et qui offrent autant de possibilités ? À un prix peut-être plus avantageux ? J'ai envie de le savoir, alors je vais continuer à chercher. Si vous souhaitez m'accompagner et ne pas manquer d'autres articles sur la domotique, suivez-moi en cliquant sur « Suivre l'auteur » dans mon profil d'auteur.

Cet article plaît à 154 personne(s)


Raphael Knecht
Raphael Knecht
Senior Editor, Zurich
Quand je ne suis pas en train de me bourrer de sucreries, vous me trouverez dans un gymnase: je suis joueur et entraîneur passionné d’unihockey. Quand il fait mauvais, je bidouille mon PC assemblé par mes soins, des robots et autres jouets électriques. La musique m’accompagne de partout. Les sorties VTT en montagne et les sessions de ski de fond intenses font aussi partie de mes loisirs.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser